Volvo va commercialiser le premier hybride diesel rechargeable du monde

 |   |  328  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le suédois Volvo va lancer fin décembre un modèle diesel-électrique rechargeable. 1000 unités sont prévues seulement l'an prochain. Le prix est, il est vrai, élevé: 61.150 euros pièce.

Le suédois Volvo va lancer fin décembre le premier véhicule diesel hybride rechargeable du monde,  la V60 Plug-In Hybrid. Les cadences prévues sont toutefois  modestes. La firme de Göteborg - propriété du chinois Geely - prévoit 1000 exemplaires en 2013 (dont une centaine pour la France) et 4000 à 6000 en 2014. Le prix est très élevé: 61.150 euros l'unité. La technologie hybride inclut un moteur diesel cinq cylindres de 215 chevaux et un moteur électrique de 70 chevaux. La batterie de ce break de gamme moyenne supérieure offre une autonomie en alimentation électrique pure jusqu'à 50 kilomètres.

Plus de 300 pièces supplémentaires

L'assemblage a été intégré sur la même ligne de montage que les autres modèles du groupe à l'usine de Torslanda, près de Göteborg. Tout le matériel et les systèmes supplémentaires présents dans l'hybride rechargeable ont obligé Volvo à modifier la chaîne de montage finale. L'adaptation rend possible l'intégration de plus de 300 pièces spécifiques supplémentaires incluses dans l'hybride rechargeable, par rapport à une V60 thermique. Le moteur électrique et son arbre moteur sont assemblés sur le même poste que le moteur thermique. Le système de refroidissement et les câbles haute tension sont assemblés sur la palette utilisée pour assembler le moteur et le châssis de la voiture.

Marché prometteur

Il n'y a que Toyota pour offrir à ce jour une voiture hybride rechargeable. Il s'agit de la Toyota Prius Plug-In. Mais ce modèle est essence-électrique et non diesel-électrique. PSA commercialise pour sa part des modèles hybrides diesel, mais il s'agit de véhicules non rechargeables. Les perspectives de l'hybride sont prometteuses dans le monde. D'après une étude du cabinet PwC Autofacts, le marché devrait plus que doubler d'ici à 2017, passant de 1,8% de la production mondiale à 4,1%, avec 4,1 millions de véhicules construits. Quatre fois plus que de voitures électriques, qui ne pèseraient alors que 1%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2012 à 14:43 :
Toujours concernant les rechargeables, voici un autre exemple qui démontre les égarements stratégiques de nos constructeurs qui poursuivent erronément la délocalisation ou le Low Cost - Un électrique vaut peut-être le double ou le triple d'un diesel à l'achat, mais à cause du coût du combustible, l'électrique est bien plus rentable à l'AMORTISSEMENT pour l'automobiliste. Il y a fort à parier que tel sera le nouvel argument de vente de GM, Tesla ou Toyota. Compte tenu du coût total d'un véhicule à l'utilisation, l'électrique reviendra moins cher. Autre complément instructif : "TESLA - Une vraie révolution électrique" http://www.lesoir.be/121192/article/styles/auto/2012-11-16/une-vraie-r%C3%A9volution-%C3%A9lectrique
Réponse de le 03/01/2013 à 14:08 :
PSA sait faire du rechargeable et depuis longtemps, il y eut la 106 électrique qui fonctionnait bien et PSA y croyait, mais la clientèle n'a pas suivi.
Alors maintenant nos constructeurs qui savent faire de l'hybride rechargeable ont grand intérêt à s'allier avec un autre constructeur pour faire du volume, eut égard au prix des batteries au lithium . Quand on voit le prix de la Volvo V60 rechargeable à + de 61 000? !! Combien seront vendu à ce prix là en 2013?? mille unités! c'est pas avec ça qu'ils vont rentabiliser leur R&D: heureusement que les Chinois financent en espérant récupérer la technologie pour la transférer chez Geely où un véhicule en sera équipé pour un prix à ne pas dévoiler.
Et ne perdons pas de vue que le prix de l'électricité va doubler dans les 10 ans qui viennent, ajouter au fait qu'un véhicule électrique consomme de l'électricité et de la batterie; c'est le prix des deux dont il faut tenir compte pour l'amortissement.
a écrit le 19/11/2012 à 14:27 :
L'industrie automobile européenne a perdu son avance technologie à cause du désordre géopolitique, financier et capitalistique organisé par la concurrence. Autre problème, suite à ces bouleversements, notre marché est maintenant occupé. Lire ici, comme complément d'information, comment GM, l'"Allié" de PSA, prépare ses Chevrolet électriques produites en Corée : "J'ai conduit la Chevrolet Spark électrique". http://www.lefigaro.fr/automobile/2012/11/16/03001-20121116ARTFIG00395-j-ai-conduit-la-chevrolet-spark-electrique.php#comment-box Pour récupérer notre marché sur lequel nous avions pourtant une longueur d'avance, cela va être très difficile.
a écrit le 19/11/2012 à 11:44 :
Hybride diesel ? C'est le même choix que Peugeot, attention à la nouvelle norme Euro 6 qui arrive en 2014;
a écrit le 19/11/2012 à 11:43 :
à ce prix, le développement du marché va être lent.
a écrit le 19/11/2012 à 11:30 :
Remarquable! Une nouvelle voie prometteuse s'ouvre. Reste les prix qui devraient baisser.
a écrit le 19/11/2012 à 11:09 :
il me semble quand même qu'on peut classer la Chevrolet Volt (ou Opel Ampera) dans les hybrides rechargeables!!!!!!
C'est même d'ailleurs la seule avec une autonomie (60km) utile, la Toyota Prius (15km)n'étant, sur ce plan, qu'une plaisanterie de chasseur de prime

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :