Nissan et Chrysler abandonnent leur projet d'alliance

Les deux constructeurs ont renoncé à leur coopération annoncée début 2008 et qui devait leur permettre de se fournir mutuellement des modèles de voitures spécifiques.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Annoncé en 2008, le projet d'alliance entre Nissan et Chrysler n'aura finalement pas lieu. Les deux constructeurs automobiles ont annoncé mercredi soir l'abandon de leur projet de coopération censé leur permettre de se fournir mutuellement certains modèles spécifiques.

"Depuis plusieurs mois, des équipes des deux entreprises ont étudié la viabilité des projets, à la lumière des changements significatifs dans la situation économique depuis qu'ils ont été annoncés en janvier et avril 2008", ont expliqué Chrysler et Nissan dans un communiqué conjoint publié mercredi aux Etats-Unis (ce jeudi au Japon et en Europe). "Aujourd'hui, il a été décidé qu'il allait dans l'intérêt des deux entreprises de mettre fin aux projets", ont-ils affirmé.

En février, les deux groupes avaient déjà annoncé l'interruption des travaux sur ces projets, les deux parties expliquant alors chercher les moyens d'améliorer les retours financiers attendus. En avril, Chrysler déposait son bilan, avant de se rapprocher davantage de Fiat qui détient désormais 20% de son capital et contrôle sa gestion et sa direction.

C'est finalement ce rapprochement avec le constructeur italien qui aura mis un terme au projet de collaboration entre Nissan et Chrysler. En effet, ces projets, prévus pour entrer en vigueur en 2010, étaient censés permettre à Nissan, déjà partenaire du français Renault, d'enrichir sa gamme avec un pick-up produit par Chrysler au Mexique, tandis que le japonais aurait fourni à l'américain un petit modèle assemblé au Japon mais destiné à différents marchés mondiaux. Mais dans le cadre de l'alliance conclue par Fiat et Chrysler en janvier dernier, le groupe de Turin doit déjà fournir de petits modèles à l'américain.

Par ailleurs, selon des sources citées par l'agence Reuters, Chrysler serait à la recherche d'un partenaire en Chine. Ces dernières semaines, des représentants de Fiat et Chrysler auraient sondé des constructeurs automobiles chinois sur un partenariat qui impliquerait de construire un véhicule pour le marché chinois à partir d'une plateforme de Chrysler. Le groupe américain n'a pas commenté ces informations mais affirme que la Chine est un marché crucial et qui présente un grand intérêt.



 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
NISSAN, on s'en fout un peu, ENFIN PAS TANT QUE CA CAR NISSAN FAIT DES PERTES RENFLOUEES par l'ACTIONNAIRE RENAULT qui a reçu des aides financières de l'ETAT FRANCAIS par ailleurs ACTIONNAIRE, -alors RENAULT C'EST POUR QUAND VOTRE RETRAIT DE LA TRES ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.