La Chine, seule région du monde où PSA gagne de l’argent !

 |   |  831  mots
La DS 6WR sera commercialisée en Chine en septembre prochain. / DR
La DS 6WR sera commercialisée en Chine en septembre prochain. / DR (Crédits : DR)
PSA veut faire encore mieux que les 7% de marge opérationnelle aujourd’hui de sa co-entreprise chinoise DPCA. La Chine est une région cruciale, où le groupe compte dépasser les 700.000 ventes en 2014. En Europe, en Amérique du sud, en Russie, PSA reste déficitaire.

« DPCA (la co-entreprise de PSA Peugeot Citroën avec Dongfeng en Chine) réalise une marge opérationnelle de 7%. On pense qu'on peut faire mieux », affirme sans ambages Carlos Tavares, le nouveau patron de PSA, en marge du salon de Pékin.

Pourtant, 7% constitue déjà un résultat honorable. Seulement, voilà : c'est… moitié moins que les marges des sociétés communes en Chine des japonais Nissan ou Honda, souligne-t-on officieusement au sein du constructeur français. Il y a donc de la marge. Or, Carlos Tavares fut naguère responsable du planning produits du groupe nippon, dans le cadre de l'alliance entre Nissan et Renault !

« Nous sommes ambitieux pour la marge opérationnelle. Nous ferons plus que ça. Car nous entrons dans le segment le plus rémunérateur des « SUV », nos volumes augmentent et nous accroissons nos économies d'échelle », renchérit Grégoire Olivier, directeur de la Chine au sein de PSA.

Pertes dans les autres régions

La Chine est cruciale pour PSA. « C'est là où on gagne de l'argent », assure pour sa part Maxime Picat, directeur général de Peugeot.

Effectivement, le groupe français a été déficitaire en Europe l'an dernier, comme en Russie et en Amérique du sud. D'où l'importance de l'ex-Empire du milieu dans le redressement du groupe.

Il est vrai que, après avoir longtemps végété, PSA y est en plein boom.

« Nous allons dépasser les 700.000 voitures cette année, dont 50.000 DS. Ca nous fera une croissance de 30% », souligne Grégoire Olivier.

PSA songe d'ailleurs d'ores et déjà à une quatrième usine pour DPCA, qui « pourrait être installée à Chengdu », dans le sud-ouest du pays. Aujourd'hui, PSA produit des Peugeot et Citroën dans trois usines à Wuhan, dans le centre de la Chine. Par ailleurs, il fabrique depuis l'an dernier des DS dans une autre co-entreprise, CAPSA, avec le groupe Changan, à Shenzhen, à côté de Hong-Kong.

« Avec quatre usines (pour DPCA), on sera capables de produire 1,3 million d'unités en trois équipes », précise Grégoire Olivier.

La croissance de PSA se nourrit de lancements accélérés ces derniers temps. Et, au salon de Pékin qui s'est ouvert dimanche aux professionnels, il n'est pas avare en nouveautés. Peugeot va lancer prochainement une toute nouvelle berline moyenne sur la base de la 308, la 408 II, alors qu'il commercialise désormais le petit « crossover » 2008. Citroën va pour sa part lancer en fin d'année un concurrent de la 2008, spécifiquement dessiné pour la Chine sur la même plate-forme. Ce dernier est présenté sous la forme d'un concept au salon de Pékin.

Quant à DS, il a « lancé le 28 mars la DS 5LS - une berline de gamme moyenne conçue pour les chinois. Nous en ferons 30.000 cette année. Et nous commercialiserons avant la fin de l'année (en septembre exactement) un « SUV », le DS 6WR, puis un autre nouveau modèle en 2015 et ensuite une limousine », signale Arnaud Ribault, directeur de DS en Chine. On évoque en année pleine 75.000 DS 5LS localement et 50.000 DS 6WR. Un beau programme de nouveautés, toutes produites sur place.

Nouveautés chez Dongfeng

Par ailleurs, le groupe public Dongfeng, partenaire traditionnel de PSA en Chine et qui entrera prochainement au capital du constructeur tricolore lui-même à hauteur de 14%, « va industrialiser 500.000 véhicules annuels à l'horizon 2020 sur des plates-formes de PSA », indique Grégoire Olivier. Le constructeur chinois a présenté en effet à Pékin deux modèles, une compacte sur la plate-forme 2 de PSA et une très belle berline de gamme supérieure sur celle des Peugeot 508 et Citroën C5.

La première arrivera fin 2015, la deuxième fin 2016. La berline de haut de gamme a même « été dessinée par le centre PSA de Shanghaï ». Ce qui va indéniablement générer des synergies avec… PSA. « C'est un vrai partenariat qui va apporter des royalties à PSA », se réjouit Grégoire Olivier.

Une part de marché encore faible

Pour appuyer son expansion, PSA s'appuie sur 418 points de vente Peugeot et 435 Citroën.

« Nous couvrons déjà plus de 80% du territoire. A la fin de 2014, nous serons au total à 960 points de vente ». Par ailleurs, DS « dispose de 56 « magasins DS. Nous serons à 100 en fin d'année, 140 en 2015 », précise de son côté Arnaud Ribault.

Cette fois, PSA semble enfin parti à l'offensive sur place. Alors qu'il n'a longtemps tiré aucun profit d'avoir été le pionnier - dès le milieu des années 80, en même temps que Volkswagen. Erreurs de partenariat au départ et de produits, manque d'ambitions… La liste est longue de ces occasions longtemps manquées.

Malheureusement, malgré ses progrès, PSA a conservé de ces errements une part de marché encore faible, face à Volkswagen, GM, Hyundai-Kia, Nissan… PSA (hors DS) a dépassé toutefois « les 4% au premier trimestre. Et ça va continuer », affirme Grégoire Olivier.

_______

Citroën C-XR Concept

C-XR Citroën

Peugeot 408

Peugeot 408

Peugeot Exalt

Peugeot Exalt

Peugeot 2008 DKR

Peugeot 2008 DKR

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2014 à 13:56 :
A quand les nouveaux modèles chez Citroën ? C-XR et DS..... ! et Chez Peugeot haut de gamme ?
a écrit le 22/04/2014 à 14:34 :
Je suis convaincu que vous vous trompez. Les constructeurs ne font pas des véhicules que le public veut pas plus que les gadgets qu'il demande. En est-il bien capable d'ailleurs ?

L'automobile est ce que veulent les lobbies du pétrole et de l’État qui pilotent les constructeurs pour faire des voitures qui ne nuisent ni aux profits des premiers ni aux recettes fiscales pour le deuxième.

Vous avez l'impression d'avoir la voiture que voulez parce que la presse automobile est le relai de ces lobbies. Cette presse formate l'esprit des gens pour ne concevoir l'automobile que conforme à la vision des lobbies. Regardez de plus près les hybrides que l'on vous propose aujourd'hui. Elles sont des thermiques pures au dessus de 45 km/h et n'ont qu'une ridicule autonomie de 2km en ville. J'ai essayé, je pense assez longtemps, pour les considérer comme une supercherie et pas données en plus.

Mais à chacun le droit le plus strict de jeter son argent.
a écrit le 22/04/2014 à 12:47 :
Vous devez confondre le Berlin de vos employeurs avec la Chine millénaires..
A MOI ON A SURTOUT PARLER DES CASSES DSG7 ET DES NOMBREUX PROCES QUI ARRIVENT...
Réponse de le 22/04/2014 à 22:10 :
Et non je ne bosse pas dans l'automobile...
Je vous parle de ce que j'ai vu de mes propres yeux, ce que les chinois sur place m'ont dit. C'est tout, aucun fantasme. Je ne vis pas frustré derrière mon écran à penser que les produits de ces messieurs français sont les meilleurs et que ceux qui pensent autrement sont des cons.
La seule chance de PSA en Chine serait d'imposer les DS. Mais n'est-ce pas déjà trop tard? Reste que l'image (même si ce n'est qu'une image) de marque des allemandes est installée en Chine.
Renault avec Nissan/Infiniti est très bien implanté.
a écrit le 22/04/2014 à 11:32 :
Bravo Mr verdevoye, encore un article defaitiste et critique à l'égard de PSA. C'est un groupe qui se débrouille bien en Chine et de mieux en mieux depuis 2 ans. Mais Le titre "la seule région ou il gagne de l'argent" suivie de "perte dans les autres régions" n'a pour objectif que de souligner les faiblesses du groupe autrement dit de n'insister que sur les points négatifs. Vos articles deviennent insuportables. Vous avez tout à faits le droit de ne pas aimer PSA et de souhaiter la faillite du groupe mais n'oubliez pas que vous êtes un journaliste et que vous devez par conséquent faire preuve d'objectivité. Si vous souhaitez parler de PSA en Chine, alors parler de PSA en chine, vous n'avez pas besoin de parler de PSA dans les autres régions.
a écrit le 22/04/2014 à 11:08 :
C'est ballot... La Chine interdit le diesel à usage privé dans la plupart de ses mégapoles...
Peut-être bien que grâce à eux, PSA va enfin cesser son génocide urbain "bien de chez nous"...
a écrit le 21/04/2014 à 19:33 :
Audi désastre en WEC, à Silverstone les deux voitures ont abandonné sur casse moteur. En WTCC, Citroen a écrasé Seat. Les Français sont de bien meilleurs ingénieurs que les Allemands.
Réponse de le 22/04/2014 à 10:07 :
Toujours fort les Français dans les compétions qui n'intéressent personne. Pendant ce temps, les Allemands vendent des voitures.
Réponse de le 22/04/2014 à 10:51 :
Rien que ça ! Les Français sont de bien meilleurs ingénieurs que les Allemands. Il vous a peut-être échappé que Mercedes a encore fait un nouveau doublé en F1 au grand prix de Chine. NB : RENAULT loin très loin derrière Ferrari. Et puisque vous voulez faire du groupe Vokswagen vs Citroen. C’est bien l’équipe officielle Citroen championne en titre qui s’est prise une belle branlée l’année dernière en WRC et je vous fait grace des échecs succesifs de Peugeot face a Audi au 24 h du mans.
Réponse de le 22/04/2014 à 19:01 :
Renault a connu son heure de gloire en F1 , Citroën s'en est plutôt bien sorti rn Rallye . Le groupe VW a sans doute de bons ingénieurs mais en matière de voiture sympa et sportive c'est la Fiesta ST qui a été élue sportive de l'année avec seulement 180 CV , cela dit la Peugeot 208 GTI est tout aussi excellente .
Peugeot est une marque qui en ce moment fabrique de bons produits d'où son succès en Europe et en Chine , et cela va continuer .
Réponse de le 22/04/2014 à 19:22 :
Ferrari et Mercedes sont des écuries chassis/moteurs, ils ont pu perfectionner l'association chassis/moteur au tout début du développement de la voiture. Renault a produit son moteur et le fournit à des écuries différentes, il y a donc des développements à amener pour chacune des écuries. Les RedBull Renault sont pas mal, elles ont fait des podiums et se sont bien classées en qualification, régulièrement devant Ferrari. Chose étonnante Vettel est derrière Ricciardo. Mercedes est loin devant, preuve que le point primordial d'une F1 est le moteur.
Pour le WRC, l'an dernier Loeb n'a pas fait la saison complète, plusieurs projets, et l'équipe championne était avec Loeb pour le Pikes Pike et la préparation de la saison WTCC 2014 qui démarre fort pour Citroen. VW a rebadgé la Skoda au bon moment, celui ou Citroen arrêtait les développements pour s'engager dans d'autres compêt.
Réponse de le 22/04/2014 à 19:27 :
Ferrari et Mercedes sont des écuries chassis/moteurs, ils ont pu perfectionner l'association chassis/moteur au tout début du développement de la voiture. Renault a produit son moteur et le fournit à des écuries différentes, il y a donc des développements à amener pour chacune des écuries. Les RedBull Renault sont pas mal, elles ont fait des podiums et se sont bien classées en qualification, régulièrement devant Ferrari. Chose étonnante Vettel est derrière Ricciardo. Mercedes est loin devant, preuve que le point primordial d'une F1 est le moteur.
Pour le WRC, l'an dernier Loeb n'a pas fait la saison complète, plusieurs projets, et l'équipe championne était avec Loeb pour le Pikes Pike et la préparation de la saison WTCC 2014 qui démarre fort pour Citroen. En WRC VW a rebadgé la Skoda au bon moment, celui ou Citroen arrêtait les développements pour s'engager dans d'autres compêt. Ne pas oublier que Ogier est un pilote qui a fait ses classes chez PSA, il titillait Loeb lorsqu'il était encore sur Citroen.
a écrit le 21/04/2014 à 15:06 :
C'est marrant, je suis allé en Chine en janvier, région de Canton. J'ai vu quelques Citroën, aucune Peugeot.
"Peugeot" qui est plus ou moins proche de la sonorité de "prostitué" en chinois.
En parlant avec les chinois sur place, pour eux, les voitures par ordre de qualité/prestige sont : allemandes / japonaises / américaines / françaises puis chinoises.
Bref, ils ont compris. Et les allemandes réussissent à imposer leur image de marque : bravo!

Des DS j'en ai pas vu non plus. Par contre des Infiniti ou Lexus, partout.
Réponse de le 23/04/2014 à 22:50 :
Quelle joie dans votre propos: les Allemands ou les japonais payent votre sécu, vos routes, vos écoles, l armée qui vous protège, les industriels qui se battent au quotidien qui se battent pour maintenir leur production sur place .... Allez vivre ailleurs
Réponse de le 23/04/2014 à 22:50 :
Quelle joie dans votre propos: les Allemands ou les japonais payent votre sécu, vos routes, vos écoles, l armée qui vous protège, les industriels qui se battent au quotidien qui se battent pour maintenir leur production sur place .... Allez vivre ailleurs
Réponse de le 23/04/2014 à 22:50 :
Quelle joie dans votre propos: les Allemands ou les japonais payent votre sécu, vos routes, vos écoles, l armée qui vous protège, les industriels qui se battent au quotidien qui se battent pour maintenir leur production sur place .... Allez vivre ailleurs
a écrit le 21/04/2014 à 12:18 :
Depuis les années 80 jusqu'à si peu nos médias parlaient de la Chine comme un pays vétuste, sans liberté, un peuple misérable et les images (la plupart d'archives) nous montraient un société encore des débuts de l'époque de la Révolution Culturale. La Chine toujours conspuée sur nos journaux et nos écrans, on a même réservé un accueil loin d'être triomphal pour la flamme olympique de JO chinois à Paris. L'Elysée concocte ses "années France-Chine", expositions au nom de "l'amitié franco-chinoise" à Pékin et à Hong-Kong et déroule son plus beau tapis rouge au Président chinois de passage en France. Qu'est-ce qui a fait que PSA et les autres entreprises hexagonales se hâtent pour s'implanter dans cette "dictature communiste" d'une société présentée dans nos médias et presse comme misérable et aux allures de l'époque coloniale ?
Réponse de le 21/04/2014 à 13:39 :
Vous auriez pu dire "et d'autres entreprises..." ainsi comme "présentée par nos médias...". Je vous en prie. :)
Réponse de le 21/04/2014 à 17:13 :
Les choses évoluent très vite , je vois de plus en plus de touristes chinois dans ma ville , ceux-ci semblent apprécier le bon goût français , il en sera de même concernant les voitures lorsqu'ils auront le choix très vaste proposé par PSA et Dondfeng .
Réponse de le 22/04/2014 à 12:18 :
Peut-être que "les choses évoluent très vite" pour les Chinois mais pas pour les Français, je vois le mêmes préjugés de toujours entre les gens de chez nous autour d'une table.
a écrit le 21/04/2014 à 11:35 :
Mais, pour moi, que ces tas de ferrailles sont laids, à chacun ses goûts, dans une technologie qui n'a pas dépassé le XXIème siècle et en plus pas du tout conforme à la transition énergétique !... Par contre, du tactile, des écrans, du connecté, du surconnecté dont on n'a rien à faire. On dit moderne ...... et oui stupidement suréquipée d'équipements qui ne servent pas à grand chose. Les voitures pourraient être encore moins chères.

Mais, plus pragmatique.... quand se mettra-t-on à supprimer ces horribles consoles centrales inutiles et encombrantes ?... Les boîtes de vitesses sont maintenant à commandes électriques (voir ma C5) pourquoi pas des boutons sur le tableau de bord ou un petit levier comme sur les C4 Picasso BVA. Et pourtant, cette dernière a une console centrale.... pour protéger les auto écoles et empêcher le propriétaire d'apprendre à conduire à sa progéniture.

Vive ma 2CV, géniale à côté !... et je ne suis pas prêt de changer ma C5 ni ma Twingo (7 et 15 ans).

Enfin, jusqu'à quel point une entreprise est-elle philanthropique pour continuer de vendre à perte depuis des lustres ? N'y a-t-il pas de l'intox par dessous ?
Réponse de le 22/04/2014 à 8:51 :
+ 1. Un tas de gadgets inutiles qui font que les conducteurs ne s'occupent plus de la route = danger. Quant aux consoles centrales, elles atteignent une taille stupide.Dans les voitures plus anciennes, on est plus à l'aise.
Réponse de le 22/04/2014 à 10:04 :
Les gadgets sont là car il y a une demande, les ventes a perte ds des pays sont soit dues a une baisse des ventes soit a une strategie d'implantation sensé faire gagner plus tard. Les constructeur vendent ce que le public veut. en ce moment c'est ça demain sera autre chose
a écrit le 21/04/2014 à 10:36 :
L'avenir de PSA est en Asie, c'est évident. La Fance est en perte de vitesse, Grace principalement à la politique autophobe menée contre tout bon sens! Taxes, brimades, normes, limitations, interdictions, voilà le seul credo gouvernemental!
Réponse de le 21/04/2014 à 10:58 :
Il est clair que les fous furieux qui organisent la répression aveugle n'ont pas comprit que les professionnels de la route ont déjà perdu près de 25 % de leur productivité,

calculez ce que cela représente au total de tous les professionnels de la route...

Le seul problème de la sécurité routière, c'est l'alcool et la drogue ...
Réponse de le 23/04/2014 à 17:31 :
@Vrai : 20% des accidents sont causés par un conducteur ayant trop bu. Je n'ai pas les chiffres pour la drogue mais même si on est dans la même proportion on est donc à plus de la moitié des accidents causés ni par la drogue ni par la boisson. Merci de réfléchir à 2 fois avant de balancer des fausses vérités.
a écrit le 21/04/2014 à 9:38 :
"Seule région où PSA gagne des sous"
PSA aura probablement un cash flow positif en 2014, tiré par la reprise en Europe et la croissance en Chine.
Le rubrique de l'article n'est donc pas très pertinent.
Réponse de le 21/04/2014 à 10:00 :
En Europe mais pas en France ! Rubrique de l'article très pertinente.
a écrit le 21/04/2014 à 9:36 :
7% de marge c'est pas mal... Arrêtez de dire des bêtises PSA ne vend pas à perte !
Réponse de le 21/04/2014 à 10:43 :
L'auteur de cet article a t il eu un problème avec PSA pour ne jamais trouver quelque chose de positif ?
La répétition de ce genre d'articles relève plus du café du commerce que d'un journal d'économie.
Réponse de le 21/04/2014 à 19:36 :
Effectivement l'histoire on la connaît les années 80 avec VW... Seulement maintenant il va falloir faire avec psa qui va prendre des parts de marché en Chine bravo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :