Les cognacs Louis Royer intéressent fortement le philippin Emperador

 |   |  213  mots
Les cognacs Louis Royer devraient quitter le groupe Suntory qui souhaite se concentrer sur Courvoisier.
Les cognacs Louis Royer devraient quitter le groupe Suntory qui souhaite se concentrer sur Courvoisier. (Crédits : reuters.com)
Le groupe philippin a confirmé être très intéressé par la maison française de cognacs Louis Royer, rachetée l'an dernier par le groupe japonais Suntory.

Les pays émergents prennent de plus en plus d'ascendants dans les boissons alcoolisées. Le groupe philippin Emperador a confirmé lundi 11 mai au soir avoir proposé le rachat de la maison française de cognacs Louis Royer. La marque installée à Jarnac faisait partie du panier du groupe américain Beam acquis l'an dernier par le japonais Suntory.

Emperador doit encore évaluer la valeur de Louis Royer avant de faire une proposition chiffrée ferme, attendue mercredi. Le groupe philippin s'était déjà illustré en 2014 avec le rachat de  Whyte and Mackay, une marque écossaise de whisky, pour 726 millions de dollars. Le groupe appartient à Andrew Tan, quatrième fortune philippine d'après le classement du magazine Forbes.

Courvoisier restera dans le giron japonais

Le rachat de Beam l'an dernier par Suntory avait créé le numéro trois mondial du secteur derrière Diageo et Pernod-Ricard. Suntory a toutefois préféré concentrer sa stratégie sur la marque Courvoisier, 40 fois plus importante que Louis Royer. Suntory est également propriétaire des sodas Orangina.

Dans le monde de la brasserie, les pays émergents se sont déjà taillés une place de choix puisque le numéro deux mondial des bières est le groupe sud-africain SABMiller, derrière le belge Anheuser-Busch InBev.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2015 à 11:12 :
Cognac Royer a ete acquis des 1989 par Suntory, apres Chateau Lagrange et en partie Beychevelle, et c'est Beam qui etait proprietaire de Courvoisier

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :