PSA champion toutes catégories du dépôt de brevets

 |   |  660  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le constructeur automobile dépose deux fois plus de brevets en France que Safran, trois fois plus qu'EADS, cinq fois plus que Renault.

Le constructeur automobile PSA est le champion 2011 toutes catégories du dépôt de brevets en France. Et ce, pour la cinquième année consécutive. La firme en a publié l'an dernier deux fois plus que... l'équipementier aéronautique Safran, selon le palmarès publié aujourd'hui par l'Institut national de la propriété industrielle (INPI).

PSA « a ainsi déposé 1.237 brevets entre juillet 2009 et juin 2010 », assure le communiqué de l'entreprise, contre 573 pour Safran, qui gagne trois places dans le classement cette année. L'équipementier aéronautique enregistre une progression de plus de 30 % par rapport à l?année dernière. "Cette année encore, Safran reste en tête des industriels des secteurs de l?aéronautique, de la défense et de la sécurité pour les dépôts de brevets, explique le groupe dans un communiqué. Ce classement est en ligne avec la stratégie constante du groupe de différenciation par l?innovation dans l?ensemble de ses activités, qu?il s?agisse des nouvelles technologies pour les moteurs d?avions plus économes en carburant, en particulier la réalisation de pièces en matériaux composites, du green taxiing* électrique, de l?électronique embarquée ou encore des technologies de la sécurité tels que les algorithmes biométriques".

Le Commissariat à l'énergie atomique arrive en troisième position (545), devant le groupe de cosmétiques L'Oréal (482) et l'avionneur EADS (405). Le constructeur automobile Renault se hisse pour sa part à la dixième place (245).

17.000 ingénieurs et techniciens

Employant 17.000 ingénieurs et techniciens en recherche et développement, dont 16.000 en France, PSA « a déposé sur cinq ans 300 brevets pour la technologie Hybrid 4 », premier système hybride mariant motorisation diesel et propulsion électrique. Lancé en première mondiale sur la Peugeot 3008, celui-ci associe les performances, et notamment les basses consommations, du moteur diesel HDI à l'efficacité de l'électricité.

Peugeot commence d'ailleurs à livrer actuellement ses premières 3008 hybrides (99 grammes de C02 au kilomètre rejetés à peine), avec quelques mois de retard, et Citroën ses DS5 équivalentes. Les Peugeot 508 seront, elles, reçues par les clients à partir de fin mars (d'abord en break surélevé RXH). Le groupe PSA vise au total 40.000 ventes d'hybrides sur 2013, dont 6.500 Citroën DS5, 15.500 Peugeot 3008, 18.000 Peugeot 508.

52 brevets pour un moteur tricylindre

PSA affirme avoir par ailleurs « déposé 52 brevets pour le futur petit moteur à trois cylindres" à essence destiné aux véhicules urbains, produit en France et qui sera monté pour la première fois sur la nouvelle Peugeot 208. Lancement en juillet prochain. « 17 brevets spécifiques concernent la culasse particulièrement étudiée pour réduire significativement l'encombrement du moteur et contribuer ainsi à l'allègement » de la Peugeot 208, qui rejettera  du coup moins de 100 grammes de C02 au kilomètre. Une valeur particulièrement basse pour un modèle thermique à essence.

Certains brevets déposés par PSA concernent aussi la sécurité, comme l'"AFIL" (alerte de franchissement involontaire de ligne), permet de combattre l'hypovigilance.  Pour éviter l'accident, ce système de nouvelle génération lit la route grâce à une caméra numérique implantée dans la partie supérieure du pare-brise. De même, le contrôle de traction intelligent  devient une aide à la conduite quand les conditions météo se dégradent.

Alterno-démarreur

Le groupe automobile français embarque généralement sur ses véhicules un bagage technologique conséquent. Outre les systèmes déjà mentionnés, PSA est aussi le premier constructeur à monter un "Stop and Start" (arrêt et redémarrage automatiques au feu rouge) de type alterno-démarreur, nettement plus doux et efficace que celui de la concurrence.

Il a également popularisé, depuis la Peugeot 3008, l'affichage tête haute (vitesse projetée sur le pare-brise devant les yeux du conducteur). Des innovations dont PSA espère qu'elles lui permettront de monter en gamme et donc de vendre davantage de véhicules à fortes marges. Voire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :