Les équipementiers auto en France réduisent leurs effectifs

Malgré l'amélioration de l'activité automobile, les équipementiers revoient à la baisse le nombre de leurs employés.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les équipementiers automobiles opérant en France vont mieux. Le chiffre d'affaires de leurs activités dans l'Hexagone a « progressé de 9,7 % au premier semestre à un peu plus de dix milliards d'euros », selon la Fiev (Fédération des fabricants d'équipements pour véhicules) qui doit communiquer ce mardi. L'an dernier, le montant des ventes avait culminé à 17,9 milliards d'euros (15,6 en 2009). C'est mieux que la tendance de la production automobile en France, puisque celle-ci ne s'est accrue que de 4,4 % sur le semestre à 1,25 million de véhicules.

L'export tire donc l'activité. Les ventes d'équipements destinées à la « première monte » (ventes directes aux constructeurs en France et à l'exportation) sont en hausse de 10,6 %, à 8,6 milliards d'euros. La première monte représente près de 85 % du chiffre d'affaires des équipementiers. Sur le marché de la rechange, la hausse n'est que de 5 % sur six mois à 1,5 milliard d'euros. L'activité des équipementiers automobiles opérant en France devrait se ralentir au deuxième semestre, avec une « croissance supérieure à 5 % » escomptée sur l'ensemble de 2011, d'après la Fiev.

Ce regain d'activité ne bénéficie malheureusement pas à l'emploi. Après un recul des effectifs de la profession de 9,2 % fin 2010 à 88.000 personnes, « les informations dont nous font part nos adhérents laissent penser que le niveau à la fin de l'année 2011 pourrait rester au mieux stable, voire en légère baisse », assure la Fiev. Côté commerce extérieur, ça ne s'améliore pas non plus. Au contraire. L'excédent s'est aussi dégradé, de 24 % sur les six premiers mois. Il se monte à 991 millions d'euros à peine. Il atteignait 2,5 milliards sur l'ensemble de l'année 2010. Fâcheuse évolution.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 05/10/2011 à 13:59
Signaler
On ne peut pas changer les voitures tous les 36 du mois c'est pourquoi quand on a une voiture qui marche a merveilles on a moins envie de la changer aussi il serait peut etre bon de faire en sorte que les nouvelles voitures sortent plutot au début du...

à écrit le 05/10/2011 à 6:33
Signaler
France, qu'as tu fait de ton industrie?

à écrit le 04/10/2011 à 12:39
Signaler
eh oui, grève à répétition, arrêt de travaille a répétition, droit du travail des plus contraignant pour "sois disant le protectionnisme de l'emploi" eh bien nous ne faisant que constaté aujourd'hui le résultat de 20 ans de socialisme et de complaisa...

le 04/10/2011 à 13:45
Signaler
Tout d'abord, chez les équipementiers, il n'y a pas que des grèves à répétition, le droit du travail est le droit, et, est donc appliqué comme il se doit. Il eut été préférable de parler des violations des normes de sécurité par les employés. Vingt ...

à écrit le 04/10/2011 à 11:13
Signaler
C'est malheureusement logique. les usines de montages quittant la France les équipementiers sont incités à faire de même pour se rapprocher de leurs donneurs d'ordre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.