Les ministres français achèteront-ils une Renault coréenne ?

 |   |  481  mots
(Crédits : Renault)
La Latitude, le nouveau véhicule haut de gamme de Renault est produit en... Corée. Les membres du gouvernement oseront-ils rouler dans une limousine qui n'est pas made in France ?

La nouvelle limousine Renault arrive. Elle aurait pu s'appeler Safrane, comme le haut de gamme de la firme au losange des années quatre-vingt-dix. Mais las, Renault a préféré baptiser Latitude sa grande berline dévoilée hier. Faut-il saluer le retour de la France dans le créneau des voitures de luxe ? Oui et non. Ce véhicule aux lignes classiques et statutaires, développé sur une plate-forme de Laguna et mesurant 4,9 mètres de long (plus qu'une Mercedes E), témoigne certes d'un louable souci de ne pas laisser le champ libre aux belles allemandes. Seulement, voilà : la Française est une...Coréenne. En effet, la Latitude est produite à Busan, dans la péninsule, par la filiale locale de l'ex-Régie, Renault-Samsung. Logique, l'essentiel des ventes sera absorbé par le Pays du Matin calme, grand amateur de grosses berlines.

Commercialisée sur place sous le nom de Samsung SM5 depuis janvier 2010, la grosse berline a recueilli déjà plus de 40.000 commandes en un seul trimestre. La Renault Latitude sera officiellement présentée pour l'export lors du prochain salon de Moscou fin août, pour une commercialisation à l'automne en Russie, Turquie, Asie, Afrique, dans les pays du Golfe, en Australie et au Mexique.

Lancement fin 2010 en Europe

La version européenne, exposée au Mondial de Paris début octobre, sera, elle, lancée fin 2010. Renault reste extrêmement prudent sur ses prévisions de ventes en Europe de l'Ouest, et notamment en France. Dans l'Hexagone, la Latitude pourrait trouver quelques centaines de clients par an à peine. Pas de quoi faire trembler Mercedes ou BMW. Il n'est guère certain, en tous cas, que ministres et notables de la République acceptent de rouler dans un haut de gamme produit en Corée. On imagine tout de suite la polémique...

Ceci dit, pour rouler "made in France", l'élite de la République n'aura plus guère le choix, puisque la Peugeot 607 va bientôt s'arrêter. La 508, présentée à l'automne prochain, sera plus petite qu'elle. Restera la Citroën C6, aux ventes confidentielles (moins d'un millier par an). Il est vrai que les économies imposées aux élus et aux fonctionnaires vont notamment se traduire par l'attribution de véhicules de fonction moins haut de gamme.

La Vel Satis a été un échec pour Renault

La Latitude remplace la Vel Satis, cette étrange voiture baroque aux formes extraverties, qui a constitué un échec complet. Si la Safrane avait naguère connu un grand succès (en France), la Vel Satis n'aura trouvé preneur qu'à 61.800 unités au cumul entre 2001 et 2009. Alors que Renault escomptait 50.000 ventes annuelles. N'oublions pas que Mercedes vend dans le monde environ 200.000 Classe E par an ! Pas découragé, Renault affirme toutefois réfléchir à un véhicule encore plus luxueux que la Latitude. Celui-ci pourrait être assemblé en France.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2010 à 12:46 :
@ Renault BROUETTES a écrit le 08/06/2010 à 19:16.

Avant de se la jouer "homme cultivé pote de De Gaulle", il faudrait déjà apprendre à écrire correctement. C'est illisible (on utilise pas des majuscules à tout bout de champ), incompréhensible et sur pas très constructif à la différence de "info a écrit le 08/06/2010 à 10:35", qui se l'on peut ne pas être d'accord, au moins ouvre à la discussion.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :