Nissan tient bon malgré le séisme au Japon et un yen fort

 |   |  273  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La firme nippone contrôlée par Renault a vu son bénéfice net semestriel baisser de 12%. Mais elle révise à la hausse ses prévisions pour l'année.

Le constructeur japonais Nissan a accusé une baisse de 12% de son bénéfice net au premier semestre de l'exercice fiscal 2011-2012. Entre le 1er avril et le 30 septembre, le groupe automobile contrôlé par Renault a dégagé un profit net de 183,4 milliards de yens (1,6 milliard d'euros). Son bénéfice opérationnel a légèrement reculé de 7,5%, à 309,7 milliards de yens (2,7 milliards d'euros). Des résultats très honorables, compte tenu du séisme au Japon et de la fermeté du yen, une devise qui a été toutefois longtemps sous-évaluée et a de fait facilité l'offensive mondiale nippone!

"Nous restons sur le chemin d'une année très rentable", a affirmé ce mardi, en révélant ses résultats, le PDG du groupe (et de Renault) Carlos Ghosn. Nissan a revu d'ailleurs ses prévisions pour l'exercice annuel clos le 31 mars prochain... à la hausse. Il compte dégager un bénéfice net de 290 milliards de yens (2,6 milliards d'euros), contre 270 milliards attendus précédemment. Et ce, alors que Honda, par exemple, se refuse à pronostiquer des résultats annuels.

Le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon le 11 mars ont rompu les chaînes d'approvisionnement de Nissan, comme celles de ses concurrents, entraînant une baisse de sa production dans le monde. La production de Nissan a toutefois redémarré plus vite que celle de Toyota et Honda, ses usines étant il est vrai davantage délocalisées. Malgré cette catastrophe, la firme est parvenue à accroître de 10,7%  ses ventes semestrielles. Son chiffre d'affaires a augmenté de 1,1%, à 4.367 milliards de yens (40 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2011 à 12:04 :
Mais Nissan c'est de l'importation...oui mais Nissan ça fait travailler les japonais...REnault? Un importateur de voitures!!! A quand vont-ils servir à importer d'autres marques dans leur réseau???
Réponse de le 04/11/2011 à 0:16 :
"ses usines étant il est vrai davantage délocalisées" : Cela est faux, Nissan ne produit proportionnellement pas moins de voitures au Japon que Honda, et ne compte aucunement réduire sa production sur place. Il rappelle toujours in fine que ses volumes locaux se maintiendront sur place alors que ses parts de marché n'ont cessé d'y baisser; Honda maintient aussi ses volumes de production locaux mais ses parts du marché nippon évoluent plus favorablement. Nissan n'hésite d'ailleurs pas à doublonner une production au Japon quand un produit d'abord destiné à l'international marche bien sur ces grands marchés et capte ainsi à la place d'une usine étrangère les augmentations de volume qui auraient dû y avoir lieu -cas du Qashqai par exemple, suivant l'exemple de Toyota et sa Yaris 1,3l-. Nissan dit pourtant dans ses communiqués que Sunderland "is the home of the Qashqai" et le restera pour la prochaine génération. Les volumes japonais y seront pourtant certainement maintenus et même probablement augmentés pour que le Japon tire profit du succès. Le cas de la "plateforme D" de l'Alliance prouve aussi la façon de capter à tout prix le maximum de valeur ajoutée au Japon même si une partie du montage est réalisée ailleurs... et que le constructeur est Renault et non Nissan : la plateforme FFL que Nissan voit comme la plateforme E de l'alliance a été rebaptisée D pour avoir le même nom que celle des Laguna-Espace-Vel Satis-M2S, prétendre ainsi auprès des fournisseurs de l'alliance que les volumes étaient plus importants, transférer de plus en plus de modules M2S au Keiretsu Nissan soit disant abandonné... mais encore plus entretenir auprès de la presse française et de la clientèle Renault l'illusion que la Latitude serait dérivée de la Laguna. Mr Ghosn est même allé jusqu'à mentir ostensiblement à l'Argus qui posait une question très tranchée en 2007 : La Latitude serait-elle sur plateforme Renault? Bien sûr a répondu Mr Ghosn, qui a cherché à bluffer et ainsi à faire taire pour un moment le très compétent et très exigeant Christophe Bonneau en lui prétendant que toutes les futures plates-formes de Renault-Samsung seraient désormais d'origine Renault. Tous les produits Coréens seraient ainsi sur architecture -et donc valeur ajoutée, propriété et conception- Renault....
Réponse de le 04/11/2011 à 0:16 :
...Mr Pélata avait pourtant affirmé deux ans plus tôt que des "pièces" Renault seraient bien montées sur la future Latitude, mais devant cette affirmation peu vendeuse pour calmer ce journaliste comptétent, Mr Ghosn a préféré mentir un bon coup et fortement, puis encore devant Mr Sarkozy à Sandouville en Octobre 2008 en affirmant que Sandouville monterait les haut-de-gamme de Renault. Mr Sarkozy a repris a son compte cet engagement devant les représentants de Renault et de la presse... avant de laisser tomber Sandouville pour le haut-de-gamme comme Mr Ghosn!!!
La Latitude n'est finalement montée qu'en Corée... et sa production a été longuement arrêtée à Buzan après Fukushima car Nissan a alors affirmé que 22% des pièces du véhicule largement dérivé de la Nissan Teana étaient... nippones. La future SM7 ressemblera encore plus à la Teana et la future Latitude sera une vraie FFL-plateforme E de l'alliance désormais presque complètement japonaise. Même la production des VE Renault se voit imposer les 2 plus gros modules de VA depuis le Japon, à savoir les batteries et l'électronique. Avant de voir une batterie à Flins et plus encore une batterie à R&D française à Flins, il va falloir attendre une fois de plus beaucoup plus que prévu initialement! Alors, pour la fin du Japon comme base de production, il ne faut pas y songer.
Seule le maintien d'une très forte production US (et de multiples surcapacités) peuvent faire croire que la production non européenne est forte. Mais les faits sont ténus concernant le Japon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :