Nissan va supprimer 1200 postes en Grande-Bretagne

 |   |  130  mots
L'allié japonais de Renault va réduire les effectifs de son grand site britannique de Sunderland qui faisait travailler jusque là quelque 5000 personnes.

Face à la chute des ventes de voitures, notamment en Europe, Nissan, le grand allié japonais du français Renault, va lui aussi supprimer des postes. Il a annoncé ce jeudi une réduction d'effectifs touchant 1200 postes dont 400 emplois temporaires sur son site britannique de Sunderland.

Cette usine de Sunderland, située dans le nord-est de l'Angleterre, emploie quelque 5.000 salariés. C'est la dernière grande usine automobile au Royaume-Uni, une des industries britanniques autrefois florissantes et qui a progressivement disparu ou été rachetée (Rover et Land Rover, Rolls-Royce, Bentley...) par des groupes étrangers.

Nissan a toujours vanté ce site comme le plus productif d'Europe. Il produit plus de la moitié des Nissan destinées au marché européen. L'an passé, le marché automobile britannique est retombé à son niveau de 1996.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :