Bosch, premier équipementier auto mondial, embauche... en Allemagne

 |   |  351  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe annonce qu'il va créer 2.000 postes de travail outre-Rhin cette année. Il avait déjà accru de 5.200 le nombre de salariés en Allemagne l'an dernier.

Le groupe industriel allemand Bosch va créer 2.000 emplois en Allemagne en 2012, affirme son directeur des ressources humaines (DRH), Christoph Kübel, au quotidien Stuttgarter Zeitung. A la fin de l'année, Bosch emploiera 121.000 personnes en Allemagne, a ajouté Christoph Kübel, selon le journal. Et ce, malgré la hausse des salaires outre-Rhin. Bosch, dont les activités dans l'équipement automobile représentent près de 60% du chiffre d'affaires, a en effet chiffré à 200 millions d'euros par an le coût du récent accord sur les hausses de salaires dans la métallurgie en Allemagne. Les salariés de la métallurgie du Bade-Wurtemberg ont obtenu samedi dernier une augmentation de 4,3% qui va servir de référence pour le secteur dans tout le pays.

Recrutements en 2011

Le premier équipementier automobile mondial avait déjà accru de 5.200 le nombre de salariés en Allemagne l'an dernier. Face au boom de la production automobile outre-Rhin, plusieurs groupes allemands ont d'ailleurs annoncé des créations d'emplois outre-Rhin. Volkswagen affirme avoir ainsi crée  7.000 postes en Allemagne en 2011.

Ralentissement de la croissance

Le groupe Bosch, qui est aussi un spécialiste de l'outillage, de l'électro-ménager et de techniques industrielles,  s'attend toutefois à un "ralentissement de la croissance mondiale", mais "table sur une croissance de 3 à 5 % de son chiffre d'affaires pour 2012", selon Franz Fehrenbach, président du directoire du groupe allemand. A l'occasion de la conférence de presse de bilan à Stuttgart, fin avril, le dirigeant avait déclaré: « les incertitudes économiques demeurent importantes, même si la crise de la dette dans la zone euro s'est quelque peu apaisée ». Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2012 a d'ailleurs progressé d'environ 5 % par rapport à 2011. Le dirigeant affirmait vouloir "améliorer son résultat avant impôts pour l'exercice 2012", en misant sur l'innovation et en réduisant les coûts et autres charges exceptionnelles.

Résultats en baisse l'an dernier

Bosch avait enregistré en 2011 une croissance supérieure aux attentes, avec un chiffre d'affaires en progression de 9 % à 51,5 milliards d'euros. Le résultat avant impôts s'était néanmoins établi à 2,6 milliards d'euros, contre 3,5 milliards d'euros en 2010.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 19:14 :
a raprocher de l article sur ikea ou on nous explique que le management a fait une erreur culturelle. les francais sont des veaux qu il fallait mener a la trique et non pas a la scandinave
a écrit le 24/05/2012 à 11:34 :
une gifle de plus à notre grand économiste FLN et son ministère du redressement progressif. Au fait , plus de sondages de popularité ? comme c'est bizarre, on y avait droit tous les jours contre Nicolas.
a écrit le 24/05/2012 à 10:19 :
L'embauche en Allemagne, produire allemand ca marche si l'entreprise est rondement menee. Le made in Germany a bonne reputation, pas de systeme D ou travail bacle comme dans certains pays. Les travailleurs sont mieux payes qu'en France et la mentalite est plutot au travail qu'a la greve.
Réponse de le 24/05/2012 à 12:52 :
la qualité et le management: Boof !!
Réponse de le 27/05/2012 à 16:39 :
Mieux payés qu'en France ? LOL Meilleure qualité ? Non la même. Plus compétitifs et qui exploitent l'Europe ? OUI

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :