Air France : une majorité de Français comprend les actes de violence contre la direction

 |  | 211 mots
Lecture 1 min.
La majorité des Français comprennent les violences survenues en début de semaine lors d'un comité central d'entreprise à Air France, sans pour autant les approuver, selon un sondage Ifop à paraître dans Sud Ouest Dimanche.
La majorité des Français "comprennent" les violences survenues en début de semaine lors d'un comité central d'entreprise à Air France, sans pour autant les approuver, selon un sondage Ifop à paraître dans Sud Ouest Dimanche. (Crédits : Reuters)
Selon un sondage Ifop à paraître dans Sud Ouest Dimanche, la majorité des Français "comprennent" les violences survenues en début de semaine lors d'un comité central d'entreprise à Air France, sans pour autant les approuver.

La majorité des Français "comprennent" les violences survenues en début de semaine lors d'un comité central d'entreprise à Air France, sans pour autant les approuver, selon un sondage Ifop à paraître dans Sud Ouest Dimanche.

Interrogés sur le comportement de certains salariés en colère qui s'en sont pris à deux dirigeants de la compagnie aérienne, 54% des Français disent qu'ils comprennent, mais n'approuvent pas. 38% condamnent, 8% approuvent.

Les sondages se suivent et ne ressemblent pas

Dans un autre enquête Odoxa pour iTELE sur Air France publiée vendredi soir, 67% des personnes sondées jugeaient au contraire que ces violences constituaient un "acte inexcusable", quand seulement 32% affichaient leur "compréhension" face à la colère des salariés dans un contexte de plan social.

Le sondage Ifop montre des disparités d'opinion en fonction des catégories socioprofessionnelles: les employés sont 66% à comprendre sans approuver, les professions intermédiaires 60% et les ouvriers 54% - contre 49% chez les cadres supérieurs et professions libérales.

La condamnation atteint 44% chez les cadres, 35% dans les professions intermédiaires, 34% chez les ouvriers, 24% chez les employés.

A titre de comparaison, Ifop rappelle qu'en juillet 2009, 62% des Français avaient dit comprendre - toujours sans approuver - la séquestration des patrons de Caterpillar et Molex.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2015 à 13:05 :
Tout ça pour une chemise... Sur les vidéos que j'ai vu, on ne voit aucune violence. Il semble qu'il était retenu par sa chemise, et qu'il l'a volontairement enlevée pour se dégager. Il est ensuite tombé tout seul en fuyant. Toute l'agitation politique autour de cet incident n'est qu'une incitation à la haine envers les syndicalistes.
a écrit le 12/10/2015 à 20:16 :
C est une honte cette grève! Je milite pour le droit de grève et pur les représentants syndicaux mais pas pour ça... Après on s étonne que les RP sont mal vus...
Puis ça va vu les salaires vu le temps de travail.... Faites le ratio! Vous être loin des autres salariés français qui eux ne font pas grève et qui auraient bcp plus de raison de la faire!!!
a écrit le 11/10/2015 à 23:46 :
La lutte des classes qu'on pensait appartenir au passé revient en force, car il s'agit au fond de cela, de la lutte de ceux "d'en bas", ceux qu'on appelait les "travailleurs de base", contre la "Direction", "Direction" dans laquelle on intègre ajourd'hui "l'encadrement". Les cadres, salariés, sont dans les entreprises considérés comme complices de la "Direction" et préposés aux basses oeuvres contre "ceux d'en bas". Ils en font les frais aujourd'hui. Compte tenu du fossé qui se creuse entre la base et le sommet, ce genre d'incident va se renouveler, jusqu'à l'accident, tant l'exaspération est à son comble. Retour normal du balancier qui ne peut indéfiniment aller dans le même sens. Et plus il monte haut, plus le retour est violent.
a écrit le 11/10/2015 à 21:23 :
Ce qui est inadmissible, c'est impunité!!!
Lorsque les criminels ne craignent plus la punition on en arrive à des situations qu'on connait dans les banlieues et bientôt partout en France.
a écrit le 11/10/2015 à 18:02 :
Moi j'ai connu des gens qui étaient volontaires pour se faire licencier.
Ils sont enchantés de l'avoir été vous savez.
Leur vie actuelle leur convient parfaitement.
a écrit le 11/10/2015 à 18:00 :
Je connais des gens qui sont enchantés de ne plus avoir d'emploi.
Ils ont une vie sociale normale vous savez.
Leur moral aussi est excellent.
a écrit le 11/10/2015 à 17:58 :
Je sais que ce c'est moi le monde du travail.
a écrit le 11/10/2015 à 17:06 :
Ils sont bien compréhensifs, les Français..... SwissAir a bien disparu, à quand AirFrance ? Une petite augmentation d'impôts pour la renflouer (temporairement) ?
a écrit le 11/10/2015 à 12:43 :
"violences" à Air France : JAURES REPOND A VALLS
« Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclats de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers ; ils décident que les ouvriers qui continuent la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connues des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale. [...] Ainsi, tandis que l’acte de violence de l’ouvrier apparaît toujours, est toujours défini, toujours aisément frappé, la responsabilité profonde et meurtrière des grands patrons, des grands capitalistes, elle se dérobe, elle s’évanouit dans une sorte d’obscurité. »
Jean Jaurès, discours devant la Chambre des députés, séance du 19 juin 1906
Réponse de le 12/10/2015 à 0:03 :
@la peine du capital
Ce que disait Jaurès est toujours d'actualité. Quelques-uns, qui détiennent le capital, décident de la vie des autres. Avec un différence aujourd'hui, l'encadrement dans les entreprises est beaucoup plus important et nécessairement impliqué dans les actions contre "la base". Pourtant salariés, ils luttent aux côtés du capital, car ils en profitent, mais ce sont eux qui doivent faire le "sale boulot". Plus que les Directions, dans les futures luttes sociales, ce sont eux qui seront en première ligne et qui vont prendre des coups d'autant plus violents qu'ils sont considérés comme des traîtres, prêts à tout pour "sauver leur peau". A jouer les uns contre les autres, ça ne peut que mal finir. Le principal responsable sera le Medef.
a écrit le 11/10/2015 à 12:30 :
je ne comprends pas que les français comprennent. Comment peut on défendre des gens que utilisent la violence ? Encore.. des smicards dans des trous perdus de France, l'on pourrait peut être comprendre leur désarroi ; mais des nantis surpayés grignotant leur "fromage " depuis des dizaines d'années ? Des fonctionnaires de l'air en quelque sorte . A preuve "ils" demandent encore l'aide de l'etat et l'etat c'est "nous". Qu'ils bossent. Enfin ouvrons les yeux ils sont 3 en cabine les autres 2, ils sont payés 40 % de plus et ils travaillent 30% de moins. Leus avions qui sont cencés voler restent plus sur le tarmak que dans les airs. Je n'ai jamais pris air france toujours trop cher. Thai airways 700 air france 1.200 ??? J'ai pris qatar recemment en airbus 380 en classe économique ..... CHAMPAGNE pour tous à volonté. Cherchez l'erreur !!
Réponse de le 12/10/2015 à 0:10 :
@Rolars
"Comment peut on défendre des gens qui utilisent la violence ?"
Franchement, de quel côté elle est la violence?
3000 licenciements contre 2 chemises déchirées....
Pour l'instant réjouissez-vous de la violence de ce "déchirement"...Le futur pourrait bien nous ramener une violence plus radicale.
Réponse de le 12/10/2015 à 7:59 :
Je partage votre avis rolars. Tout le monde fait des efforts dans tous les domaines d'activité marchands et non marchands (à part les régimes spéciaux naturellement) depuis quelques années.
Dans le privé, la précarité s'est installée partout, on ne recrute que des CDD ou intérim ! même BAC +5 aujourd'hui on n'a du mal à trouver un CDI en première embauche. Alors à AF ils devraient regarder comment ça se passe sur le marché du travail... Ils se plaignent alors qu'ils ne connaissent pas la réalité du marché du travail. Je ne plains pas les 3000 licensiements car ce n'en sont pas ! ils vont partir avec des primes de folies plus par année d'ancienneté, sans compter le dispositif obligatoire qui va être mis en place dans ce type de licensiements, pour aider les employés à retrouver du boulot. Franchement, il y a des milliers de gens qui perdent leur emploi tous les mois et ils ne sont pas autant soutenus. Les pilotes n'ont qu'a se regarder dans la glace maintenant, à ne pas vouloir faire d'efforts AF risque de mourir à petit feu... comme la SNCM.
a écrit le 11/10/2015 à 11:54 :
Pendant qu'on y est, certains comprennent que des enfants malheureux deviennent des assassins, des voleurs, des terroristes !
Pour moi, ces actes peuvent s'expliquer... en aucun cas se comprendre et encore moins s'approuver !
La sanction souhaitable est un licenciement immédiat et pour faute lourde de ces individus (intention de nuire caractérisée). Malheureusement, ceux ci se protégeront derrière une carte syndicale et ne seront pas sanctionnés!
Est ce comme ça qu'on veut encourager un créateur d'entreprise a embaucher en France ? LA question est posée. En ce qui me concerne, ce qui peut être sous traité l'est de plus en plus : on récolte ce que l'on sème !
Réponse de le 11/10/2015 à 12:33 :
Quand votre entreprise, faisant des bénéfices annuel, engagera un nouveau patron payé 500000€/an, fermera votre entreprise mettant 3000 personnes au chômage sans indemnités, patron qui changera d'entreprise après deux ans avec 20 000 000€ d’indemnité; là peut être comprendrez vous l'action de ces salariés. Moi ce que je ne comprend pas c'est pas l'action sur les deux patrons qui malgré avoir soit disant été maltraité me semble plutôt en bonne santé, par contre que les manifestants est maltraité les gardiens qui eux font parti de la masse salarial la moins bien payé, là je trouve ça mal venu... Après tout les patrons se sont juste fait mettre à poil, ce qu'ils font sans aucun complexe en virant les salariés...
Réponse de le 11/10/2015 à 16:14 :
dans ce cas créez votre entreprise si vous êtes jaloux des méchants patrons et soyez un gentil patron en face des gentils employés!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 11/10/2015 à 8:42 :
Quand on sait que leur chemise vaut 3 à 4 jours de travail et leur costume 1 ou 2 mois de travail de leurs salariés, on comprend le fossé qui les sépare. Ces derniers ont un salaire qui leur permet de survivre avec un quotidien de privations alors que croit-on qu'il se passe dans leur tête quand ces "suzerains" leur annoncent que même ça, ils ne l'auront plus? On a revécu le Moyen-âge avec le chatelain qui s' enfuit par le passage secret amenagé dans le mur devant les gueux en colère.
Réponse de le 11/10/2015 à 17:24 :
Affirmer n'est pas raison, vous faites les courses vestimentaires de ces personnes pour connaître le prix de leurs habits? Pathétique.
Réponse de le 12/10/2015 à 12:00 :
Perso, je laisse à Daech le plaisir de vivre comme au moyen-Age : moi je veux vivre dans un monde civilisé, où la violence est clairement condamnée, et leurs auteurs clairement condamnés !
a écrit le 11/10/2015 à 8:00 :
Les lecteurs de la tribune sont majoritairement outres par la violence de ce fait divers.On peut les comprendre. La plupart vivent dans le monde des bisounours.Ils n'ont qu'une vague idee de ce qu'est le monde du travail...(.et oui pour ca faut aller bosser). Le liberalisme, la loi du marche est leur religion. Alors s'en prendre physiquement aux representants du culte c'est s'attaquer aux dogmes, aux textes sacres. C'est un sacrilege. Amen.
Réponse de le 11/10/2015 à 9:14 :
sarkosy a encore des chances de réussite ;)
a écrit le 11/10/2015 à 7:58 :
Bah, entre 3000 licenciements et une chemise arraché, personne n'est dupe.
Le pays coule et tout comme les médecins et les pilotes, les rares qui méritent leur salaires sont salis par les mêmes médias qui vénèrent tout footballeur multimillionnaire demi-trisomique.
Réponse de le 11/10/2015 à 17:18 :
Qui a jamais parlé de 3000 licenciements ??? L'annonce, c'est 3000 suppressions de postes, malgré la confusion savamment entretenue par ceux qui veulent faire monter les enchères (le montant du chèque), ça n'a rien à voir : on parle de départs en retraite pour les gens qui ont l'âge (avec un chèque), de départs en préretraite pour ceux qui sont proche (avec paiement d'une rente jusqu'à la retraite + prime à la retraite), de départs volontaire (avec un chèque et avec l'assurance que la personne qui part a un emploi)... ou tout simplement de non-recrutement sur un poste vacant. Pour un syndicat qui base ses revenus et sa légitimité sur le nombre de salariés/encartés, c'est évidemment quelque chose d'horrible, mais ça ne veut pas dire être jeté à la rue pour ceux qui seront dans le plan.
L'objet de la négociation est de savoir si les syndicats sont d'accord sur le principe pour qu'il n'y ait pas de licenciement, ou si la négo coince et qu'il faut compléter les départs volontaires avec des licenciements pour atteindre les 3000.
a écrit le 11/10/2015 à 7:22 :
Perdre son travail aujourd'hui, c'est perdre toute sa vie. C'est une mise à mort sociale et économique. Je le sais parce que je l'ai vécu. C'est une maltraitance qui entraîne de graves séquelles, tant physique que sociale : maladie, divorces, sur-endettement, etc. Menacer quelqu'un de licenciement, c'est une menace de mort et les négociateurs sont très grassement payés pour en assumer les risques. Un ouvrier qui risque sa vie dans les mines ne choque pas nos élus, mais qu'un col blanc risque la sienne en faisant son travail, c'est indigne... La vie des ouvriers a-t-elle moins d'importance à leurs yeux ?
Réponse de le 11/10/2015 à 8:11 :
Merci Realityshow pour votre commentaire.
2900 licenciements, ce n'est qu'une broutille quand je lis la majorité des commentaires de ce fil.
Tous ces commentateurs embrigadés dans je ne sais quelle logique...!
C'est sur, une personne a perdu sa chemise, mais que l'on ne parle pas de la violence faite par cette paire de privilégiés envers 3000 personnes, je suis outré...!
Ces chers dirigeants ont ils la bonne stratégie?
Quand la boutique se casse la figure, font ils des efforts sur leurs salaires ou démissionnent ils?
Pourquoi ne pas traiter une bonne fois pour toute de ces sujets tabous!
Ce sont toujours les mêmes qui paient les pots cassés!
C'est quelque peu désespérant voir plus !
a écrit le 11/10/2015 à 1:02 :
On comprend mais on n'approuve pas... Que veut dire ce "comprend"? On cherche à édulcorer cette violence lamentable et honteuse. On comprendra pourquoi AF dépose le bilan. Ce pays continue son autodestruction méthodique. Cette gauche a toujours la comprenance sélective et l'âme toujours aussi destructrice. La France finira par disparaitre. Bon débarras !
a écrit le 10/10/2015 à 23:39 :
Ce sondage contredit celui d Odoxa (à la réputation sulfureuse ) qui annonçait que'2/3 des français condamnait sans nuance les incidents d Air France ( 67 % )
a écrit le 10/10/2015 à 22:00 :
L'évaluation des compétences des adultes a été faite par une étude internationale de l'OCDE en 2013 et évalue le suivant:
1.La capacité de comprendre et de réagir de façon appropriée aux textes écrits (littératie) ;
2. la capacité à utiliser des concepts numériques et mathématiques (numéracie); et
3. la capacité à accéder à des informations (trouvées, transformées et communiquées) dans des environnements numériques, à les interpréter et à les analyser (résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique).
Résumé: La France se trouve mal placée dans le classement PIAAC.
Le problème: le comportement et les compétences sociales des français ne sont pas évalués par aucune études. Personne n'a jamais étudier ce que je qualifie "d'exception culturelle française" et qui décrit ce mélange explosif:
L'incompétence rampante de la société française au niveau de la compréhension écrite, numérique, logique et analytique pourrait expliquer ce niveau déplorable de la compréhension de la violence abjecte, intolérable et incompréhensible.
C'est cette dichotomie du bon et mauvais qui est également exprimée par les catégories sociales les plus élevées qui rend ce pays si unique:
Le bon travailleur / le méchant patron (la réussite sociale et les compétences sociales seraient donc mauvaises) le bon artisan, la bonne PME / le méchant grand groupe industriel, les nobles dépenses étatiques et la méchante finance internationale (n'est-ce pas FH ?) Les méchants américains et allemands / les courageux grecques (lisez LT!); la liste est malheureusement infinie.
Ce sondage est inquiétant comme l'avenir du pays est inquiétant. Vous comprenez?
Réponse de le 11/10/2015 à 0:22 :
Tenons nous la main et prosternons nous devant votre lumière...
Réponse de le 11/10/2015 à 8:49 :
Encore un intello qui nous mènera vers la réussite...!
a écrit le 10/10/2015 à 21:21 :
L'etat Républicain a toujours fait l'éloge de la révolution Française, qu'il ne s'étonne pas si les Français ont de plus en plus envie de couper des têtes.
L'histoire se répète mais il n'est pas très fûté....l'état Français! Bravache mais pas fûté
a écrit le 10/10/2015 à 20:14 :
Macron parle de gens stupides.

Dans 6 mois c'est lui - avec Hollande et Valls - qui risquent de se retrouver sans chemise...et même sans pantalon.

A force d'avoir trop retourné leur veste!
a écrit le 10/10/2015 à 19:19 :
Je sais pas d'ou sort ce sondage ... Personne ne peut cautionner la violence ! On est pas à Gaza ... Ici , on dialogue ... Bien sure que cette direction mérite un coup de pied au derrière tout comme les 2 syndicats qui bloquent les négociations ... Mais on ne peut pas tolérer le lynchage d'un simple salarié .. Qui de surcroît va sauter pour faire place belle au directeur de cabinet du 1er Ministre ... La méritocratie en pleine action ! Quel bel exemple .. Entre le falcon pour la finale de la LDC et ces nominations bidons , elle est belle la république de ' Moi Président ' ...
Réponse de le 11/10/2015 à 12:14 :
Ce n'est pas le DRH qui est à plaindre mais le vigile qui a perdu connaissance
a écrit le 10/10/2015 à 16:37 :
Les français ne "comprennent" pas grand chose, sinon leurs petits intérêts partisans.
La France, cette mosaïque de corporations et communautés, toutes assises sur leurs petites prébendes.
Très moche tout cela !
a écrit le 10/10/2015 à 15:41 :
La malhonnêteté des sondages se voit très bien dans ces résultats. En fait, tout dépend de comment vous posez la question. Et la façon de poser la question dépend de l'idéologie du poseur de la question.
Exemple : si vous posez la question en disant : êtes vous pour ou contre les violences contre la direction de syndicats incapables de se réformer qui vont couler leur boite.
Ou alors si vous posez la question :
Comprenez vous la colère des salariés qui vont avoir leur vie brisée à cause d'une direction totalement incompétente,
Et bien, vous allez avoir 2 réponses totalement différentes.
En outre, ces sondages oublient de préciser que sur des échantillons de 1000 personnes, l'incertitude est de +/- 3 %, si on veut être sûr d'avoir le bon résultat à 99 %.
a écrit le 10/10/2015 à 15:14 :
La France, plein des Zidanes: on ne supporte d'etre surpassé.
Mr. Titan a bien compris ca.
a écrit le 10/10/2015 à 14:31 :
Les sondages c'est bien connu on leur fait dire ce que l'on veut. Comme les débats à la télé c'est deux personnes qui pensent la même chose.Mais nous savons presque tous que tout cela n'est qu'une façade Potemkine. La réalité est là, une classe politique et journalistique compromise qui se fiche complètement de ce que vit la majorité de la population. Mais il se pourrait qu'un jour qui ne sera pas fait comme les autres la peur ne soit pas que d'un seul côté et la boum!
a écrit le 10/10/2015 à 14:11 :
Comprendre, c'est deja admettre !!! Et c'est inadmissible. Rien ne justifie la violence physique. Quand faudra-t-il que les Français se mettent à pratiquer la démocratie a savoir la tolérance et la non violence ? Un tel sondage est aussi violent dans cette réponse i.e. "Comprendre" que cette histoire idiote de races qui n'a aucun fondement scientifique, mais simplement une pure violence faite à des gens qui ont simplement une pigmentation differente tout en ayant le même génome !!! Mais ou va-t-on avec de pareilles sottises !!! Et les médias, sans boussoles autres que le "buzz" ,quand allez-vous enfin réagir au niveau culturel qui doit être le notre ? Vous êtes tous a la remorque de qui ? Du FN, de LR ? Les intellectuels aussi, non ? Onfray, Finkielkraut, ne déshonorez pas votre fonction !!!!
a écrit le 10/10/2015 à 14:01 :
1°trouver plus grave de perdre sa chemise que son emploi donc sa vie montre seulement le mépris dans lequel on tient les autres.
2°ressortir en continu que ceux qui ne sont pas d'accord ne connaissent rien à l'économie ne fait que souligner la propre ignorance de ceux qui assènent ce type de jugement. Quand le résultat de la mondialisation et de ses adaptations ne consiste qu’en chômage de masse pour les pays développés du fait du transfert de l'industrie vers les pays asiatiques, on peut difficilement parler d'un grand succès. Et les pays soit disant adaptés sont loin d'être dans une santé éclatante du point de vue de la grande masse de leurs citoyens, le seul point de vue qui vaille puisque les démocraties sont censées apporter la prospérité à ces mêmes citoyens. Entre les personnes en grande pauvreté non comptés dans le chômage mais vivant de bons alimentaires (USA), la multiplication des personnes comptabilisées comme handicapées pour baisser le taux de chômage (RU) ou un pays qui se dépeuple joyeusement ce qui explique le faible taux de chômage et sa volonté d'importer des travailleurs (Allemagne), les succès sont amers pour la population de ses pays. Beaucoup moins il est vrai pour la minorité qui en profite... Mais quand les profiteurs donnent des leçons, il ne faut pas trop s'étonner que les autres s'énervent.
a écrit le 10/10/2015 à 13:40 :
les français sont des bœufs : les syndicats d' Air France , spécialement Pilotes etFO , ont des gènes de privilégiés qui ont été choyés ( comme les intermittents ) depuis toujours par les trouillards qui nous gouvernent . Les Pilotes sont aussi des rapaces qui ne se mêlent pas aux manants au point d'avoir réussi à scinder le Comité d'Entreprise pour que leurs gros salaires ne financent pas les grouillots de rampants . FO a aussi gérer le CE des petits en le mettant en faillite suite à de juteuses opérations ...! Il est loin le temps où les enfants du personnel bénéficiaient des œuvres sociales du patron Bagatelle . Air France est finie et les temps qui viennent ne conserveront que l'arrête de l'Hyppocampe ...dommage c'était bien .
a écrit le 10/10/2015 à 12:43 :
Ce sondage démontre que les Français, en majorité, ne sont pas mûrs pour la démocratie. Ils ne respectent ni la loi ni les personnes. Ils veulent obtenir par la violence des décisions qui ne feraient qu'aggraver la situation. Ils ne comprennent rien à l'économie, ils en sont encore au front populaire, ses émeutes, ses grèves et sa philosophie anti-entreprises qui a ruiné le pays. Et pendant ce temps le déclin continue...
Réponse de le 10/10/2015 à 14:00 :
Ils comprennent surtout qu'ils n'ont pas envie de revenir au Moyen-Age, un nouvel ordre néoféodale avec des oligarques tout puissant au sommet qui font la pluie et le beau temps, droit de vie et de mort économique sur n'importe qui !

Dans ces temps obscures de cette nouvelle tyrannie néolibérale, c'est un vent frais qui vient de se lever.
a écrit le 10/10/2015 à 11:55 :
Air France : une majorité de Français comprend les actes de violence contre la direction

L'arrogance et les provocations des énarquies sciencespo X HEC Centrale en bandes organisées vont connaître les conséquences de leur cupidité et de leur méthodes pour organiser la pauvreté et museler les classes moyennes et populaires,

les Français sont mûrs pour un soulèvement massif national contre les bandits voyous de la finance et des politicards serviles cupides à souhait qui les soutiennent et leurs servent de caporaux minables.

Les villas luxueuses, les grands bateaux luxueux, n’auront jamais assez de services de sécurités pour se protéger d’un embrasement général.
Il faudra construire un mur et en permanence mobiliser un double cordon de forces de l’ordre autour des beaux quartiers de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Nantes
Réponse de le 10/10/2015 à 12:58 :
@ jaimemonpays (sauf mes voisins)
Quelle étroitesse d'esprit !
Réponse de le 10/10/2015 à 13:27 :
Et concrètement, plutôt que d'utiliser simplement votre verbe pour jouer les gros durs derrière votre clavier que proposez-vous ?

Si violence il y a les cadres, méchants riches etc quitteront le pays...

Faites attention tout de même car s'il en reste personne pour prendre des responsabilités vous allez devoir le faire... impensable, non !?
Réponse de le 10/10/2015 à 14:09 :
A Kermao, qu'ils partent, ils ne sont plus que le pâle reflet d'une bande de sauterelle qui pillent des pays et puis un autre.

Mais rassurez-vous, ils ne seront pas mieux ailleurs, la grogne monte partout dans les peuples en Occident, elle est encore canalisé ce peu, mais la colère n'est en pas moins là.
Allez en Russie ? Si un oligarque ne marche pas avec Poutine, c'est la taule, comme avec Kodorkovski.

En Chine ? Les chinois viennent d'exécuter d'une balle dans la tête deux de leurs milliardaires accusé de recréer un gang du crime organisé.

Les USA ? En faillite avec bientôt des bulles spéculatives immense qui vont exploser, le QE 4 en préparation ne permettra que juste de gagner du temps pour les junckies de la bourse....
Et quand cela explosera ? Avec 50 millions d'américains qui vivent de bons alimentaires et 95 millions qui ne travaillent pas ?
Bonne chance !

Ces cupides arrogants et leurs milliards ne trouveront plus de place nulle part, tellement ils auront plongé le monde à feu et à sang...
Réponse de le 10/10/2015 à 14:13 :
Il faut prendre un peu de distance, mon pauvre, ou du Prozac....
Réponse de le 11/10/2015 à 14:52 :
Vous etes sûr de votre pseudo? On dirait mon fils en pleine crise de pré adolescence. Il a 12 ans.
a écrit le 10/10/2015 à 11:44 :
Intoxication pour tous les français. Perdre son travail n'est pas grave, et ne doit pas être considéré comme un échec personnel, mais une occasion de rebondir, de se former, et d'évoluer pour être plus et mieux dans sa tête et ses basquettes. Ce qui est très grave c'est de ne pas retrouver un travail. Ici tout est fait pour vous enraciner dans cette situation d'assisté qui en définitive sert les hommes politiques, cars cette population est plus facilement manipulable. Nous avons inversé les problèmes de la vie, et plus personne ne vie bien dans ce pays.
a écrit le 10/10/2015 à 11:43 :
Ce nouveau sondage contredit celui d Odoxa ( à la réputation sulfureuse bien établie ). Comme quoi la machine de guerre des classes influentes contre la démocratie comporte des fissures. Tous les français épris de liberté au profit de tous ne pourront que s en rejouir. La démocratie n est peut-être pas " foutue ".
a écrit le 10/10/2015 à 11:40 :
Mr. Titan, il a bien entendu l'attitude des (ouvriers) Francais.
a écrit le 10/10/2015 à 11:09 :
C est la vie mon grand
a écrit le 10/10/2015 à 10:54 :
En France, le DRH, c'est celui qui vire les gens.
Et qui bloque les recrutements : il est le gardien de la pureté génétique du troupeau. C'est ce qui fait que les jeunes qui n'ont fait ni l'X, ni Centrale, ni Sciences Pipo ou HEC vont bosser dans des groupes étrangers.
C'est nul.
On comprend que le DRH d'Air France aie payé pour les autres, dans le fond.
a écrit le 10/10/2015 à 10:51 :
Marrant ça, je regarde en ce moment special investigation, une rediffusion sur les syndicats et les magouilles, le rapport mis à la poubelle, la canaille qui casse les grèves, ont une prime au départ meilleur que les autres etc...
a écrit le 10/10/2015 à 10:50 :
probablement les 54% qui ont voté socialiste ...
a écrit le 10/10/2015 à 10:48 :
Manipulation : pour l'instant, la direction a fait état de 2900 "suppressions de postes" comptant notamment sur des départs volontaires.
L'utilisation du terme "licenciements" est pour le moins abusive !
La agissements de la CGT devraient être compris, nous disent certains.
Qu'ils aillent donc l'expliquer aux sinistrés du midi, région où la CGT SNCF vient de déclencher une énième grève (peu mentionnée dans les médias, est-ce un hasard ?).
Ces sinistrés qui ont vu leurs moyens de déplacement détruits "comprennent" probablement les agissements de ce syndicat du "Service Public" !
Ne nous prendrait-on pas pour des imbéciles ?
a écrit le 10/10/2015 à 10:37 :
Visiblement la majorité qui soutient n'est pas si majoritaire ... intox syndicale ?
a écrit le 10/10/2015 à 10:12 :
Je suis choqué de la réaction des politiques et de la presse.
Honnêtement, de quel coté est la violence ...?
Réponse de le 10/10/2015 à 14:06 :
la violence est économique et j'espère que d'autres rébellions auront lieu.
a écrit le 10/10/2015 à 9:42 :
C'est quoi ce sondage ??? quand je discute autour de moi, j'entends surtout des personnes qui ne comprennent pas cette sauvagerie qui n'est pas digne d'un humain actuel. Ne pas être d'accord, c'est une chose, se déchaîner de la sorte n'est pas acceptable et pas compréhensible. Il n'est pas possible d'accepter ce genre de réaction, surtout quand on s'attaque à d'autres personnes qui, soit dit en passant, ne font que transmettre ce qui a été décidé.
Ce sont de telles personnes qui font fermer petit à petit nos entreprises. Les salariés français travaillent bien, mais certains meneurs, syndicaux ou pas, sont là uniquement pour casser. Ne leur donnons pas l'occasion de les valoriser.
Réponse de le 10/10/2015 à 10:15 :
Vous délirez...!!! C'est quoi ce commentaire ???
Des plans de 3000 suppressions d'emploi, c'est pas la violence ultime...!
Réponse de le 10/10/2015 à 10:53 :
La sauvagerie ? Votre vie doit être bien pépère et vous ne devez pas trop vous informer des nouvelles du vaste monde...
Lisez plutôt les commentaires de Jacques Sapir sur Russeurope à propos d'Air France. Vous y apprendrez que la direction a volontairement exposé ses cadres à la vindicte des salariés pour récupérer la nouvelle.
Réponse de le 10/10/2015 à 11:49 :
100% d'accord. Ces casseurs syndicalistes d'un autre âge sont le cancer de la France.
Ils ne savent que dire "yenamarre" au lieu de se demander comment et pourquoi en sommes-nous là, et que pouvons-nous faire pour sauver notre entreprise.
Réponse de le 10/10/2015 à 11:50 :
Votre environnement est bien sélectif. Le mien étant plus diversifié, j ai pu entendre des argumentations dans une grande palette d opinion. C est ça la démocratie
Réponse de le 10/10/2015 à 12:20 :
Et qu'à fait l'état avec "la grande muette" en moins de 10 ans?
Réponse de le 11/10/2015 à 2:41 :
Bigre! mais quel non sens! mais enfin, qu'est-ce-donc qu'un humain actuel? croyez-vous meilleur que vos grands-parents, vos arrière grand parents simplement parce que vous vivez au 20e/ 21e siècles?? l'éducation nationale et la télé vous ont donc lavé le cerveau à ce point? l'humain actuel est simplement humain, ni plus ni moins, comme les autres avant lui, y compris les esclaves qui se sont battus pour leur liberté, les français qui se sont battus pour leurs droits en 1789, les ouvriers qui se sont battus pour des conditions de vie meilleures au XIXe, et j'en passe et des meilleurs. En revanche il semble que pour vous, il devrait plutôt ressembler à un toutou qui est déjà content qu'on le gratifie d'un susucre, et se tait autrement!
Réponse de le 12/10/2015 à 10:22 :
Il faut sans doute que vous élargissiez votre entourage. Bonne chance

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :