Nissan : suppressions d'emplois et réduction de production supplémentaires au Japon

 |  | 131 mots
Lecture 1 min.
Le partenaire de Renault va encore réduire sa production de 78.000 véhicules entre janvier et mars au Japon. Dans le même temps, le groupe va supprimer 500 emplois supplémentaires.

Une nouvelle fois, le constructeur automobile Nissan va abaisser sa production et tailler dans ses effectifs pour faire face au ralentissement de la demande mondiale. En octobre dernier, le groupe avait déjà annoncé 3.500 suppressions d'emplois et des réductions massives de production.

Entre janvier et mars, Nissan va réduire sa production de 78.000 véhicules dans ses usines japonaise. Le groupe compte pour cela abaisser ses cadences et introduire de nouvelles journées d'inactivité. Il justifie cette mesure par la nécessité de gérer ses niveaux de stock.

Dans le même temps, le partenaire de Renault a annoncé la suppression de 500 postes supplémentaires. Il s'agit de contrat à durée déterminée, si bien qu'à fin mars, le groupe ne comptera plus aucun employé temporaire au Japon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une preuve supplémentaire que la crise touche tous les producteurs de voitures et HORS USA y compris ceux mettant sur le marché des voitures moins chéres et plus économiques en terme de consommation et bien que le prix du petole a chuté de 145 $ pour tourner autour de 45 $ le baril.La crise s'étend aussi à d'autres secteurs comme éléctro-ménager par exemple.C'est la manifestation de la crise cyclique du systéme de production et de répartition des biens et services dans le monde: elle a pour origine me semmle-t-il la spéculation de la sphére financière (bourses ,banques fonds d'investissement fictifs ou non...), sans rapport avec le niveau attendu de la production aussi l'endettement sans limite des ménages mettant à mal leur solvabilité. La sortie de crise devra se chercher dans l'assainissement total et profond de la finance internationale de même la solution de l'endettement des ménages: réduction du renchirissement des créance , réechelonnemnt des crédits, relancement de la demande...et mesures (prime à la casse, prime écologique, crédits à taux faibles...) pour relancer les achats de la surproduction dans l'automobile.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nissan Vient d'ouvrir une societe d'importation et de distribution au Vietnam avec 10.000.000 de $ en capital
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faut ce qu'il faut. Les défenseurs du système doivent être contents. Pour corriger les extravagances des dernières années le "marché régule", il régule à sa façon. Les crises c'est fait pour ça. Tant pis pour les salariés, les capitalistes eux espèrent "rebondir".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
0% de soustraitance le 5 janvier 2009 au technocentre RSA de guyancourt. soit 2000 personnes à recaser. pas d'info sur le reste du reseau...... mais un grand nombre de salariés de ces sociètés d'ingenerie vont souffrir en 2009.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Plus de prestation chez Renault en janvier, plus non plus chez PO en juin et je pense que ce ne sont pas les seules entreprises touchées par la suppression des prestations. Certaines sociétés de prestation, dont Altran, prennent déjà des mesures en fermant pendant les fêtes, supprimant les évènements liées à ces dernières (économie à la petite semaine selon mois), et obligeant ses salariés à se rendre sur leur lieu de prestation aujourd'hui nationalisé (avant on restait en région), non confirmation des contrats suite aux périodes d'essais pour les personnels en inter contrat. En bref, ça bouge déjà. Il faut vraiment avoir un métier transverse en ces temps difficiles pour l'auto...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :