Continental : nouvel espoir sur Mag, les salariés investissent une usine

 |   |  272  mots
200 à 300 ouvriers de l'usine de Continental de Clairoix qui doit fermer ont investi le site de Sarreguemines. Des questions demeurent sur le sérieux de l'offre de reprise du groupe des Emirats, Mag. Mais Continental révèle lui faire une offre "très avantageuse" avec un soutien technique sur dix ans.

Nouveau rebondissement dans le dossier des tensions sociales autour de la fermeture annoncée à l'horizon 2010 de l'usine du groupe allemand de pneumatiques Continental de Clairoix, près de Compiègne, qui compte 1120 salariés.

Ce mercredi, 200 à 300 ouvriers ont pénétré de force dans l'usine du groupe allemand à Sarreguemines en Moselle qui emploie, elle, 1.100 salariés, et ce malgré un important dispositif de police près de l'usine et dans la ville.

Ils ont indiqué que la date du 27 mai proposée par la direction pour une réunion Etat-direction-syndicat "n'était pas acceptable". Ils réclament une date plus rapprochée avec la présence des dirigeants allemands.

Le 21 avril, après une décision de justice validant la fermeture de l'usine de Clairoix , des salariés avaient saccagé les bureaux de la sous-préfecture de Compiègne.

Depuis, un espoir de reprise s'est fait jour, poussé par le gouvernement, avec l'intérêt manifesté pour l'usine et ses salariés de la part d'une firme jusque là inconnue des Emirats arabes unis, Mag, fournisseur en accessoires automobile et désireuse de se développer dans les pneumatiques. Mais Continental a affiché ses réticences à l'idée de voir surgir un concurrent alors que le groupe allemand veut réduire les capacités de production en Europe. En outre, le sérieux de l'offre de Mag fait l'objet de débat, y compris au sein des syndicats.

Mais ce mercredi soir, rebondissement imprévu : Continental déclare faire "une offre très avantageuse" à Mag pour Clairoix. Le groupe allemand propose notamment au repreneur un soutien technique pendant au moins dix ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On l'aura compris, Mag est un "teneur de bougie, comme Tata, Albert Frère où autre Mittal dans d'autres dossiers.
Se prépare la construction d'un autre grand champion français du pneumatique à l'instar de Michelin auquel seront apportés les actifs pneu de Continental.
La vente à Mag permet en même temps qu'est initié l'opération d'ensemble une remonté capitalistique afin d'assainir la branche pneu de Continental avant la vente définitive.
Seront regroupés Pirrelli, Continental ainsi que la division Europe de Good Year/Dunlop dont le siège social est à Rueil Malmaison, ville du responsable des affaires industrielles au parlement et mari de MAM.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :