Le japonais Toyota fête ses 75 ans en dépassant la barre des 200 millions de véhicules produits

 |   |  1019  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Toyota fête ce samedi les 75 ans de sa première usine automobile. Il a écoulé 200 millions de véhicules à ce jour. Il devrait réaliser une année record en 2012 à près de dix millions de véhicules vendus.

Toyota a 75 ans ce samedi, jour pour jour. Le 3 novembre 1937 marque en effet la date officielle du démarrage de la production à l'usine de Koromo au Japon, le premier site de Toyota dédié à l'industrie automobile. Le célèbre constructeur nippon vient d'ailleurs de passer la barre des 200 millions de véhicules produits depuis la fameuse AA, une maladroite copie de voiture américaine. Et, pour fêter dignement son anniversaire, la firme de Toyoda City, compte battre son record cette année, en écoulant près de dix millions d'unités (avec ses marques Toyota, Lexus et Scion mais aussi ses filiales de petites voitures Daihatsu et de poids-lourds Hino), dépassant le précédent pic historique de 2007 (9,49 millions d'unités). Et ce, malgré la poussée de nationalisme anti-japonais en Chine qui grève ses ventes sur place. Redevenu le premier constructeur mondial au premier semestre devant General Motors et Volkswagen qui l'avaient dépassé en 2011 à la faveur du séisme au Japon, le constructeur à la plus large gamme de modèles du monde devrait aussi battre son record de ventes de modèles hybrides (thermique-électrique) dont il est un spécialiste depuis 1997. Il espère atteindre un million sur 2012.

Marque auto la plus valorisée

Réputé depuis des décennies pour la fiabilité de ses véhicules, qui fait de ses pick-ups les favoris de tous les pseudo-fronts révolutionnaires de libération dans le monde entier, Toyota est même la marque automobile la mieux valorisée dans le classement 2012 des «Best Global Brands» (meilleurs marques mondiales), établi par l'agence Interbrand. Elle est au dixième rang, tous secteurs confondus, et devance dans l'automobile les prestigieux labels allemands comme Mercedes et BMW ! Le premier constructeur automobile nippon a enregistré un bénéfice net sur le premier trimestre fiscal (avril-juin) de 290 milliards de yens (3 milliards d'euros), soit 30 millions d'euros par jour. Pas mal.

Roi des machines textiles, Kiichiro Toyoda crée en 1937 une société automobile pour produire le camion G1 de 1935 et la berline AA dont le prototype est présenté en 1936. À la fin de l'année 1945, l'usine Koromo de Toyota a perdu plus de la moitié de son effectif du fait de la guerre. La pénurie alimentaire est telle que Toyota se transforme d'ailleurs en agriculteur pour nourrir les employés et se lance dans des activités annexes comme la vente de batteries de cuisine.  Kiichiro décide alors de réorienter les activités de l'entreprise sur les petites voitures. En 1947, la première voiture particulière produite par Toyota après la guerre voit le jour. Le constructeur s'efforce aussitôt de convaincre les pouvoirs publics de lui donner l'autorisation de relancer la production de voitures particulières.

Flux tendu et qualité

Dans les années cinquante, l'entreprise se concentre sur l'amélioration du rendement. La méthode du flux tendu («just in time») avait déjà été inscrite par Kiichiro dans les plans de l'usine de Koromo mais n'avait jamais pu être complètement appliquée en raison de la guerre. Le flux tendu, combiné à l'auto-contrôle de la quaité, deviendra un modèle de production dans les années 60 pour les constructeurs mondiaux !

En 1951, arrive le premier 4x4, qui deviendra le Land Cruiser réputé pour sa robustesse dans le monde entier. En 1957, Toyota exporte sa première berline Crown vers les Etats-Unis... Un bide. En 1967, Toyota deviendra pourtant la troisième marque importée outre-Atlantique. Aujourd'hui, Toyota dispose de 14 sites de production en Amérique du Nord où la barre des 25 millions d'unités produites a été franchie récemment. Malgré la campgane de rappels en 2009-2010 pour des prétendus problèmes d'accélérateur et de freinage, le constructeur reste le troisième constructeur aux Etats-Unis, devant Chrysler.

Débuts laborieux en Europe

En Europe, les débuts en 1962 ne sont pas brillants. Il faudra longtemps pour que le constructeur s'installe dans le paysage, même si sa petite Corolla du milieu des années 60 a la taille idéale. Mais, des produits trop rustiques, à la tenue de route aléatoire, un réseau de distribution insuffisant et la difficulté à trouver des pièces, engendrent la méfiance. En 1979, toutefois, Toyota lance la Tercel, sa première traction avant, qui peut cette fois concurrencer les produits européens sans problèmes. Les ventes annuelles de Toyota en Europe oscillent autour de 290.000 unités annuelles entre 1982 et 1984. Elles dépassent les 440.000 en 1987. Cette année-là, Toyota et Volkswagen annoncent la coproduction du pick-up Toyota Hilux, à l'usine de Hanovre du constructeur allemand. Au cours des années 1990, Toyota étend sa base de production en Europe avec le démarrage outre-Manche (1992) et en France (2001) avec la petite Yaris, puis en Pologne l'année suivante (moteurs).

Equilibre financier en Europe

En 2005, le site conjoint de Toyota et de PSA Peugeot Citroën en République tchèque (TPCA)  commence à produire la "mini" Toyota Aygo, la Citroën C1 et la Peugeot 107. La même année, la deuxième génération de Toyota Prius hybride est élue «Voiture européenne de l'année». Les ventes de Toyota et Lexus (marque de luxxe) en Europe atteignent pour la première fois un million d'unités. Mais, après 2007, la firme traverse une mauvaise passe et les ventes replongent. La firme nippone a écoulé 808.000 véhicules au total sur le Vieux continent en 2010, 822.300 en 2011 et table sur 835.000 en 2012. Mais le groupe espère atteindre le million à nouveau vers le milieu de la décennie et un retour à l'équilibre financier... dès cette année.

Toyota est aussi l'un des premiers constructeurs en Chine et il nourrit une belle offensive en Amérique du sud. Il est aussi présent en Russie. Bref, Toyota est partout sur tous les créneaux de gamme. Et il demeure le modèle pour bien des concurrents moins entreprenants. Le coréen Hyundai-Kia a ainsi longtemps calqué sa stratégie sur celle de son rival japonais. Une belle reconnaissance.

_______

>>> DIAPORAMA Toyota : 75 ans pour devenir numéro 1

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2012 à 21:41 :
ACHETEZ DACIA NE VOUS FAITES PAS ARNAQUER
a écrit le 04/11/2012 à 17:43 :
ce sont les meilleurs !
**************************
Réponse de le 04/11/2012 à 17:49 :
+1 je plussoie, avec Kia/Huyndai et Dacia/Lada/Nissan/Datsun
Réponse de le 04/11/2012 à 17:51 :
Pour fêter cela, je vous invite tous au troquet du coin, on va déboucher le champagne, à mes frais, et fêter l'anniversaire de Toyota comme il se doit, venez donc les amis (ceux qui roulent en toyota, ou en kia hyundai, nissan, dacia, lada, datsun. Pour les autres marques, je ne vous invite pas).
Réponse de le 04/11/2012 à 20:50 :
@ Jean2: Je roule en Zastava 1300, puis je être des votre ? Vous ne le regretterez pas...
Réponse de le 04/11/2012 à 21:19 :
OK, sois la bienvenue Josiane, Les conductrices de Zastava à gros airbags sont les bienvenues. Josiane, tu viens avec Lolo ?
Réponse de le 04/11/2012 à 22:12 :
@ jean2: je viendrai avec Corso et Lolo.
a écrit le 04/11/2012 à 16:53 :
Lundi soir, suite à un changement de programme, Arte diffuse à 20h30 un documentaire sur le toyotisme. Suivi à 21h45 d'un documentaire sur le renouveau de Dacia.
a écrit le 04/11/2012 à 16:51 :
je né pa fé de fotes d'ortograffe
a écrit le 04/11/2012 à 16:50 :
Toyota fête ce samedi les 75 ans de sa première usine automobile. Il a écoulé 200 millions de véhicules à ce jour. Il devrait réaliser une année record en 2012 à près de dix millions de véhicules vendus.
Réponse de le 04/11/2012 à 17:25 :
oh ben c'est malin, de reprendre les 2 phrases juste en dessous de la photo de l'article. Vous vous prenez pour le journaliste de La Tribune ?
a écrit le 04/11/2012 à 16:36 :
J'aime vivre nu.
a écrit le 04/11/2012 à 16:22 :
Je roule en mobylette Hitachi.
Réponse de le 04/11/2012 à 16:49 :
et je roule aussi en Opol Corso.
a écrit le 04/11/2012 à 14:04 :
ACHETEZ DACIA NE VOUS FAITES PAS ARNAQUER
Réponse de le 04/11/2012 à 17:46 :
il ne convient pas d/acheter des véhicules Dacia fabriqués a l/étranger qui augmentent le chômage en France,le libanais C.Ghosn devrait être renvoyé très vite par l/état actionnaire !
a écrit le 04/11/2012 à 1:20 :
Et Renault, fort de ses 114 ans, fête son déclin avec la sortie de sa nouvelle Logan...
Réponse de le 04/11/2012 à 16:50 :
Joyeux Anniversaire Renault-Dacia-Alpine
a écrit le 03/11/2012 à 18:48 :
J'ai des grosses fesses.
Réponse de le 03/11/2012 à 20:53 :
Vous êtes sur La Tribune ! Allez troller sur Libé ou le Nouvel Obs!
Réponse de le 04/11/2012 à 13:41 :
Excusez-moi, je me suis emporté, j'aimerais bien les voir.
Réponse de le 04/11/2012 à 16:23 :
Comme si La Tribune valait plus que Libé ou le Nouvel Obs ? N'importe quoi...
Réponse de le 04/11/2012 à 17:48 :
Hé, pas tous à la fois...
a écrit le 03/11/2012 à 18:32 :
Dans 5 ans Hyundai-Kia devant Toyota ? Ne dites pas n'importe quoi... il serait temps de retourner dans le monde réel !
Réponse de le 03/11/2012 à 19:51 :
c'est déjà le cas dans certaines régions.
Réponse de le 03/11/2012 à 21:05 :
Lou_Papet a raison ! Lisez mon commentaire !
Réponse de le 03/11/2012 à 21:14 :
Je vous rassure, il y a de la marge d'ici à dépasser le groupe Volkswagen puis GM... puis Toyota (quand même 9.49 millions de véhicules par an soit 26 000 véhicules par jour). Bref des paroles en l'air. Tant qu'on y est Renault 1er constructeur mondial dans 4 ans et demi. Ah oui, je précise que Renault est la première marque vendue d'une certaine "région"... gros malin
Réponse de le 03/11/2012 à 21:30 :
@ nawak: vous sous estimez les coréens, regardez Samsung, la construction navale, le nucléaire...Dans 5 ans vous ferez moins le malin !
Réponse de le 03/11/2012 à 23:36 :
encore une fois vous vous retranchez devant de faux arguments. La France est également en pointe dans le nucléaire (Areva, Edf...), la construction naval (DCNS etc...). Bref, il n'y a aucun rapport (on a aussi Renault et PSA hein) et surtout aucun rapport entre Hyundia-Kia devant Toyota dans 5 ans. Ce n'est que pur spéculation, Toyota dispose de bases extrêmement solides sur tous les continents, et est en pointe dans bien des domaines (notamment hybride), c'est construit une véritable image de marque (fiabilité etc... ses produits sont reconnus dans le monde entier) et je passe des arguments. Bien que Hyundia-kia dispose également de bons avantages, il reste au vu actuel des choses très peu probable que d'ici même 15 ans Hyundia-Kia passe devant Toyota. Prenez l'exemple de Volkswagen... et pourtant les Allemands sont eux aussi en pointe (en automobile).

et n'oubliez pas que vos paroles ne sont que le résultat de votre pensée perdue dans l'imaginaire, là où la mienne est celle des faits, et ça, ça change tout.

bien à vous
Réponse de le 04/11/2012 à 9:25 :
Si la France est à la "pointe du nucléaire", j'entends énergie nucléaire, c'est parce qu'elle a été pendant longtemps la seule nation à croire à cette formule. Les recherches ont donc été concentrées chez nous. Et nous resterons encore un moment leader dans ce domaine. Mais pas à demeure. Malgré les incertitudes pesant sur les problèmes liés à la fission atomique et à ses combustibles, c'est l'énergie la plus rentable et la moins chère à produire, rapportée au kWh. Avec les réserves d'hydrocarbures et de charbon qui diminuent, les énergies alternatives peu performantes et peu rentables, d'autres nations étudient et développent elles aussi leurs propres technologies. Combien de temps seront nous leader ? Tout dépendra de la politique commerciale lorsque la véritable concurrence se mettra en place.
Pour en revenir à Toyota, il faut préciser qu'ainsi que le rappelle @nawak, ils ont des bases solides, tant en termes technologiques que financiers. Parce qu'ils ont su réellement se diversifier dans les gammes et dans les produits, ils peuvent se permettre des lancements poussifs sur plusieurs années. Ce que ne peuvent pas faire la majorité des constructeurs. Leurs revenus ne reposent pas que sur l'automobile. De plus, ils touchent toutes les couches de la sociétés dans leurs offres automobiles. Des véhicules bas de gamme de qualité pour les revenus les plus modestes, aux très haut de gamme pour les plus fortunés, en passant par les professionnels. Au final, les risques pris dans une gamme pèsent moins que pour les autres constructeurs.
Réponse de le 04/11/2012 à 10:05 :
@ Nawak et @Nucléaire: au delà du post un peu provocateur de Lou_Papet sur Kia-Hyundai, beaucoup de français, y compris des lecteurs de la Tribune, ignorent la puissance de la Corée du Sud dans l'industrie et la high tech.
1) La Corée est la première puissance mondiale pour la construction navale, les Chantiers de l'Atlantique sont passés sous le contrôle du coréen STX qui avait racheté le norvégien Aker Yards. Le groupe Hyundai possède le plus grand chantier naval du monde.
2) La Corée est présente dans le nucléaire depuis les années 70 avec plus de 20 réacteurs et commence à avoir des succès à l'export (Chine, Abu Dabi).
3) Pour la high tech, il suffit de regarder les succès de Samsung (mobile, TV écrans plats, composants,...).
Pour conclure, tout ce que dit Lou_Papet n'est pas que de l'imaginaire.
Réponse de le 04/11/2012 à 13:14 :
Il faut voir les choses plus en profondeur @Gandalf, car si le succès de Samsung est passé devant les firmes Japonaises, ce n'est en aucun cas parce qu'il les a surpassé en terme d'innovation ou quoi que ce soit, mais tout simplement parce que ses produits sont moins chères... Et pourquoi d'après vous réussit-il à vendre ses produits moins chères? Si dans un magasin vous comparez la qualité d'image d'une Samsung avec une Sony, vous constaterez que les deux sont excellentes, alors comment cela ce fait-il que leur prix diffèrent? Eh bien si vous êtes un fin connaisseur, amusez-vous à les démonter, et vous constaterez que l'intérieur de la Samsung est constituée de composants bas de gamme conçu avec les matériaux les moins chères du marché et qui s'épuisent beaucoup plus rapidement. Je me souviens d'une conversation avec un vendeur TV qui me disait qu'au bout de 5 ans, près de 50% des téléviseurs Samsung leur reviennent défectueux, contre même pas 5% des Sony... Si Samsung est aujourd'hui N°1, c'est parce que les consommateurs lambda actuels font leur choix davantage en fonction du prix qu'en fonction de la qualité du produit. Mais regardez au niveau de l'innovation, quel est le seul pays à ce jour à avoir mis au point et à posséder à l'heure actuelle la 4k et la 8k (la ultra haute définition)? Eh bien c'est le Japon, et non la Corée du Sud, bien que Samsung et LG commencent à présenter des téléviseurs 4k... Mais j'ai un exemple très concret à vous donner concernant le manque de scrupule de Samsung : connaissez-vous la technologie OLED? Si oui, vous savez alors sans doute qu'à l'heure actuelle cette technologie n'est pas au point car elle présente une durée de vie extrêmement limitée dans le temps; et pourtant, qui va les commercialiser d'ici quelques mois? C'est Samsung bien-sûr! Durée de vie du téléviseur : 2 ans si tout ce passe bien. A côté, les firmes Japonaises toujours soucieuses de vendre de la qualité, se sont refusées à commercialiser ces téléviseurs tant qu'ils n'auront pas amélioré la durée de vie de cette technologie, et pour cela Sony et Panasonic se sont alliés au printemps dernier et travaillent sur l'amélioration de l'OLED, pendant que Samsung se prépare à vendre un produit non fini.
Pour en revenir à Hyundai-Kia, il est indéniable que ce constructeur monte en puissance, mais comme le disent @nawak et @Nucléaire, il lui manque des atouts cruciaux que Toyota, lui, possède, ce qui fait de lui le leader mondial, car se sont grâce à ces atouts que Toyota se place devant VW et GM, sans ces atouts, Hyundai-Kia ne pourra même pas surpasser les deux géants Allemand et Américains. Ensuite, si l'on compare les chiffres, Toyota vend près de 10 millions de véhicules pour 2012, contre 4 millions pour HK... Donc pour que le constructeur Sud-Coréen surpasse le Japonais d'ici 5 ans, il est censé vendre 6 millions de véhicules supplémentaires par an en seulement 5 ans... en gros, il est censé vendre plus de deux fois plus de véhicules en seulement 5 ans... Si au niveau commerciale cela est possible suite à un miracle quelconque, sur le point de la production, cela est purement impossible, car il faudrait que HK fasse construire autant d'usine qu'il ne possède déjà, et que la construction d'une usine prend du temps... Et encore, ce calcul s'établit sur une non augmentation des ventes de Toyota de l'autre côté, resté d'ici-là à 10 millions, ce qui est très peu probable. Hyundai-Kia n'a donc aucune chance de dépasser Toyota en seulement 5 ans, sa seule chance serait que Toyota s'effondre pour x raison.
Réponse de le 04/11/2012 à 14:14 :
... le tome 2 ?
Réponse de le 04/11/2012 à 16:24 :
@ Arsènecc: c'est bien 7 millions, cf article de La Tribune de l'excellent journaliste VAG. Donc il ne reste plus que 3 millions à combler ! "Rien ne va donc l'arrêter ? Le coréen Hyundai-Kia est, avec l'allemand Volkswagen, devenu l'ennemi public numéro un des... autres constructeurs automobiles mondiaux. Le prédateur, l'épouvantail, le rouleau compresseur... Et ce n'est pas fini. Cinquième constructeur automobile mondial, le groupe vise les 7 millions de véhicules cette année dans le monde. Soit deux fois les volumes annuels de PSA, presque autant que Toyota (avec Lexus) en 2011 ! Et ce, contre 6,6 millions l'an dernier, 5,75 millions l'année précédente. Les trente usines détenues par Hyundai-Kia à l'étranger, dont les nouveaux sites à pékin et au Brésil, devraient d'ailleurs atteindre leur pleine capacité cette année."
Réponse de le 04/11/2012 à 16:34 :
@Gandalf : C'est pourquoi je roule en DACIA LOGAN.
Réponse de le 04/11/2012 à 16:35 :
Moi je roule en KIA PICANTO garantie 7 ans.
a écrit le 03/11/2012 à 14:53 :
Le Japon est devenu Toyota-Land. Est-ce possible en 75 ans sans une duplicité subventionnée d'état ? Non. La marque a reçu tous les appuis pour obtenir un résultat moyen, relativement aux investissements. Le gouvernement lui demande maintenant de dénouer l'enchevêtrement de filiales et d'entreprises qui constituent sa galaxie obscure. Cela heureusement sur fond de montée du yen pour en amortir le choc, malgré tout les coupes seront terribles. L'internationalisation va rembourser les avances financières faites à sa gloire mais Toyota est talonné par toutes les marques alors que son avance est modeste. Combien de temps pour une normalisation ? Laissons 15 ans. Honda par contre aura peu de chances de survivre au rush sauf à regrouper l'énergie et les marques de tous les autres compétiteurs du pays. Une stratégie pas très japonaise pour le moment.
Réponse de le 03/11/2012 à 15:30 :
Vous venez de dire en 20 lignes alambiquées ce que Lou_Papet a résumé en quelques mots ! Soyez plus concis dans vos commentaires.
Réponse de le 03/11/2012 à 19:10 :
Soyez plus, sire, concis , merci.
a écrit le 03/11/2012 à 10:34 :
Dans 5 ans, Hyundai-Kia dépassera Toyota !
Réponse de le 03/11/2012 à 15:09 :
Vous êtes un visionnaire et vous avez raison !
Réponse de le 03/11/2012 à 19:21 :
C'est déjà le cas dans certaines régions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :