Toyota et Honda abaissent à nouveau leur production et leurs effectifs

Les deux constructeurs japonais multiplient les annonces de réduction de production et d'effectifs depuis plusieurs mois. Cette fois, le leader mondial Toyota informe qu'il ne renouvellera pas 3.000 contrats temporaires et Honda va produire 79.000 voitures de moins que prévu en 2009.

2 mn

La petite Yaris de Toyota, emblème des petites voitures économiques de la marque, se vend très bien aux Etats-Unis, depuis son lancement il y a quelques mois.

Face au brutal coup de frein de la demande sur le secteur automobile mondial, les japonais n'en finissent plus de prendre des mesures pour limiter la casse. Honda annonce une nouvelle baisse de sa prévision de production annuelle. Le numéro deux de l'automobile japonaise va produire 79.000 unités de moins au cours de son exercice, clos le 31 mars 2009, dont 21.000 en Europe. Pour parvenir à ce sévère ajustement, une usine britannique va être fermée durant 29 jours supplémentaire en février-mars.

Hier, Mazda et Isuzu ont quant à eux annoncé se séparer de respectivement 1.300 et 1.400 personnes en contrat temporaire. Nissan, le partenaire du groupe Renault, prévoit lui de supprimer 3.500 postes aux Etats-Unis, en Espagne et au Japon.

Aujourd'hui, c'est également au tour de Toyota de limiter au maximum sa masse salariale. Le numéro un japonais du secteur ne renouvellera pas la moitié de ses 6.000 contrats temporaires au Japon, soit 3.000 postes.

Déjà en juin, Toyota avait annoncé geler les nouvelles embauches temporaires pour la production. Pas étonnant quand on sait que Toyota a interrompu ses chaînes de production dans plusieurs de ses sites dans le monde.

Le groupe prévoit d'arrêter la production dans toutes ses usines d'Amérique du Nord deux jours en décembre, après l'avoir déjà interrompue pendant un trimestre dans trois usines américaines. Cependant, le groupe précise qu'il s'agissait notamment dans ce cas de leur allouer la production de modèles moins sensibles à la crise.

Le boom des petites compactes aux Etats-Unis
Malgré les difficultés, les constructeurs japonais disposent d'un atout aux Etats-Unis, marché sinistré s'il en est. Au salon automobile de Los Angeles, leurs modèles "compact", beaucoup moins gourmands en essence que les gros 4x4 américains, sont plébiscités.

Les "trois grands" constructeur américains (General Motors, Ford et Chrysler) ont ainsi vu leurs parts de marché fondre en raison de leur incapacité à rivaliser avec les modèles nippons plus économiques. Saisi par l'urgence, Ford va même importer sa Fiesta d'Europe l'année prochaine. Une autre voiture venue d'Europe rencontre un franc succès: la Smart. Commercialisé depuis le début de l'année 2008 aux Etats-Unis, la mini deux places s'est déjà vendue à 21.000 exemplaires, "preuve que la micro-voiture n'est pas un feu de paille, mais une tendance lourde" sur le marché américain, selon Dave Schembri, le président de Smart USA.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les gros pourvoyeurs de voitures polluantes n'ont plus qu'à se faire une raison , le bouleversement écologique est en cours,les plus intelligents et innovants s'ont sortirons!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
enfin ça change du moins le fric vas changé de main

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.