Diesel : pourquoi tant de haine ?

 |   |  992  mots
La part du diesel dans les ventes de voitures neuves est actuellement de 70% en France, contre 73% il y a un an
La part du diesel dans les ventes de voitures neuves est actuellement de 70% en France, contre 73% il y a un an (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François Hollande a dit non à une augmentation de la taxation sur le diesel en 2014. Mais après? Les Verts s'acharnent contre le moteur à gazole, censé être un gros pollueur. Mais le diesel est efficace dans la lutte contre le C02 et les futures normes environnementales vont le rendre beaucoup moins nocif...

La hausse des taxes sur le gazole, ce n'est pas pour tout de suite, mais on a eu chaud. François Hollande a été clair : « la transition énergétique ne suppose pas des taxes supplémentaires ». Certes, une contribution climat sera instaurée, « qui va monter en puissance très progressivement » et « intègrera toutes les énergies », a déclaré le chef de l'Etat sur TF1 dimanche. Mais, elle n'aura « pas d'effet en 2014 » sur le niveau de taxation des carburants. 

L'augmentation envisagée de un à deux centimes des taxes sur le litre de gazole risque toutefois de… resurgir dans un an. Tant le diesel est vilipendé par les « Verts », alliés des socialistes au sein de la majorité actuelle, et qui veulent absolument le surtaxer. Ce fameux diesel, qui constitue 60% du parc des voitures roulant en France, mérite-t-il pour autant une telle opprobre ?

 Polluant, mais vertueux sur le CO2

Objet de polémiques récurrentes, le diesel a indéniablement mauvaise presse. Forcément, qui ne s'est jamais trouvé derrière un gros camion émettant une forte fumée noire ? Seulement, voilà : ce n'est pas si simple. Car cet « ignoble » diesel censément sale se révèle beaucoup plus économique que les véhicules à essence. Les voitures à gazole consomment en effet de 15 à 20% de moins en moyenne que celles fonctionnant au sans plomb. Or, consommations et rejets de CO2 sont étroitement corrélés. Dès lors, le diesel participe grandement à la lutte contre le réchauffement climatique…

Les pouvoirs publics l'ont traditionnellement favorisé à cause des économies de carburant que le diesel génère, au nom de la réduction de la facture pétrolière. Plus récemment, le système de bonus-malus écologique a accordé une prime à ces mêmes diesels, combat anti-CO2 oblige. Un vrai paradoxe. Toute la question est là : à l'heure où la priorité est donnée à la lutte contre les gaz à effets de serre, le diesel apparaît très vertueux. Une Citroën C4 diesel de 115 chevaux compacte émet ainsi 25 grammes de C02 en moins par rapport à son homologue de même puissance à essence.

Moteur  de moins en moins sale

Champion des consommations et donc de la baisse des émissions de CO2, le diesel a toutefois un énorme défaut : il est effectivement bien plus polluant, intrinsèquement, qu'une mécanique à essence. Rappelons au passage que le CO2, lui, n'est pas un polluant, mais un gaz à effet de serre. Le diesel est malheureusement prodigue en particules nocives et en oxydes d'azote pas tellement meilleurs pour la santé. D'où les mauvais résultats dans l'enquête de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) publiée en 2012, classant les diesels parmi les produits cancérigènes.

Les moteurs à gazole seraient même responsables de 42.000 morts prématurées par an, selon le ministère de l'Ecologie. Mais ces études portent sur des véhicules des années 60 à 90, avant les premières normes et les filtres à particules, soulignent les spécialistes. Dès lors, l'accusation est justifiée pour des vieux véhicules, mais de moins en moins pour les derniers modèles diesel. Car l'évolution technique est extrêmement rapide.

Problème des particules résolu?

 Obligatoire dans l'Union européenne depuis janvier 2011 avec la norme Euro V, le filtre à particules réduit singulièrement les émissions desdites particules dans l'air par centimètre-cube de 3-4 millions à moins de 3.500 aujourd'hui… Ce qui correspond à peu près au niveau d'une pièce d'habitation, car il n'y a évidemment pas que les diesels qui rejettent des particules ! Reste une polémique : ce qu'il reste de particules, très fines, pénètre-t-il d'autant mieux dans les poumons ? Là-dessus, les avis divergent.

Et les émissions d'oxydes d'azote (NOx) ? Celles-ci seront réglées avec la future norme européenne Euro VI de 2014, qui va durcir encore les obligations environnementales. Les moteurs diesel ne bénéficieront alors plus de dérogations par rapport aux mécaniques à essence comme c'est le cas actuellement. Ce qui obligera les motoristes à traiter définitivement le problème des rejets de NOx. Sans être totalement catégoriques, les experts soulignent que, avec la norme Euro VI, les diesels devraient devenir enfin quasiment propres… Tout en conservant leur avantage en matière de réduction de CO2 au kilomètre.

 Part du diesel en baisse

La polémique sur la place du diesel devrait ainsi se résorber d'elle-même. D'autant plus que les experts prévoient une décrue relative des ventes des voitures à gazole au profit des modèles à essence dans les années à venir. Le phénomène, observé depuis quelques mois, va s'accélérer. La part du diesel dans les ventes de voitures neuves est actuellement de 70% en France, contre 73% il y a un an.

Car, après la dure norme Euro V, Euro VI va rendre les véhicules à gazole encore plus sophistiqués, les renchérissant de plusieurs centaines d'euros. Ce qui risque tout bonnement de condamner les motorisations diesel sur les petits véhicules d'entrée de gamme. Ces modèles risquent de devenir trop chers à l'achat et donc plus si avantageux que ça pour le consommateur, malgré leurs consommations inférieures. N'oublions pas non plus qu'une hyper-complexité signifie aussi un entretien beaucoup plus onéreux. C'est au reste déjà le cas aujourd'hui, avec des coûts d'entretien supérieurs sur les diesels par rapport aux mécaniques à essence.

Taux de pannes supérieur

Autre argument au détriment du primat des diesels : plus ces moteurs deviennent compliqués, plus le taux de pannes augmente. Les études mettent en exergue depuis quelques années un taux de pannes sensiblement supérieur sur les diesels à celui des moteurs à essence à cause de la dépollution, particulièrement délicate ! Et ça risque de s'aggraver avec Euro VI. Certains constructeurs ont abandonné récemment leur offre diesel sur les « mini » citadines, tels PSA ou Volkswagen. Un signe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2014 à 10:08 :
"Le diesel est efficace dans la lutte contre le C02"
Comment ? En ayant accaparer la R&D dans le secteur automobile à la place des moteurs électriques et à hydrogène ?
Un véhicule diesel émet moins de CO2 qu'un véhicule essence mais le raffinage du diesel émet plus de CO2 que celui de l'essence, au final le bilan CO2 est égal, ou en faveur de l'essence.
Une précision tout de même. Ce ne sont pas les moteurs à gazole qui sont responsables de 42.000 morts prématurées par an mais les émissions de particules en général.
a écrit le 24/11/2013 à 15:24 :
Sujet très intéressant...
L'hybride essence est une type de motorisation destinée aux petits rouleurs et pour les citadins, mais sa polyvalence mérite d'être plus mise en avant et c'est en effet aujourd'hui l'un des meilleurs choix car il permet de récupérer et de "recycler" de l'énergie au freinage.
L'hybride diesel existe mais il faut vraiment être sûr que l'on fera autant de ville que d'autoroute et en plus, avec une garantie de faire environ 25 000 kms par an au moins.
L'électrique est encore une alternative trop jeune à mon avis, en tout cas pour le moment. Il faut savoir d'où vient l'électricité et à ce que je connaisse c'est pas terrible. D'autant plus que l'hiver par exemple, lorsque le parc nucléaire n'arrive plus à suivre les demandes d'énergie pour le chauffage, des centrales thermiques se mettent en route et là c'est pire que des "pauvres" moteurs diesels...
Les moteurs diesels (de plus en plus turbo-diesels) se destine plus à un usage autoroutier et de longue distance, ou à des voitures demandant plus de couple (SUV, camions, bus, etc...). L'agrément de conduite et le confort sont généralement au rendez-vous mais le coût d'entretien, la pollution, les organes spécifiques parfois fragiles à ces moteurs en font ses faiblesses...
Les moteurs à essence sont des moteurs polyvalents et qui peuvent être d'usage très mixte mais leurs performances sont moyens et tendent à être remplacés par les hybrides. Mais les moteurs turbo-essence (PSA : e-THP, Renault : TCe, Volkswagen : TSI, etc...) de nouvelle génération méritent également d'être mises en avant, qui offrent autant d'agrément de conduite que les moteurs diesels.
Donc choix à faire, question de compromis :) .
a écrit le 20/09/2013 à 12:03 :
Comme j'ai déjà souligné les hybrides marchent très bien sur la route (80/130km/h) et sans pannes sur plus de 100.000 km et pas beaucoup de consommation d'essence que les diesel (1 litre tout au plus).
Pour l'électrique en ville, seulement les flottes de VE peuvent devenir rentables s'ils sont en entrepôt la nuit tous les jours pour recharger.
Un taxi peut faire par jour plus de 500 km, et donc les VE avec leur faible autonomie sont shorts. Sauf à rentre au dépôt pour changer de batterie!!
Désolé Mr. JBL vous avez tout faux.
Réponse de le 21/09/2013 à 11:17 :
Allons allons, M. Du pognon, vous racontez un peu n'importe quoi... Votre sectarisme typé hybride vous aveugle un peu. Je n'ai absolument rien contre les hybride, ou essence, ou diesel, ou voitures électrique.
Mais avoir une voiture hybride sur auto-route ou l'on ne freine pratiquement pas, et bien ça n'apporte pratiquement rien. Quant à vos 6/7 litres de consommation à 130 km/h sur auto-route, c'est effectivement correct pour une essence, mais assez minable comparé aux voitures diesel actuelles. J'avais une BMW 525d (moteur 3 litres 6 cylindres) et faisait 5,4/5,6 litres/100 sur auto-route à 130 km/h. Je faisais à cette époque fréquemment le trajet La Haye (Pays-Bas, où je vivais) - Provence sur un plein (1200 km au compteur)...

Quant à la voiture électrique dans les centres villes, ce n'est bien évidement pas pour demain. Dans 10 à 20 ans, les centres villes (grandes agglomérations) seront vraisemblablement interdits aux moteurs thermiques hormis quelques exceptions. Cela veut dire que toute une infrastructure devra être mise en place (prises chez soi, sur les place de parking, parkings extérieurs pour garer sa voiture thermique, etc...). Pensez que même de nos jours, plus de 80 % des citadins font des trajets journaliers inférieurs à 70 km/jour... Ce n'est pas tant un problème de tenue de batteries qui se pose actuellement pour ce genre d'utilisation, mais d'infrastructures... Comme elle sont lourdes à mettre en place, cela va effectivement prendre du temps...
a écrit le 19/09/2013 à 12:50 :
Oui l'hybride est la solution actuellement en ville, parce qu'il y a beaucoup d'accélération et freinage (beaucoup d'énergie cinétique à récupérer). Ce n'est absolument pas la solution pour ceux qui roulent beaucoup hors des villes et particulièrement sur auto-route.
En ville plus tard, l'électrique prendra le relai, et ce d'autant plus que les centres ville seront de plus en plus interdits aux moteurs thermiques (hormis camions de livraisons, déménagement, pompiers, ambulances, etc ).
Réponse de le 20/09/2013 à 11:57 :
Je roule depuis 14 ans en hybride, et que ce soit la Prius (sept ans et 100.000 km sans aucune panne) ou l'Auris, et je fais beaucoup de route, me font croire que vous n'êtes pas crédible concernant la capacité des hybrides à faire de la route. Même en usant sur la route ou autoroute (avec limiteur de vitesse bloqué à 130km quand c'est possible) , je consomme et je suis pessimiste 6/7 litres d'essence. Sur le poste essence sur la route et a même vitesse les diesel ne font pas mieux ou alors un litre de moins, mais par contre le poste entretien et pannes récurrentes sur 100.000 km rendent les diesels beaucoup plus chères et un casse tête pour le portefeuille surtout si la garantie de deux ans de la plupart des constructeurs est fini. Toyota avec un supplément de 650 euros donne six ans de garantie P/MO plus 200.000 km moteur essence (c'est écrit sur mon bon de commande initial de mon Auris). En somme à la moindre panne en 100.000 km de la plupart des diesel, non seulement les automobiliste perdent toute la différence de prix à la pompe et en plus les pièces à remplacer coute très cher. Exemple: valve EGR, injecteurs, FAP encrassé (certains ateliers des constructeur demandent 800 euros pour mettre aux normes un FAP).
Monsieur JBL vous avez tout faux, désolé.
a écrit le 18/09/2013 à 20:33 :
Les naïfs et zozos qui ne savent pas compter et n'on pas du mal a gagner leur argent devraient regarder du coté des compagnies de taxis qui ont acheté des Toyota Prius hybrides et certaines ont déjà fait plus de 400.000 km sans aucune panne et en plus avec des consommations très basses. Je connais un des patrons de compagnie de taxi qui m'a dit qu'il n'avait jamais gagné autant d'argent depuis qu'il a acheté une flotte de plus de 200 Toyota hybrides. Il arrête à terme totalement le diesel. Ceci n'est pas de la théorie débile qu'on entend avec la petite guéguerre diesel contre essence, mais de la gestion et une comptabilité analytique afin de FABRIQUER de l'argent!
Prenez de la graine, mais c'est inutile, je sais que 90% des français ne savent pas compter.
a écrit le 18/09/2013 à 10:46 :
très bien pour le titre: mais aussi, "pourquoi tant d'amour depuis des décennies?" allant à l'encontre de la plupart des pays du monde et de la simple équité devant l'impôt...
a écrit le 17/09/2013 à 23:23 :
Pour désoufrer le gazole, on le traite à l'hydrogène. Pour obtenir l'hydrogène nécessaire, on fait agir de la vapeur d'eau sur du méthane à haute température : méthane + eau donnent hydrogène et CO 2. Si l'on inclut le CO2 du désoufrage du gazole dans le total de l'émission de CO2 du véhicule, le véhicule Diesel est moins vertueux que le véhicule essence. Le diester, d'origine végétale, ne nécessite, lui, aucun désoufrage et n'aggrave pas le bilan.
a écrit le 17/09/2013 à 20:49 :
Lorsque l'on sait que la France est le seul pays a importé du diesel que l'on subventionne et que l'on vend à perte de l'essence à l'étranger, il faut se poser la question de savoir pourquoi? Merci Les lobbyistes de PSA
a écrit le 17/09/2013 à 19:18 :
On a beau dire qu'ils ne polluent PLUS mais il reste des millions d'anciens diesel qui polluent et nous asphixient. D'autre part il n'est pas juste que les utilisateurs d'essence paient les taxes que les utilisateurs de diesel ne paient pas, il est donc nécessaire de rétablir un équilibre pour palier cette injustice. Dans le monde il y a très peu de pays qui ont une différence de prix aussi grande entre le diesel et l'essence, ça s'appelle donc une escroquerie sur le dos des utilisateurs de moteurs essence et encore le mot est faible c'est plutôt purement et simplement du vol.
Réponse de le 17/09/2013 à 20:55 :
Dans ce cas baisser Aussi šPrécisément, les taxes sur le litre d'essence, que leur augmentation sur le litre de diesel. Que cela se fasse à Fiscalité Globale Très Scrupuleusement, Très Rigoureusement, et Très Précisément égale.
Réponse de le 17/09/2013 à 21:13 :
Et pourtant j'ai une petite Peugeot Diesel de 2ans et demi d'age : 4.5l aux 100km avec ma conduite calme, douce et souple (je mets le compteur journalier à 0KM, à chaque plein pour maitriser et controler précisément ma consommation aux 100Km)
a écrit le 17/09/2013 à 18:54 :
Il faut employer les mots justes. "POLLUANT" (mot à la mode, trop fourre tout pour avoir un sens précis) et "TOXIQUE" n'ont pas le même sens ! Les gaz émis par les moteurs Diesel, même filtrés avec plus ou moins de bonheur, sont TOXIQUES car ils ont une action directe sur la SANTE HUMAINE ! Ce n'est pas du tout le cas du gaz carbonique (CO2). Tout ça présente une analogie avec l'affaire du "sang contaminé" ou de "l'amiante".
Réponse de le 17/09/2013 à 19:17 :
ben on est mal barrés alors... si l'incidence des pathologies liées au diesel est la même que pour le mésothéliome en rapport avec l'amiante ...autant aller vite acheter une belle voiture pour se faire plaisir avant de crever...mdr...la fin du monde est proche...
Réponse de le 17/09/2013 à 19:35 :
@ Yves ;
j' ai travaillé 30 ans dans le pétrole, et peut te dire que le Benzène est hautement cancérigène....c'est toi qui choisi peste ou choléra.....
Réponse de le 19/09/2013 à 12:57 :
A roro,

Je ne comprends votre remarque sur le benzène! Qui parle du benzène ici?
Réponse de le 19/09/2013 à 18:31 :
@JLBR

Il est question ici de pollution et roro vous informe que l'essence contient du benzène hautement cancérigène ce qui place l'essence au même rang que le gazole niveau toxicité.
a écrit le 17/09/2013 à 18:36 :
Les anti diesel devraient mettre en avant l'argument du plaisir à rouler en essence : silence, souplesse, simplicité (entretien), économies si on ne roule pas beaucoup... plutôt que d'évoquer le risque du cancer qui reste visiblement plus abstrait que le gain de quelques euros à chaque fois qu'on va à la pompe.
a écrit le 17/09/2013 à 18:07 :
et la hausse de la tva sur le fioul domestique c'est pas une taxe scandaleuse?
Réponse de le 17/09/2013 à 18:22 :
Pour ceux qui l'encaissent ce n'est que de la justice sociale!
a écrit le 17/09/2013 à 17:44 :
Essence ou diesel, qui a encore envie de rouler? En ville c'est la saturation et le parking est une sinécure, sur les autoroutes et routes c'est les radars, l'entretien des véhicules c'est du racket, les assurances, pas mieux... Plus un prix du carburant dément...
La voiture à pétrole, c'est dépassé, les moteur à trous ou à soupapes sont des antiquités antédiluviennes qui finiront au cimetière des éléphants, mortes de n'avoir plus rien à consommer. Hé,hé, le Peak oil guette...
a écrit le 17/09/2013 à 16:36 :
la question serait plutot pourquoi le diesel est moins taxe que l essence ?
A part ca l auteur fait une petite confusion: il faut raisonner en litre de petrole et non de diesel/essence si on parle d economie d energie. et la on a un gros probleme:
1) le % de diesel/essence extrait du petrole est plus ou moins fixe. si on a besoin de x litres de diesel, on va forcement raffiner y litres de petrole et donc produire z litres d essence. et si personne ne se sert de cette essence on en fait quoi (actuellement, on la brade aux USA/russie)
2) sur un litre de petrole, on produit plus d essence que de diesel ->le diesel n est pas si interessant que ca pour reduire la conso de petrole
Réponse de le 17/09/2013 à 17:06 :
Tout dépend en réalité des unités de raffinage. En France, nos raffineries ont été construites à un moment où l'essence était majoritaire. Ce qui fait qu'aujourd'hui on importe du gazole et on exporte de l'essence. Ca explique en partie pourquoi nos pétroliers verraient plutôt d'un bon oeil le rééquilibrage au profit de l'essence. Sur un litre de pétrole, on peut sortir, suivant les procédés des quantités variable de produits lourds ou légers.
a écrit le 17/09/2013 à 15:40 :
Enfin le premier article à peu correct techniquement sur le moteur diesel! Il est dommage que vous n'ayez pas mis en perspective la pollution des moteurs essence à injection directe... Les nouveaux diesels norme Euro VI seront plus propres que ces moteurs essence, et rejetteront toujours 25 % de CO2 en moins...

Mais combien de gens savent cela? Pas grand monde...
Réponse de le 17/09/2013 à 17:03 :
D'accord avec votre commentaire...
Réponse de le 17/09/2013 à 17:20 :
oui pas grand monde, par contre pour entendre les ayatollahs verts (ils parlent très très fort pour moins de 4 % des suffrages !!!) annoncer la fin du monde à cause du diesel, ça pour le coup on les entend ...
Réponse de le 17/09/2013 à 18:05 :
Bonne remarque JLB
Réponse de le 17/09/2013 à 19:25 :
...2% des suffrages... !
a écrit le 17/09/2013 à 15:24 :
De toute facon la question essentielle que se pose ou devrait se poser le client: A partir de quel moment doit on priviliegier un moteur Diesel???? Si on fait moins de 20000KM par an, avec beaucoup de cycle urbain...... Pas besoin d un diesel>>> entre embouteillage, circulation au ralenti... encrasse le moteur et les filtres, sans compter que l entretient d un diesel est plus couteux que celui d une essence.
Réponse de le 17/09/2013 à 17:03 :
Ca ne doit pas se compter en kilométrage annuel, mais en kilométrage total. Il y a un surcout à l'achat d'un diesel, et ce surcout est compensé au bout d'un certain kilométrage par le plus faible prix du gazole et surtout la plus faible conso du diesel. En pratique, ce surcout, suivant les modèles est compensé pour un kilométrage compris entre 20000 et 60000 kms. Sauf évidemment dans le cadre d'opérations "diesel au prix de l'essence", auquel cas le diesel est rentable de suite !
a écrit le 17/09/2013 à 15:07 :
Les filtres a particules sont hyper efficasse dans tous les pays d'amerique du nord. Depuis deux ou trois ans, les camions, les voitures sont equipes d'un filtre a particule qui elimine 99% des particules. Il faut simplement ajouter un liquide qui maintient le filtre propre et elimine les particules tous les 10000 miles (16,000 km) et le tour et jouee. Il n'y a aucune raison de condamner les diesel, sauf dans l'imagination de l'ignorance. Voyez le catalogue des Diesel VW vendue aux USA a

http://web.vw.com/tdi-clean-diesel-and-hybrid/
Réponse de le 17/09/2013 à 15:25 :
Oui info importante, pour ceux qui sortent de France de temps en temps (oui cela présuppose de franchir le perif ..) vous verrez que ce debat n'existe pas à l'etranger...
Réponse de le 17/09/2013 à 15:32 :
LE GROUPE VW est le plus gros pollueur de la planète .. La fabrication de gze toxique est dans les génes et la genèse de ce groupe ...
a écrit le 17/09/2013 à 14:55 :
Sincèrement croyez-vous l'espace d'un instant qu?une essence sans FAP ferait moins de particule qu'un diesel ? Les conneries .. plus c'est gros plus ça passe hein, pas comme les particules. Dire qu'il y a des gogos qui croient que leurs essences sont propres, et plus ils sont recents pire c?est car ils sont en injection directe et ont du coup les mêmes défauts que les diesel ? Quant aux 42000 morts / ans chiffre totalement bidonné qui ne prend pas en compte les particules de l'habitation, et de tout aux moyens de transports à savoir que le véhicule particulier ne contribue qu' a 14% et surtout ... c'est vraiment ce qui me fait marrer avec nos cinglés d'ecolos, c'est dans le métro que vous bouffez et de loin le plus de particules pour le coup vraiment fines. Allez prenez les transports .. la voiture c'est sale.
Réponse de le 17/09/2013 à 15:40 :
Avec Cocotte ( Mon Percheron bleue) qui tirait ma voiture hippomobile en revenant de l'auberge je fut controler à 0,30 mg , je me prit donc une prune alors que Cocotte ( qui ne pollue pas) fonctionne en automatique et rentre seule à l'écurie .en toute sécurité ... Alors vos diesels !!!
Réponse de le 17/09/2013 à 17:00 :
Vous dites des choses absolument vraies, à propos desquels je suis surpris qu'on ne les lise pas plus souvent. C'est vrai que l'injection directe d'essence rejette plus de PF que le diesel. C'est vrai que les 42000 morts, c'est la totalité des émissions, dont les vecteurs principaux sont le chauffage et l'industrie. C'est vrai aussi qu'il y a plus de particules fines dans le métro que sur le périph aux heures de pointe. Je suis comme vous navré que ces vérités ne soient pas dites plus souvent, pour lutter efficacement contre l'idéologie ambiante, qui ne repose sur aucun fait scientifique !
Réponse de le 17/09/2013 à 17:46 :
les pseudos écolos n'existent que pour leurs postes de planqués de la république , ils n'ont aucune culture scientifique et répètent comme un disque rayé des arguments sortis d'on ne sait où, à faire pleurer de rire n'importe quel statisticien 40 000 morts par an à cause du diesel sans impact sur la mortalité, mais par contre avec la grosse matraque fiscale, tant pis s'il n'y a plus que des chômeurs en France
Réponse de le 17/09/2013 à 19:32 :
Sensés les commentaires + 1000 !
a écrit le 17/09/2013 à 14:42 :
Les filtres à particules sont efficaces lorsqu'ils sont neuf.
Après quelques centaines de kilomètres il sont déjà beaucoup moins efficace donc la voiture pollue plus.
Et arrêtons de dire qu'une voiture diesel revient moins cher qu'une essence.
J'ai acheté une voiture neuve essence. Voici un petit comparatif avec la voiture diesel équivalente en matière de confort et performances :
Achat diesel + 3000 ?
Assurance + 150 ?/an
Entretien tous les 20 000 km pour diesel / 30 000 pour essence
Coût entretien plus élevé pour diesel
Alors les quelques centimes d'écart à la pompe sont vraiment ridicules.
Réponse de le 17/09/2013 à 15:00 :
Vous confondez le substrat d'un catalyseur et le FAP, un FAP est un filtre et un filtre ne s'use pas. Justement le FAP moins il est neuf plus il filtre car les particules accumulées bloquent elle meme d'autres particules de plus en plus fines et ainsi de suite ....
Réponse de le 17/09/2013 à 15:23 :
Apres avoir fait vos 40 000 km vous la deposez à la feraille votre superbe voiture essence ? Non bien evidement, vous la revendez. Alors prenez au moins en compte la decote. Attention ca risque de legerement changer vos calculs. Car les quelques centines ca en fait pas mal au final quand une voiture consomme 35% plus de carburant 35% plus cher ...
a écrit le 17/09/2013 à 14:35 :
Pourquoi pas une taxe selon les zones d'habitation ? à Paris beaucoup de transports en commun, donc peu de besoins de voiture, en zone rurale voiture indispensable.
a écrit le 17/09/2013 à 14:34 :
Le diesel dans une petite voiture à usage urbain, comme c'est souvent vendue en France, est surtout une aberration économique. Pas besoin de faire appel à l'écologie.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:55 :
C'est vrai que c'est assez difficile de rentabiliser un (petit) diesel qui fait peu de kilomètre. Il n'en reste pas moins qu'un petit diesel rejette moins de CO2 qu'une petite essence,et que de ce point de vue, ça n'est pas aberrant.
a écrit le 17/09/2013 à 14:26 :
La première conséquence de l'action des verts, c'est de faire haïr l'écologie. Mais il est vrai qu'ils ne font pas d'écologie, tant leur démarche, leurs idées et leurs déclarations ressemblent à celles des admirateurs de Pol Pot. Des farfelus dangereux si l'on en croit l'Histoire..
Réponse de le 17/09/2013 à 14:41 :
Les verts sont rouges c'est certain mais de là à jeter le bébé de l'écologie avec l'eau du bain...
Réponse de le 17/09/2013 à 15:17 :
Dans le genre farfelu dangereux j'ai l'impression que vous êtes un bon specimen!
Réponse de le 17/09/2013 à 15:28 :
On ne peut pas repprocher au verts de faire dans leur parti ce qu'il preconisent pour la vie civile : Si eux arrivent à recycler de trés vieux gauchistes ratés alors ils sont crédibles quand ils disent que l'on peut recycler de la ***** pour en faire de l'énergie !!!
Réponse de le 18/09/2013 à 11:35 :
D'accord pour critiquer les Verts, mais avec plus de respect pour les victimes de Pol Pot, s'il vous plaît. Ce n'est pas du tout comparable.
a écrit le 17/09/2013 à 14:18 :
Il faut distinguer entre les mots "POLLUANT" (mot à la mode, trop fourre tout pour avoir un sens précis) et "TOXIQUE". Les gaz émis par les moteurs Diesel, même filtrés avec plus ou moins de bonheur, sont toxiques car ils ont une action directe sur la SANTE HUMAINE ! Ce n'est pas une nuance... et on est au début d'une affaire du type "sans contaminé" ou "amiante".
Réponse de le 17/09/2013 à 14:42 :
Ok pour le rapprochement du prix Diesel/SP95 mais quand PSA et Renault auront finalisé leur nouveau moteur injection-turbo essence et leur nouvelle boîte auto (PSA). En attendnt continuons de matraquer en Malus les importations allemandes ...Et disttrayons-nous des commentaires des collabos pro-allemand de ce site ...
Réponse de le 17/09/2013 à 15:21 :
Quelle nouvelle boîte auto de PSA ? La boîte ETG 6 ? Voici un petit test: http://www.lemagauto.fr/Citroen-C4-Picasso-E-HDi-115-ETG6-Intensive_a12363.html
Réponse de le 17/09/2013 à 15:42 :
Vous ne deveriez pas citer le presse allemande ..
Réponse de le 17/09/2013 à 16:49 :
Rien d'allemand dans lemagauto.fr.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:53 :
Au delà des mots, il y a la réalité des conséquences. Le gaz carbonique qui n'est ni vraiment polluant, ni vraiment toxique est probablement ce qui risque de nous valoir les pires ennuis dans les décennies à venir, avec le réchauffement climatique. A ce moment-là, les questions de pollution urbaine du diesel (qui soit dit en passant est négligeable par rapport à la pollution des industries et du chauffage) nous paraitront le cadet de nos soucis. Le gros challenge, pour la survie de l'humanité, c'est le réchauffement climatique, pas la pollution urbaine. Il ne faut pas se tromper d'ennemi. L'ennemi, c'est le CO2, pas la pollution toute relative des moteurs diesel...
Réponse de le 17/09/2013 à 17:30 :
La pollution n'est pas importante! Seul compte le CO2!
Si les gens à Paris (par exemple) ont mal aux yeux, aux bronches ce n'est sûrement pas à cause du CO2 mais des gaz polluants. Il y a aussi ces divins platanes avec leurs poils urticants!
Le fils d'une amie travaille à Zurich, il n'a aucun problème de santé là-bas et dès qu'il vient à Paris il tousse en permanence. Les suisses ne sont pas accrocs au diesel.

a écrit le 17/09/2013 à 14:00 :
Que les verts se rassurent ce que dit François Hollande n?a aucune valeur, d?ailleurs la plupart du temps a 99% il fait le contraire.
Il suffit d?attendre quelques semaines !!!
a écrit le 17/09/2013 à 13:52 :
Pas de haine une égalité de traitement suffit...

LA seule chose à faire c'est diesel = essence = taxe identtique.

Le diesel n'est pas un souci mais le fait qu'il bénéficie d'un allégement de taxe est anormal...
Réponse de le 17/09/2013 à 14:10 :
Et baisser les taxes de l'essence au niveau du diesel?
Réponse de le 17/09/2013 à 14:16 :
Je dirais Ok mais baisser les taxes sur l'essence.
Réponse de le 17/09/2013 à 15:23 :
Non, il ne faut pas baisser le taxes sur l'essence. On ne va pas pleurer pour 100? par an! Je préfère grandement payer cette taxe sur le carburant qu'en IR.

Réponse de le 17/09/2013 à 16:16 :
@Gringo

Quel est l'intérêt fiscal d'être taxé à taux constant par la TICPE?
a écrit le 17/09/2013 à 13:51 :
"Censé être gros pollueur" non monsieur Figaro, il est reconnu comme cancérigène ... ce n'est pas du pipo mais bon si certaines personnes influentes vous ont suggéré de dire le contraire, tout s'explique
Réponse de le 17/09/2013 à 14:13 :
On veut les liens vers un etude comparative essence/diesel. Merci de nous les fournir, vous qui savez.
a écrit le 17/09/2013 à 13:49 :
Les verts français sont influencés par les verts allemands qui eux savent pourquoi ils se battent : grosse auto à essence. Les lobbies allemands sont beaucoup plus efficaces que les rigolos de chez ma mère.
Réponse de le 17/09/2013 à 14:19 :
CQFD !
Réponse de le 17/09/2013 à 16:41 :
les verts allemand sont des adversaires de BMW et autres Mercedes. Mais ils ne sont pas des gens d extreme gauche comme chez nous qui s interessent a tout sauf a l ecologie (vous verrez plus facilement quelque d EELV en pointe sur le mariage gay ou les sans papier que pour reduire la pollution
a écrit le 17/09/2013 à 13:37 :
avant de dire que le diésel est mauvais pour la santé les soi disant verts feraient mieux de regarder ceux que les agriculteurs déversent sur les champs poussaient par les laboratoires qui tue le monde avec leurs produits bien plus nocifs que le diésel, voir le nombre de cancers qui augmentent toujours.Mais taxer les labos c 'est taxé les riches milliardaires.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:49 :
Ils pourraient aussi s'interroger sur les vertus du chauffage au bois qui question particules fines ne redoute personne ! Eh oui, le si "écologique" chauffage au bois...
a écrit le 17/09/2013 à 13:29 :
Pour le plaisir de ne pas froisser les verts (2 à 3% des électeurs !) l'augmentation de la taxe lors de l'achat d'un véhicule sera probablement retenue. Prochainement les municipales...
Réponse de le 17/09/2013 à 13:49 :
Ce qui est bien avec les Verts, c'est qu'ils sont contre tout ce qui fait tourner notre économie : nucléaire dangereux et polluant, énergie fossile : polluant et en voie de raréfaction ?, éolien : détruit le paysage, méthane à partir des animaux (non aux méchants agriculteurs pollueurs (en plus celà fait des odeurs qui gènent leurs odorats délicats) ... au profit d'une révolution écologique qui fait passer notre dépendance énergétique vers les chinois et qui est tout aussi polluante (ex panneau solaire, charbon...)
a écrit le 17/09/2013 à 13:25 :
Les constructeurs ont commencé à faire des véhicules essence avec moins d'émission de co2 comme les trois cylindre de psa. Mais ces moteurs sont plus complexe que les anciens moteurs essence. Il faudra voir leurs coûts d'entretien. les moteurs essence rattrapent ainsi leurs retards technologique avec l'injection direct et pas mal d'innovations.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:27 :
Le rendement a un coût: la complexité donc l'entretien. Ce que vous ne paierez pas sur votre carburant, vous le paierez sur votre carburation et cela tombe bien car les énergies fossiles sont extrêmement rares et longues à se fabriquer.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:47 :
Ce serait merveilleux s'il n'y avait pas un petit problème qui pour l'instant n'est pas trop connu. C'est que ce type de moteur rejette encore plus de particules fines que les diesels !!
a écrit le 17/09/2013 à 13:19 :
Vous ne voyez donc pas que leur seul but est de relancer leur industrie automobile moribonde en nous imposant de remplacer nos voiture par des essences?
Réponse de le 17/09/2013 à 13:32 :
mouais, pas faux ! mais pour ça, faut du fric, et du fric on en a pas! CQFD
Réponse de le 17/09/2013 à 16:03 :
Mais meme si j'avais du fric, j'enverrai pas ma voiture a la casse pour acheter une essence. Juste une question de bon sens. Pas du tout envie de bosser pour acheter quelquechose que j'ai deja. Qu'elle creve l'industrie auto. On trouvera des choses plus epanouissantes a faire pour ses ouvriers, a moins qu'ils preferent continuer a se faire exploiter et subir leur 12 pathologies.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:23 :
+ 1
a écrit le 17/09/2013 à 13:01 :
Les Jets , les avions de ligne polluent beaucoup. Pourquoi ne pas les surtaxer ...d'autant plus que rares sont les passagers qui voyagent pour le travail.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:22 :
Peut être parce qu'un avion remplace au moins 300 automobiles ou 50 autobus?
a écrit le 17/09/2013 à 13:01 :
Au delà de la bataille des chiffres sur les morts dus au diésel, il y a la certitude qu'il émet des fumées cancérigènes et que les systèmes pour l'éviter ne sont pas fiables dans le temps. Dans un pays où le principe de précaution a valeur constitutionnelle, il est étonnant que sa multiplication soit encouragée par un régime fiscal favorable.
Réponse de le 17/09/2013 à 13:42 :
il y a la certitude dites vous. Avez vous lu l'article ?
a écrit le 17/09/2013 à 12:57 :
j'ai adopté le gpl, si vous voyiez l'état de mes filtres!, Ca prouve bien l'infecte pollution des diésels.
Quand à l'économie, ce n'est que du court terme, finie l'époque de la 205 xad capable de faire 1 million de km avec ses 5l aux 100, les hdi sont bien plus fragiles et l'entretien ou le changement du filtre à particules est ruineux.
A tel point que les acheteurs d'occase recherchent des non équipées filtres à particules.
Comment faire des économies avec votre voiture essence?
Sauf opel problèmes de durites, testez votre voiture à 40/60% d'E85 à 99 centimes, sur ma mondéo c'est nickel.
Ou trouvez une puce flexfuel sur internet et roulez à 100%, .
a écrit le 17/09/2013 à 12:44 :
article quelques peu a charge contre cette proposition : il ne s agit pas de SURtaxer le diesel, mais de reequilibrer la balance fiscale entre l essence et le diesel (l essence est taxée de 8 cts en plus que le diesel) Dans un contexte ou l on importe a grandes masses du diesel et ou l on peine a exporter l essence raffiné, une diminution de la consommation en faveur de l essence, diminuerait le deficit commerciale de la france. et puisqu on a tous un avis : un reequilibrage de +4cts pour le diesel et - 4 cts pour l essence, permettrait a l états d auhmenter ses recettes, (le parc de diesel etant plus importants que celui de l essence ) tout en rendant attractives, les offres sur les petites hybrides (fabriquées en france de preference) et les citadines essence.
Réponse de le 17/09/2013 à 16:10 :
Il n'y aucun problème sémantique lorsqu'on s'apprêter à taxer plus lourdement un produit pétrolier déjà lourdement taxé. Le pétrole ça pollue, fioul, essence, gazole, même combat. L'état n'a pas à dégager de recettes supplémentaires lorsqu'il s'agit d'un problème de santé publique et d'une distorsion de la concurrence. Si l'équilibrage du prix des carburants doit se faire, cela doit être à recette constante. L'état n'a qu'à se mettre au régime pour régler la dette souveraine. A recette constante, l'augmentation du gazole devrait être ridiculement faible au regard du parc de véhicules particuliers essence, cependant cela pourrait être suffisant pour réduire significativement le prix de l'essence et rendre l'automobile plus accessible (cf. coût des véhicules essence) et ainsi stimuler les ventes!
a écrit le 17/09/2013 à 12:41 :
des communes et villes du pas de calais etrangle par des emprunts toxiques vont decider de mettre en place une taxe carbone chauffage pour le fioul 0, 23 euros du litre consomme, le conseil regional est pret a voter pour la mise en application avec effet retroactif au 01 01 2012
Réponse de le 17/09/2013 à 13:18 :
nous sommes majoritaire niveau de la region, les gens ont votes pour nous, vous n'avez pas a critiquer nos decisions, les empruns toxiques nous les repercutons sur les taxes et impots directement aux contribuables meme ceux ayant des difficultes
a écrit le 17/09/2013 à 12:38 :
ce qui déplait aux écologistes, ce n'est pas le moteur diesel, c'est le véhicule automobile. Ils ne jurent que par les transports en commun et le vélo. Derrière cette mise à mort du diesel, se profile en réalité la mise à mort de l'automobile. Quelle est la meilleure façon d'y parvenir ? D'augmenter les taxes sur les véhicules les plus vendus ! Aujourd'hui, c'est le tour du diesel qui pollue aux particules fines (ce n'est d'ailleurs plus vrai avec les nouvelles normes). Demain ce sera le tour de l'essence, qui consommant plus, participe au réchauffement climatique (pourtant bien loin des centrales à charbon chinoises) et après demain, c'est la peau du véhicule électrique qu'on réclamera, parce qu'en France, il s'agit de véhicules "nucléaires"...
Réponse de le 17/09/2013 à 14:20 :
En même temps c'est vrai qu'il y a trop de véhicules en circulation.
Plus de vélos et moins de voiture serait bénéfique à tout le monde, automobilistes compris.
Réponse de le 17/09/2013 à 15:48 :
@En réalité

Si c'était rien que cela, je serai le premier à soutenir les écolosocialistes pour favoriser le transport en commun et réduire notre dépendance énergétique au pétrole. Je crains que vous fassiez fausse route car les écolosocialistes s'attaquent uniquement au Diesel par idéologie politique à l'instar de ceux qui souhaitent imposer la charia en occident.
a écrit le 17/09/2013 à 12:32 :
Pour les 42000 morts, il faut faire attention. Ce n'est pas les morts dus au diesel, mais à la totalité des particules fines. C'est une étude européenne qui l'affirme (la seule pour l'instant - donc déjà les chiffres sont à prendre avec des pincettes). Sur la totalité des particules fines (qui feraient donc 42000 morts), il faut savoir que les transports (gazole plus essence) n'en représentent qu'environ 10 % des émissions. Les 90 autres %, c'est le chauffage, l'industrie et l'agriculture. C'est donc vraiment surprenant que la variable d'ajustement quand il s'agit de lutter contre les particules fines, ce soit encore et toujours l'automobile !
Réponse de le 17/09/2013 à 13:33 :
Merci pour la précision qui est de taille; le journaliste aurait dû la relever d'ailleurs.
Réponse de le 17/09/2013 à 13:48 :
L'étude de l'OMS à laquelle se réfère également beaucoup les anti diesel concerne l'étude de l'impact de groupes électrogène diesel utilisés dans une mine dans les années 80/90. Et on extrapole cela aux voitures diesel actuelles...
Réponse de le 17/09/2013 à 16:42 :
C'est tout à fait exact. Et si l'on reste sur l'OMS, il faut savoir que cet organisme donne comme chiffres de mort à cause de la totalité de la pollution atmosphérique (dont les particules fines représente juste une partie) en France 7500 ! Donc 7500 morts pour l'OMS pour TOUTE la pollution atmosphérique et 42000 pour les seules particules fines si l'on écoute l'Europe. Y'a vraiment comme un problème ! On ne serait pas en train de nous enfumer, des fois ! Pour info, le nombre de morts annuels en France est de l'ordre de 500 000, tout confondu que ce soit de maladie ou de vieillesse. Les particules seraient responsables de près de 10 % de tous ces morts. Vraiment diffficile à croire. Mais comme on dit, plus c'est gros, plus ça passe !
Réponse de le 17/09/2013 à 20:02 :
@une remarque 2 : c'est de l'épidémiologie écologique! peu importe la science pourvu qu'on puisse crier à la fin du monde et inventer une taxe, de toute façon aucun journaliste ne va aller fouiller, tout le monde reprend les chiffres et hop !
a écrit le 17/09/2013 à 12:30 :
Et le faites qu'il faut plus de pétrole brut pour faire 1 litre de diesel par rapport à 1 litres d'essence ça n'a pas d'importance ?
Réponse de le 17/09/2013 à 13:49 :
En effet, et le diesel est moins hydrogèné et plus carbonné que le super ce qui justifierai de plus le taxer au litre.
a écrit le 17/09/2013 à 12:27 :
Il met bien en lumière la dichotomie pollution / lutte contre le réchauffement climatique. Et il est vrai que les diesels modernes ne sont guère plus polluants que les essences. Certains essences (injection directe) rejettent d'ailleurs plus de particules fines que les diesels ! Et puis question cancer, il faut rester prudent. Les moteurs à essence sont classés par l'OMS comme cancérigènes probables. D'ici à ce qu'ils deviennent cancérogènes certains...
Réponse de le 17/09/2013 à 15:44 :
L'OMS qui voulait piquer toute l'Europe avec son vaccin contre la grippe A... Votre discours aurait eu beaucoup plus poids en faisant l'impasse sur ce que dit ou pense l'OMS. Cette lutte contre le CO2 sert de bouc émissaire à nombre d'industries beaucoup plus polluantes en gaz à effet de serre en supposant que ces gaz sont réellement responsable du réchauffement climatique et cela n'a jamais été prouvé rigoureusement par des scientifiques.
a écrit le 17/09/2013 à 12:22 :
...Parce que dessous", il y a des interets, tout simplement! pendant des décennies, tout allait bien, le dièsel n'était pas tant que ça reconnu mortifère, et à présent..........
Réponse de le 17/09/2013 à 13:33 :
+ 1 on veut renouveler le parc automobile
Réponse de le 17/09/2013 à 13:40 :
Et les dérivés du BENZENE qui remplace le plomb dans l'essence verte ???? Déjà, entre les 2 guerres mondiales, les pompistes allemands en mourraient en nombre.
La pollution de l'essence verte avec des moteurs froids est une vraie catastrophe, il y aura un léger progrès avec les nouveaux 3 cylindres PSA où les catalyseurs seront plus près des sources chaudes du moteur.
Réponse de le 17/09/2013 à 22:55 :
avec les nouvelles normes euro 6 le diesel sera vraiment moins rentable vus l'augmentation du prix-donc le marché va se reguler de lui meme- par contre les écolos ne parlent pas des train" euro cargo rail "qui traverse la france avec leur moteurs diesel d'une autre époque-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :