Mercedes monte à bord d'Aston Martin

 |   |  434  mots
Aston Martin s'équipera de moteurs V8 germaniques
Aston Martin s'équipera de moteurs V8 germaniques (Crédits : <small>DR</small>)
L'allemand et le britannique ont scellé ce jeudi un rapprochement. Le premier fournira des moteurs au second et prendra 5%% de son capital. Après BMW (Mini, Rolls Royce) et Volkswagen (Bentley), Mercedes prend pied dans la vieille Angleterre automobile.

L'allemand Mercedes s'invite chez Aston Martin, le célèbre fabricant anglais de voitures sportives de très haut de gamme. Daimler, maison-mère de la firme à l'étoile, et  Aston Martin Lagonda ont signé ce jeudi un accord d'alliance. Le groupe germanique prendra 5% du capital de la firme de Gaydon et lui fournira des gros moteurs V8 pour une toute nouvelle gamme de véhicules. Ce contrat fait suite à la signature d'une lettre d'intention fin juillet dernier.

Décidément, les constructeurs automobiles allemands aiment bien la vieille Angleterre. Alors que Mini et Rolls Royce appartiennent à BMW, que Bentley est dans le giron de Volkswagen, c'est au tour de Mercedes de mettre un pied dans l'une des marques les plus célèbres et exclusives du monde.

La DB5 de James Bond

Cette vieille marque centenaire au passé tumultueux a été créée en 1913 par  Lionel Martin. Le nom provient du nom de son créateur combiné à celui de la course de côte d'Aston Clinton, que remporta en 1913 Lionel Martin. En 1947,  la firme fait face à des difficultés financières et est rachetée par David Brown qui la fusionne avec sa marque Lagonda. Il installe l'usine à Newport Pagnell. En 1959, sortent les DBR, ces voitures de course qui feront la renommée de l'entreprise. Elle gagneront au Nürburgring, au Mans... Cette même année apparait la somptueuse DB5, la voiture de James Bond... 

3.000 unités par an

La marque passe sous le contrôle d'investisseurs américains au début des années 70, puis d'armateurs grecs la décennie suivante. En 1987, c'est l'américain Ford qui reprend la majorité des actions. Mais le groupe de Detroit la revendra en 2007. C'est un consortium mené par David Richards, John Sinders et deux sociétés koweitiennes qui acquièrent alors l'emblème. Le fonds de capital investissement italien Investindustrial  a enfin annoncé en décembre dernier qu'il reprenait  37,5% du constructeur, pour 150 millions de livres (186 millions d'euros)...

75% des ventes réalisées à l'export

La firme, spécialisée dans les voitures luxueuses à très hautes performances, comme les Vantage,  DB9 (à partir de 175.000 euros), Vanquish (250.000 euros) ou la limousine Rapide, écoule 3.000 unités annuelles en moyenne. 15% des ventes sont réalisée en Asie, mais Aston Martin n'est pas encore assez implanté dans les pays émergents, contrairement à Porsche (Volkswagen) ou Ferrari (Fiat).

Le constructeur n'en exporte pas moins 75% de sa production dans 41 pays. Il avait du mal jusqu'ici à remplacer ses modèles et pâtit du coup d'une gamme assez étroite. Même si ses modèles sont magnifiques. D'où les accords avec Mercedes...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2013 à 22:39 :
Journalistes de la Tribune, parlez nous de la future boite de vitesse à 8 rapports qu'utilisera Aston Martin, son lieu de production, des machines qui la produisent... etc... cela m'intéresse et en intéressera d'autres.
a écrit le 19/12/2013 à 21:39 :
Cela fait 20 ans que Aston Martin n'utilise jamais le même moteur ...

le lustre est bien ternit, de surcroît jusqu'à ce jour, Mercedes n'a connu que des relations erratiques et intempestives dans ses alliances qui ont toutes finit dans les talus ... Chrysler, Tata, SSangYong, Mitsubishi ...

que Mercedes prenne 5% d'Aston Martin, ça fait vraiment "petit joueur" ...
a écrit le 19/12/2013 à 20:28 :
Tout fout le camp !!!!
a écrit le 19/12/2013 à 17:46 :
Heureux allemands qui font encore de belles voitures bien motorisées, pour rouler dans un pays libre, nous n'avons plus cette chance.
Réponse de le 20/12/2013 à 17:42 :
Quelles belles voitures allemandes? Rien que des bahuts bruts de décoffrage alors que les anglais sont bien mieux stylées
Réponse de le 21/12/2013 à 23:04 :
oui le lobby des constructeurs auto est très puissant en Allemagne ! le légendaire "en Allemagne on peut rouler a 200 sur toutes les autoroutes et y a pas plus de morts" est tenace ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :