Deux groupes chinois veulent s'offrir Saab

 |   |  213  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les groupes Pang Da et Youngman sont prêts à racheter le constructeur suédois Saab pour 100 millions d'euros. Cependant, Pékin pourrait s'opposer à cette opération.

Les groupes chinois Pang Da Automobile Trade et Zhejiang Youngman Lotus Automobile ont conclu un accord pour racheter Saab. Le constructeur en difficulté serait cédé pour 100 millions d'euros, a annoncé ce vendredi son propriétaire actuel, Swedish Automobile.

Le protocole d'accord, valable jusqu'au 15 novembre, prévoit que les deux acquéreurs reprendront 100% du capital de Saab. Ce contrat indique également que les groupes s'engagent à fournir les financements nécessaires pour assurer la poursuite d'un processus de redressement judiciaire, a précisé de son côté l'administrateur judiciaire de Saab.

Pour entrer en vigueur, l'accord avec les deux groupes chinois nécessite le feu vert du gouvernement chinois. D'ailleurs, l'approbation de Pékin est loin d'être acquise, puisque la Chine suit une procédure stricte en matière d'acquisitions transnationales, particulièrement sensible aux prix. En mai dernier, faute d'un accord rapide de Pékin, une négociation entre Saab et un autre groupe chinois, Hawtai Motor Group, avait échoué.

Saab avait dit dimanche dernier avoir renoncé à l'accord d'investissement de 245 millions d'euros envisagé avec Youngman et Pang Da. L'offre donnait aux deux groupes une participation combinée de 53,9%.

L'action Swedish Automobile avait été suspendue à l'ouverture de la Bourse d'Amsterdam dans l'attente d'un communiqué de la société. Sa cotation devait reprendre à 8h15.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :