A quoi sert le rapport sur PSA réclamé par Montebourg ?

 |   |  545  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le rapport Sartorius demandé par le gouvernement sur PSA ne remet pas en cause la fermeture de l'usine d'Aulnay. Le document publié ce mardi pointe de graves erreurs stratégiques: outil de production "surdimensionné" en Europe à cause d'une croissance ratée, développement international trop "tardif", concentration excessive sur les voitures petites et compactes.

Tant de temps pour ça? Ceux qui espéraient une remise en cause de la fermeture du site PSA d'Aulnay seront déçus. " La nécessité d'un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs n'est malheureusement pas contestable " dans son principe, affirme en effet  le rapport Sartorius sur la situation de PSA, dévoilé ce mardi par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Celui-ci ne conteste nullement le plan de fermeture du site d'Aulnay en 2014 et les 8.000 suppressions de postes, annoncés par le groupe au début de l'été. Même s'il critique le choix qui l'a amené à condamner Aulnay en évacuant "rapidement la possibilité d'arrêter son usine de Madrid, qui souffre pourtant de nombreux défauts".... Le rapport demandé par le gouvernement, et que les syndicats attendaient avec impatience, ne changera donc rien! 

Faible taux d'utilisation des usines

Outil de production "surdimensionné" en Europe (61,4% de taux d'utilisation à peine des usines de petits modèles) à cause d'une croissance ratée et développement international trop "tardif" avec un "manque d'ambition", telles sont les deux erreurs stratégiques cruciales pointées par Emmanuel Sartorius, l'ingénieur des Mines auteur dudit rapport, qui rendent aujourd'hui inévitable la restructuration de PSA . La firme reste à la traîne en Chine (à peine un peu plus de 3% de part de marché), alors qu'elle  y est allée dès 1985. PSA est aussi en retard en Amérique latine et « reste complètement absent d'Amérique du Nord », pointe le rapport.

58% des ventes en Europe

Conjoncturellement, et en corollaire, le rapport note que PSA est trop "dépendant" du marché européen en crise, lequel absorbe encore 58% de ses ventes, contre 48,6% pour Volkswagen. En outre, PSA, " dont l'outil de production reste largement centré sur la France ", demeure un "constructeur généraliste", présent principalement sur les voitures "petites" et "compactes", les créneaux "les plus concurrentiels" qui génèrent 77% de ses ventes (en 2011). La firme " se trouve prise en tenaille entre les autres généralistes produisant des voitures à bas coûts en Europe de l'est et les constructeurs allemands "premium" "... "Pris entre des ventes qui diminuent, des surcapacités et des perspectives de reprise du marché qui s'éloignent", PSA "connaît un rythme de consommation de cash opérationnel intenable de 954 millions d'euros au premier semestre",  souligne Emmanuel Sartorius.

Limites des coopérations

Le rapport critique aussi la politique de coopérations, sans alliance, menée par le groupe durant des décennies pour maintenir son indépendance, qui « atteint aujourd'hui leurs limites ». Face à la consolidation du secteur, PSA "n'est plus que le huitième constructeur mondial", déplore le rapport , qui pointe dans le même temps  les « près de 450 millions d'euros de dividendes et de rachats d'actions inopportuns à partir de 2011". Côté propositions, le rapport demeure frugal! Sans analyser sur le fond l'alliance avec l'américain GM, nouée en février 2012, le rapport Sartorius se borne à insister sur la nécessité de limiter la casse sociale: "les mesures du plan doivent être limitées strictement à ce qui est nécessaire au redressement de l'entreprise". Bof, ça ne mange pas de pain. Pas sûr que ça suffise à PSA pour aller de l'avant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2012 à 13:30 :
Cela fait cinquante ans que nos deux (sans compter les allemands et italiens) constructeurs nationaux (sans compter surtout les allemands, grands spécialistes des tableaux de bord bien ajustés mais rien d'autre) prennent leurs clients et consommateurs pour des vaches a lait et des proies en vendant leurs "merdes" à quatre roues à prix d'or et en filant une misérable garantie de seulement deux ans.
Si l'Europe n'avait pas obligé à porter la garantie d'un an à deux ans on y serait encore!
Aujourd'hui le consommateur est devenu moins con avec la crise (car en plus il y a les restrictions de circulation et les impôts et taxes, plus les contraventions) et il a du mal à gagner son argent!
Conclusion: Les constructeurs escrocs se font enculer (il y a finalement une justice sur cette terre) et leurs voitures de merde leur restent sur les bras!
C'EST CA LA VERITE, NUE ET CRUE!
Les seuls constructeurs mondiaux qui vont s?en sortir dans l?avenir sont ceux qui seront capables de sortir une voiture qui fera 100.000 km sans tomber en panne !
Cà existe déjà, sur certains modèles, ce genre de voiture chez Toyota !
J?ai une Honda Civic Hybride et à 100.000 km, il y a eu une défaillance sur le moteur de lève-vitres coté conducteur (et on s?en sert beaucoup) et Honda n?a pas rechigner à assumer gratuitement son remplacement hors garantie.
Allez y demander çà à nos constructeurs nationaux ! Crevez les dirigeants de Peugeot et Renault !
a écrit le 11/09/2012 à 23:27 :
A quoi sert (...) Montebourg ???
a écrit le 11/09/2012 à 22:03 :
Encore et toujours des constats triviaux inutiles de ces amateurs du gouvernement, sans innovation. Les travailleurs en passe de perdre leur gagne pain sont exasperes : en esperant que certains, tres attaches a leuR entreprisene soient pas tentes par une grosse betise en deboulant au "chateau"...
a écrit le 11/09/2012 à 21:57 :
Le rapport ne sert a rien, comme montebourde et Mollande
a écrit le 11/09/2012 à 19:55 :
Et toujours pas un mot sur les concessionnaires qui sont à la base de la méventes des voitures française avec leurs grosses marges sur les voitures et aussi sur les pièces détachées et qui ne veulent pas participer à l'effort
Réponse de le 12/09/2012 à 14:21 :
ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC VOUS. LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DOIVENT ETRE DEGRAISSES... LEUR CONCEPTION DATE D'ANTAN ET N'EST PLUS ADAPTEE A UNE ECONOMIE MODERNE !
a écrit le 11/09/2012 à 19:55 :
Réponse : ce rapport sert à rien, comme la totalité de ce gouvernement et son capitaine.
a écrit le 11/09/2012 à 19:30 :
Pour résumer le rapport, ils reprochent à PSA de ne pas avoir fermé d'usines plus tôt... En même temps, de quoi s'attendre d'autre d'un haut fonctionnaire : c'est le même type sans imagination que l'on retrouve à la tête des grands groupes. Les résultats baissent ? pourquoi innover ! Licencions et distribuons des dividendes ! En tout cas, je comprend pourquoi ils ont temps tardé à révéler ce rapport de "haute tenue" : quand d'un côté on fait des discours pleins de promesses aux salariés, pour finir par afficher un rapport qui soutien le patron, il faut déjà pas avoir peur de passer pour des charlots !
a écrit le 11/09/2012 à 18:36 :
le rapport Sartorius confirme globalement la décision industrielle de PSA. Il justifie via "expert" l'absence d'intervention de l'Etat contrairement aux dicours électoralistes entendus pendant la campagne électorale. Le rapport est très utile au gouvernement en place qui aujourd'hui n'a aucun moyen ni juridique ni économique pour intervenir. Si le rapport avait laissé planer un doute, le gouvernement serait bien embarassé de devoir agir à la hauteur de ses promesses!
a écrit le 11/09/2012 à 18:20 :
D'ici peu nous Français n'aurons pas besoin d'un rapport pour sortir ce gouvernement d'incompétents
a écrit le 11/09/2012 à 18:17 :
les entreprises publiques ... la gendarmerie ...les administrations ..les collectivites locales et bien d autre roulent en vehicule etranger.. etc ..
Réponse de le 20/09/2012 à 17:31 :
C'est du aux directives européennes qui impose aux marchés publics de s'ouvrir aux fournisseurs intracommunautaires. Si Ford ou Fiat est mieux disant que Renault, Peugeot ou Citroën, il gagne le marché.
a écrit le 11/09/2012 à 18:14 :
Rapport inutile qui enfonce des portes ouvertes ! les seuls reproches que l'on pourrait faire à ce groupe sont la faute d'une trop grande dichotomie entre les actionnaires ( dont surtout la famille ) et la Direction Générale qui à la fois trop souvent changé de têtes et manqué d'un Président embrassant toutes les fonctions ( Calvet a redressé l'entreprise mais n'a pas dominé le produit le commerce et l'industrialisation / Foltz a restructuré les usines et les a spécialisées par plate-forme mais n'a pas boosté le produit ni la Chine et a laissé dériver la qualité / Streiff a eu de bonnes idées mais ai resté trop peu de temps et Varin essaie mais c'est un peu tard d'agir sur l'ensemble et de palier aux lacunes : que de temps perdu depuis le rachat de Citroën puis de Simca Chrysler Talbot et le manque d'autorité pour faire taire les jalousies et les luttes des équipes, moyennant quoi on a "flingué" des modèles Simca à succès 1307 / 1308 qui n'existaient pas chez Citroën ou Peugeot et même la Tagora ( celle-ci bien supérieure à la 605 ! ) - Qui sait que la Peugeot 309 qui a connu un grand succès a été trouvée dans les cartons de Simca Chrysler - et on a laissé partir le réseau Simca chez les étrangers qui l'ont accueilli les bras ouverts et pendant ce temps les dirigeants Citroên qui n'en faisaient qu'à leur tête et après la "franchouillarde" Visa se lançait dans des tristes clones de Peugeot avec la LN..sans parler de la très coûteuse aventure roumaine avec l'affreuse Axel... et pendant ce temps là tandis que VW construisait sagement mais surement son implantation en Chine Citrôen pataugeait avec des modèles inadaptés qui font qu'après 25 ans de présence et un semblant de réveil PSA ne produira cette année que 250.000 voitures en Chine pendant que VW en produira 2.000.000 ! oublions bien sûr les USA et l'Amérique du Sud voir même la Russie ou le groupe est arrivé bien tard et l'Inde ou Peugeot ne cesse depuis des années de signer des accords qui n'aboutissent jamais ...
Heureusement il y a eu à temps un sursaut en premier chez Citroen grâce à P. Satinet et la marque nous a agréablement surpris tant dans le style que de la qualité percue et réelle avec le C4 Picasso puis la C5, la C4 et enfin les belles DS tandis que chez Peugeot on semblait sortir de la torpeur et de l'aveuglement sur la qualité désastreuse des 206, 207, 307, 407,806, 807, ( sans parler de l'indifférence de la Marque pour la 607 qui restera une des plus belles Peugeot jamais produites et qu'il n'aurait pas fallu grand chose pour la faire décoller en France et à l'export ) avec la sortie de la 308 et surtout de la 508 et la 208 .
Mais la modification incessante des structures du groupe et la valse des directeurs tous les 6 mois n'aideront pas à la consolidation tant attendue ! Espérons tout de même que Varin réussiera et que les actionnaires verront un peu plus loin que le bout de leur portefeuille ! car on préfère quand même une PSA à une VW !
Réponse de le 11/09/2012 à 18:51 :
"la 607 qui restera une des plus belles Peugeot jamais produites", vous êtes drôle, vous, merci pour votre humour.
a écrit le 11/09/2012 à 18:07 :
voilà la réponse à la question du titre de l'article... que des choses que tout le monde savait déjà!
a écrit le 11/09/2012 à 15:47 :
Il faut sauver PSA.
Nous sommes envahis de voitures d?origine allemandes, et dans toutes les gammes (VW Golf, Polo, Passat, Touran, Jetta, Sharan, Audi, BMW, Ford Fiesta, Opel Corsa ?etc)
Aucune de ces voitures n?est fabriquée en France.
C?est tous les Français - sans exception (même ceux qui n?achètent pas ces véhicules étrangers) - qui payent dans leurs impôts pour les chômeurs et la dette résultant de ces importations massives.
En attendant, quand l?économie sera bien dégradée, de s?inscrire au chômage, ou de voir leurs enfants s?y inscrire.
Devant une situation aussi grave, le snobisme et la volonté de paraître malin (la meilleure qualité des voitures allemandes à prix égal est un mythe entretenu à grand renfort de publicités) doivent céder la place au civisme et à la responsabilité?!
Réponse de le 11/09/2012 à 16:16 :
Il me semble que le secteur automobile français contribue depuis 2010 au déficit commercial de la France.
Il serait bon de savoir quel véhicules badgé Renault, Citroën, Peugeot sont réellement fabriqué en France.
A contrario, Bugatti, Smart, sont fabriqués en France il me semble, alors que c'est des marques allemandes.
Difficile de s'y retrouver. L'appel au civisme fonctionne surtout si le consommateur a une grille de lecture du marché lisible. Or se n'est pas le cas surtout si en plus tu t'intéresse à la provenance des pièces détachées en plus, là même un pro ne s'y retrouve pas. On se souviendra par exemple de Peugeot dont la production a été suspendue suite au tsunami japonais par manque de démarreurs "made in japan".
Réponse de le 11/09/2012 à 17:11 :
1 _ les voitures Françaises n'amplifient pas le deficite commercial Français, mais le fait qu'on importe de plus en plus de voitures oui, la part des constructeurs Français est passé de 60% dans les année 90 à environ 40%. 2_ répondez moi a cette question: Combien d'ouvriers ou ingénieurs Français font travailler les constructeurs allemands? Pour info la R&D de PSA ou Renault est tj en France, même les DACIA sont conçus en France.
Réponse de le 11/09/2012 à 18:53 :
"Il faut sauver PSA."
Eh, oh, ils ont des cadres bien payés pour bosser normalement. Ce n'est pas à l'Etat, nous, de mettre la main à la poche. Et dites ça à un Français qui roule en Peugeot, il paiera deux fois pour la survie de Peugeot, non, mais, oh...
Réponse de le 11/09/2012 à 21:15 :
@ AKA PSA contribue de manière positive à hauteur de 10 milliards d'? par an à la balance commerciale de la France et c'est également le premier dépositaire de brevet d'un pays médiocre en terme de dépôt. 85% des moteurs et boîtes de vitesses sont fabriqués en France et certains sont vendus à des constructeurs de renom comme BMW ( mini), Jaguar ou Land Rover. Les usines de moteur PSA sont les plus grosses unités au monde.
a écrit le 11/09/2012 à 15:39 :
Un rapport qui sert a rien, j'espères que Montebourg ne paye pas ce torchon avec l'argent public. Sartorius ne donne aucunes infos qui n'était pas déjà connues il y a 3 mois. Si c'est ça les "expert des Mines" il est temps qu'ils aillent pousser des wagonnets là ils seraient utiles. Quand je penses que l'on a laissé le secteur stratégique de l'énergie a de tel génies, ça ne m'étonne pas que l'on soit en crise.
Réponse de le 11/09/2012 à 17:12 :
Au moins ce rapport prouve que Mr Montbourg est nul et archi nul.
Réponse de le 11/09/2012 à 18:17 :
effectivement, j?ai pu lire bien des mémoires d?étudiants en master de finance ou de gestion voler nettement plus haut...
a écrit le 11/09/2012 à 15:36 :
Du flan...
Et si nous, peuple, demandions des comptes à l'entreprise Etat pour souligner les manquements relatifs à l'adaptation au liberalisme, ses de mesurettes entrée de gamme et sa fiscalité ''surdimensionnée''
C'est fou comme le parallèle entre PSA et l'Etat est si facile....
a écrit le 11/09/2012 à 15:22 :
Rapport basique pour qui veut commencer à comprendre la problématique automobile, il est toutefois constitué de chiffres et dévennements datés qui sont laissés en l'état dans ces 39 pages comprenant annexes et présentation. Peu. Il est assez désolant que l'économie sérieuse cède à cette mousse politique inutile, il est surprenant de constater que le rapporteur tire certains de ses chiffres de Wikipédia cité en source. Dédain. Mais la surprise vient de l'action de l'état : Que ce dernier et ses ingénieurs de Mines aussi perspicaces n'ont alerté le constructeur plus tôt ! Ce n'est pas le cas, tout au contraire. e pointais il y a peu sur ce fil les lauriers décernés à PSA par un certain Fabius alors Ministre pour sa stratégie exemplaire. Les temps changent.
a écrit le 11/09/2012 à 15:17 :
la plus grande erreur stratégique de Peugeot est ne pas avoir assez délocalisé ! et donc d'être trop cher! Peugeot fait exactement l'inverse des Allemands qui ,eux , sous traitent dans les pays de l'est la fabrication des éléments les plus couteux : moteurs , boite de vitesse , transmission et font le montage chez eux : la part main d'oeuvre du montage , même avec des salaires plus élevés , est largement compensé par les économies sur les pieces techniques! En plus ils économises sur les couts de transports : ça coûte moins cher de transporter des pieces que des voiteures finies et enfin , ils contrôlent la qualité finale en faisant le montage final chez eux !la qualité et la finition allemande
Réponse de le 11/09/2012 à 21:21 :
votre raisonnement ne tient que partiellement la route.
En effet les opérations d'usinage et d'assemblage de moteur et BV sont automatisées.Les machines sont japonaises, allemandes ou italiennes et coûtent très cher. Donc il n'est pas nécessaire de délocaliser pour fabriquer des moteurs et BV.
Les usines mécanique PSA de Douvrin et Tremery sont sur le podium mondial de la compétitivité car très automatisées.
a écrit le 11/09/2012 à 14:51 :
Ce pays est merveilleux où un politicien qui vit grassement de la spoliation fiscale à laquelle lui et ses pairs soumettent brutalement les entreprises, qui n'a évidemment jamais créé le moindre emploi, demande à un ingénieur des mines de donner des conseils financiers à un constructeur automobile. Vous suivez la logique ? Mines, finances, automobiles... Toutefois, le sommet de cette affaire est atteint lorsque le rapport commandé par ce politicien, chantre autoproclamé de l'antimondialisation, reproche au dit constructeur de ne pas avoir pris assez tôt le virage de la mondialisation. La famille Peugeot, qui vend des automobiles dans le monde entier depuis un siècle, doit apprécier le conseil à sa juste valeur.
a écrit le 11/09/2012 à 14:43 :
La stratégie de PSA n'est pas lisible depuis plus de dix ans. Le groupe s'est évertué à multiplier les accords au doigt mouillé et surtout sans se mouiller en ignorant les surcapacités prévisibles à venir. A l'instar de RENAULT souvent moqué mais à tort il aurait du (ce ne sont pas les candidats qui ont manqué) fusionner avec un constructeur complémentaire (BMW par exemple) pour gagner en taille et ainsi se renforcer internationalement. Espérons qu'il n'est pas trop tard car quand le train est passé...
a écrit le 11/09/2012 à 14:37 :
Quand vont-ils supprimer ce ministère de remerciement de François Hollande envers Arnaud Montebourg ? Ce dernier a soutenu Normal 1er une fois vaincu aux primaires socialistes.
La gabegie a assez duré.
a écrit le 11/09/2012 à 14:35 :
L'utilite de l'expression "brasser du vent" ... ou en plus moderne "procrastiner".
Réponse de le 11/09/2012 à 17:13 :
Bernier, je partage votre excellent analyse
a écrit le 11/09/2012 à 14:21 :
Bien joue montebourg, un rapport qui excuse le gouvernement ! et qui accuse la direction !
Le arnaud dira : C est pas ma faute !
a écrit le 11/09/2012 à 13:57 :
Pourrait-on savoir combien ce haut fonctionnaire a été rétribué pour étaler un longue liste de lieux communs ? Comment peut-il se permettra de porter un jugement sur la stratégie d'un groupe privé lui qui émarge au cadre A depuis sa sortie de sa haute école ? Les Anglo-Saxons en sont certainement béa.
Réponse de le 11/09/2012 à 14:25 :
Mouais, un fonctionnaire qui n'y connait rien est il moins bon qu'un jeune consultant d'une boite d'audit qui va noter une boite d'un secteur dont il ne connait rien?
Réponse de le 11/09/2012 à 14:55 :
De toutes façons la messe est dite. pas d'espoirs dans le haut de gamme. pour le bas de gamme il faut délocaliser (Dacia). Et le moyen de gamme comprimer à mort les coûts tellement ce segment est concurrentiel. Alors il faut s'allier à un autre. Opel par exemple via GM.
a écrit le 11/09/2012 à 13:56 :
A la même chose que le rapport de la cour des comptes envoyé à son chef : à RIEN. Soit on n'apprend rien comme dans le cas PSA , soit on n'en tient pas compte comme le rapport annuel de la cour des comptes. Et ce n'est pas fini, on attend maintenant le rapport Gallois ..... et le rapport Jospin et ........
a écrit le 11/09/2012 à 13:54 :
Inspection des travaux finis, comme il est aisé, à posteriori, de dire aux autres comment il aurait fallu proceder, que dit le rapport sur la stratégie à adopter pour les années futures car finalement c'est ce qui nous intéresse, et bien rien puisqu'il ne peut pas faire de constat et n'a aucune vision cohérente de l'avenir, tout comme ses commenditaires.
a écrit le 11/09/2012 à 13:33 :
au moins Mr montebourg a permis aux auteurs du rapport d'avoir un travail pendant 3 mois
Réponse de le 11/09/2012 à 13:41 :
cher payé le cdd.
a écrit le 11/09/2012 à 13:29 :
a rien , comme lui.
Réponse de le 11/09/2012 à 13:38 :
Bien dit !
Réponse de le 11/09/2012 à 15:35 :
quelle répartie !
Réponse de le 12/09/2012 à 10:29 :
Je ne suis pas d'accord, ce nouveau ministère du "redredressement productif" aura montre un intérêt celui de perdurer a condition de changer son titre en " ministère des soins palliatifs "!
a écrit le 11/09/2012 à 13:29 :
le Maghreb c' est la France bon marché . Là est l' errreur stratégique .
a écrit le 11/09/2012 à 13:26 :
Le rapport Sartorius est un exemple patent de gaspillage de fonds publics.
a écrit le 11/09/2012 à 13:11 :
les seules voitures europeennes qui se vendent aux usa, c'est les berlines allemandes! ils ont bien ft de ne pas y aller !
a écrit le 11/09/2012 à 13:08 :
A rien !!!!! ah si (pardon!) : à justifier un Ministère du redressement productif particulièrement efficace sur ce dossier (..;comme sur les autres d'ailleurs !)
a écrit le 11/09/2012 à 13:08 :
Il sert ... comme le gouvernement, il sert à rien, c'est un SAQD.
Sert A Que Dalle!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :