BMW affiche obstinément des résultats records

 |   |  261  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le constructeur bavarois a enregistré des ventes semestrielles en hausse de 19,7%. Le résultat net a triplé à 3 milliards d'euros.

Où s'arrêtera donc BMW ? Le succès de la firme bavaroise appraît insolent. Le constructeur allemand a réussi à afficher un nouveau semestre record. Ses ventes de véhicules ont progressé encore de 19,7% sur six mois à 833 366 unités. Ses ventes de deux-roues ont aussi crû (+4% à 64 110 exemplaires. Le chiffre d'affaires bondit de 22% à 33,9 milliards d'euros.

Le bénéfice d'exploitation sur le premier semestre a plus que doublé à 4,76 milliards d'euros. Le résultat net a triplé pour sa part à 3 milliards. La firme munichoise profite du succès de ses 4x4. Le petit X1 a accrû ses ventes semestrielles de 34% à 62.698 unités. Le compact X3, qui vient d'être renouvelé, double ses volumes à  53.522. La grande berline (et break) de gamme intermédiaire BMW 5 a totalisé  170.708 unités sur les six mois. En 2010, les ventes semestrielles de ce modèle avaient à peine totalisé  94.699 exemplaires. La gamme Mini, renforcée par le mini-4x4 Countryman, se porte bien également. Les ventes du label anglais ont atteint un record de 141.913 unités sur le semestre, en hausse de 30%.

Toutes les régions du monde réussissent à BMW. Même l'Europe, où ses ventes ont augmenté de 12,3% à 437.658 , dont une hausse de 9,2% en Allemagne, de 14,3% en Grande-Bretagne, de 4% en France (à 35.619 unités). En Amérique du nord, les volumes se sont améliorés de 17,5% à  160.892 unités. En Asie, 190.054 voitures ont trouvé preneur sur le premier semestre  (+47,4%), dont 122.034 en Chine (+61%).


Le groupe automobile allemand a relevé, du coup, ses objectifs de bénéfices pour l'année, anticipant une nouvelle amélioration du bénéfice imposable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :