Tesla lance la double motorisation électrique

 |   |  388  mots
Tesla Model S sera désormais déclinée avec une double motorisation et les quatre roues motrices.
Tesla Model S sera désormais déclinée avec une double motorisation et les quatre roues motrices. (Crédits : DR)
Le constructeur automobile haut-de-gamme vient de dévoiler une nouvelle gamme de berlines électriques. Puissantes et innovantes, ces dernières rivaliseront avec les meilleures voitures à motorisation traditionnelle.

Tesla continue d'étonner le monde de l'automobile. Fondé il y a une dizaine d'année, le constructeur automobile américain vient d'annoncer le lancement de trois nouvelles voitures sur la base de son "Model S", une berline lancée en 2012. Elles seront affublées d'un suffixe, la lettre "D" pour "Dual engine" (deux moteurs). Ces voitures seront ainsi équipées d'un moteur à l'avant et un à l'arrière et offriront une conduite sur quatre roues motrices.

Puissantes et autonomes

La Model S 60 D, la Model S 85 D et la Model S P 85 D se distingueront par leur puissance mais également leur autonomie. Pouvant atteindre les 100 km/h en 3,2 seconde, la S P 85 D sera la berline la plus puissante du marché promet Tesla. Et tout cela, avec une motorisation exclusivement électrique dont la marque américaine s'est fait la spécialité. Tesla reste en effet le champion des voitures hauts-de-gamme électrique et autorise des autonomies très élevées (500 kilomètres contre 150 pour une Renault Zoé), mais les prix sont proportionnellement plus importants. Ainsi, ils démarrent à 120.000 dollars (98.000 euros) pour cette nouvelle gamme contre 21.900 euros pour la modeste Zoé de Renault.

À la pointe de l'innovation

Mais Tesla ne se contente pas de concevoir des voitures électriques avec une forte autonomie. Il construit des voitures sportives, bourrées d'équipements électroniques innovants. Avec cette nouvelle gamme "D", le constructeur américain propose par exemple un logiciel de "pilotage automatique" doté de fonctions anti-collisions. Elon Musk, le milliardaire fondateur de Tesla, a expliqué que le conducteur pourra désormais "voir la voiture devant lui à travers le brouillard, la neige et le sable".

L'installation de deux moteurs améliorera le confort du passage de la traction des roues avant aux roues arrières, et inversement. Elon Musk réfute l'idée que cette double motorisation ralentira la voiture. "Cela permet une efficacité optimale des deux moteurs et de compenser l'augmentation de la masse", justifie-t-il.

Du luxe au grand public, l'autre défi de Tesla

Tesla entretient son image de marque innovante et écolo grâce à ses motorisations électriques. Une image relayée par le tout-Hollywood qui à travers George Clooney ou Leonardo Di Caprio, a contribué à faire de Tesla une marque verte à la pointe de la mode. À terme, Elon Musk projette néanmoins de proposer une voiture "grand public" à moins de 30.000 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2014 à 12:36 :
Hybrid4 de PSA c'est déjà 2 moteurs electrique .
a écrit le 11/10/2014 à 19:59 :
Tesla avec beaucoup d'ingénieur français
et pour l'autonomie vous pouvez divisée celle annoncée par deux, même si celle ci reste encore élevée
a écrit le 11/10/2014 à 12:31 :
Merci pour votre pub gratos... C'est vraiment très sympa.
a écrit le 11/10/2014 à 10:08 :
Les véhicules électriques me font penser à ce mot de Clemenceau à propos des Etats-Unis d'Amérique : "Ces voitures vont passer directement du laboratoire au musée automobile."
Réponse de le 26/12/2014 à 15:36 :
En effet, se sont des voitures étonnantes et bien conçu! J'ai la chance d'avoir le seul concessionnaire Tesla au Canada voisin d'où je travail à Montréal et je stationne ma petite GM en avant de leurs commerces, pour faire du lèche vitrine :) Je peux vous dire, qu'ils savent comment propulser une marque d'excellence!!!
a écrit le 11/10/2014 à 9:03 :
Comment se fait il que la Tesla beaucoup plus lourde que la ZOE ait une autonomie très supérieure ?
Réponse de le 11/10/2014 à 11:48 :
Par la capacité des batteries. Zoe c'est 22kWh alors que Tesla propose des modèles à 60 ou 85kWh. Les batteries ne sont pas tout à fait les mêmes également (les électrodes diffèrent).
Réponse de le 12/10/2014 à 10:49 :
si la Tesla est plus lourde c'est parce qu'elle à de plus grande batterie à peu près 4 fois plus grande et donc 4 fois plus chère.
a écrit le 11/10/2014 à 2:37 :
On arrête pas de parler du déclin de l'Amérique mais mine de rien les Ricains restent à la pointe de l'innovation de rupture. Nous Européens sommes très forts pour les découvertes théoriques ou améliorer des technologies existantes, mais nous n'arrivons pas à inventer les technologies de demain.
Réponse de le 11/10/2014 à 4:37 :
Les USA sont surtout très forts dans l'espionnage de leurs alliés tout en faisant payer leurs dettes au reste du monde issues de leur mégalomanie.
Réponse de le 11/10/2014 à 9:54 :
Au contraire Jeff, Tesla n'a rien inventé : ils ont copié le modèle ''hybrid'' de Toyota (1998 il me semble) sur du sportif sauf que Toyota à gardé le thermique d'appoint car en temps que généraliste, il ne pouvait pas rompre du jour au lendemain avec ses clients... D'ailleurs, la 1ere voiture éléctrique à presque 100ans et le francais Venturi a proposé une en 2007 !
a écrit le 11/10/2014 à 1:03 :
Bien plus efficaces énergétiquement la Tesla et pour faire des économies durablement et ne pas polluer il faudrait s’intéresser aux véhicules électro-solaires classe "Cruiser" 2/4 places, tb autonomie y compris de nuit, 10 fois moins de batterie que pour un EV classique, peu de bornes de recharges à prévoir, excellente efficacité énergétique : voir modèle commercial proche Swinburne Solar X, déjà autorisées sur route Stella Solar (4 places, 730 km charge pleine et 430 la nuit), transférable Sunswift Solar 2 places : 500 km à plus de 100 km/h avec une seule charge et 830 km avec solaire (test officiellement homologué par la FIA), Suncruiser Solar, Solarword GT (+ d'1 million de km par tous temps), Calgary Solar, Daedalus Solar, Tafe Sa, Solar Mobil Malindra, Midnight Sun XI Solar, Navitas Solar Purdue, Stanford Luminos etc. Efficacité sup. d'un facteur 12 comparé à un véhicule actuel (faible poids, tb aérodynamisme, rendement 98% des moteurs dans roues 1,5 KW, récup. d’énergie de plus de 80% au freinage, minimum de batterie, gestion efficiente de l'énergie, excellents Cx/Cd 0,07 au mieux comparé à 0,24 pour Tesla, coef. de roulement, 6 à 15 m2 solaire avec vitrages évent. 30% rendement actuel et + etc). Jonction en cours avec les véhicules électriques encore nettement moins efficients. Plus de 60 universités de pointe concernées dans le monde (Stanford, MIT, Eindhoven, Twente, Bochum, NSW Univ, Caltech, Calgary, Purdue, Malindra etc) + retombées technos.
Réponse de le 11/10/2014 à 11:43 :
Les véhicules que vous citez sont des prototypes qui ne répondent absolument pas aux critères de sécurité, de capacité d'emport en bagages, et de coût de revient, voire de fiabilité d'un véhicule standard. Ils sont certes intéressants mais fort loin d'une industruialisation de masse.
Réponse de le 12/10/2014 à 0:40 :
La Swinburne Solar X est prévue à la commercialisation pour 2015 à un prix d'une voiture très courante. Les points que vous citez ne sont pas des problèmes techniques insurmontables. Pour la fiabilité la Solarworld GT a déjà plus d'1 million de km au compteur sans problème particulier. Quant aux bagages quant on peut transporter 4 personnes comme la Stella Solar sur 730 km avec une seule charge à plus de 100 km/h constants homologués par la FIA ou 830 km pour l'eVe Sunswift, ce n'est pas quelques dizaines de kg de bagages qui vont modifier substantiellement le résultat. Le coût n'est pas prohibitif puisque l'on connait le prix du solaire qui est peu cher et très vite amorti sur les véhicules comme l'université de Modène qui travaille avec les grandes marques italiennes l'a démontré et il y a moins de 60 kg de batterie donc très loin des plus de 500 kg de la Tesla ce qui génère une économie énorme sans parler des autres avantages (peu de bornes de recharges à prévoir, efficience maxi = peu de matières premières pour les produire, pollution directe zéro, pas d'impact sur le réseau électrique mais au contraire fourniture au réseau etc). Les gens en pointe sur le sujet (à Eindhoven, au MIT etc) attendent une production importante avant 10 ans maxi. (si des lobbies énergétiques, réseaux d'entretien, SAV etc ne bloquent pas vues leurs rentes sur les thermiques, hybrides etc)
a écrit le 10/10/2014 à 19:12 :
Le futur est bien la PAC embarquée et les nouvelles sources prometteuses de stockge de cette jeune entreprise grenobloise en galettes de magnésium permettant avec en une seule de 30 CM tenant dans la main de stocker 600 L de carburant. Autrement plus prometteur..
Réponse de le 11/10/2014 à 1:12 :
Le problème est que l'hydrogène il faut le produire, le transporter (plus compliqué que le gaz vue la taille des molécules d'hydrogène), le stocker pour le distribuer, des pompes etc et sa densité énergétique + son bilan global sont moins bons que les meilleures batteries actuelles et à venir. Disons que c'est une solution parmi d'autres et pour des applications optimales mais ce serait une erreur de la voir universelle. Par exemple et entre autres le biogaz a aussi des applications dans les véhicules lourds, bus, flottes captives etc.
a écrit le 10/10/2014 à 17:56 :

500 km c'est très bien, mais il va falloir trouver une autre batterie pour aller plus loin - la voiture coûte 100.000 $ mais faut-il en plus louer la batterie. Lorsqu'elle est "usée" combien coûte son remplacement ?
Réponse de le 11/10/2014 à 3:43 :
Un contrôle de la voiture en Allemagne a fait 350 km pas 500 km, Testla ha refuser de leur envoyer une deuxième voiture pour refaire le test.
Réponse de le 12/10/2014 à 7:26 :
Non la batterie n'est pas à louer, elle est comprise dans le prix. De plus elle est garantie 8 ans kilométrage illimite, donc d'ici la, un changement de batterie ne coûtera surement pas plus de 10 000€ (aujourdhui ca coûterait 15000-20000€)
a écrit le 10/10/2014 à 17:54 :
Le systeme de deux moteurs ou plutot d'un mettre un aux roues arrieres existe deja. désolé mais je vois rien de bien interessant dans cet article.
a écrit le 10/10/2014 à 16:58 :
Avec Tasla verrons-nous une voiture made in France qui marchera finalement ?
a écrit le 10/10/2014 à 16:41 :
J'aime bien la comparaison avec la Zoe et le critère de prix. Dans d'autres articles l'équivalent pourrait être:

Ferrari reste en effet le champion des voitures sportives et autorise des performances très élevées (< 3s pour le 0-100 km/h) contre plus de 10s pour une Twingo diesel 60ch, mais les prix sont proportionnellement plus importants. Ainsi, ils démarrent à 120.000 dollars (98.000 euros) pour cette nouvelle gamme contre 10.900 euros pour la modeste Twingo de Renault.

En d'autres termes? Quel est le sens de cette comparaison... Tout est différent entre ces deux véhicules. Pas uniquement les performances....
Réponse de le 10/10/2014 à 16:55 :
Je me suis fait la même réflexion que vous en lisant l'article, des chiffres qui ne veulent rien dire, un article inutile qui prouve rien.
a écrit le 10/10/2014 à 16:08 :
et comment on regarge quand on habite en immeuble ?
Zoé ou Tesla, même problème
Réponse de le 11/10/2014 à 9:49 :
C'est simple Charlie : on loue un passe Auto Lib (encore faut il habiter dans une commune où il y en a... et en plus plus besoin de parking donc plus de taxe foncière/habitation sur le parking
Réponse de le 12/10/2014 à 10:53 :
vous faites comme moi, vous vous branchez sur les communs et vous mettez un sous compteur.
a écrit le 10/10/2014 à 15:22 :
Et quand on a parcouru 400 ou 500 kilomètres, combien faut-il de temps pour recharger ?
Selon les infos du site Tesla, qui conseille une recharge la nuit ou pendant une pause repas, (38 minutes pour une moitié de charge), et pour un voyage seulement dans l'Est et le Sud-Est de la France.
Il est inutile de vouloir vous rendre à Brest d'une traite, prenez l'avion ou le train.
a écrit le 10/10/2014 à 14:26 :
Splendide démonstration technique! Que dommage que cette technique soit encore chère.
a écrit le 10/10/2014 à 13:59 :
on ne regrette pas les articles d'AGV qui était l'homme sandwich des voitures du group VW...
Réponse de le 10/10/2014 à 14:45 :
Pour les voitures électriques, audi vient d'annoncer la voiture autonome sans conducteur la plus rapide du monde,
@ herge,
cela n'empêche pas Renault de chuter en bourse après l'annonce du report de production du nouvel espace,
et VW de continuer à progresser en ventes, en profits et accumulation en trésorerie cash
a écrit le 10/10/2014 à 12:08 :
L'autonomie de 500 KM est théorique, les journalistes europeens jusqu'à présent ne parviennent pas à dépasser les 400 KM d'autonomie.
Réponse de le 10/10/2014 à 12:18 :
pareil pour la Zoé, où l'autonomie réelle est plutôt de 100 ou 120km...
Réponse de le 10/10/2014 à 12:21 :
Reste a savoir, s'ils roulent comme des sauvages sur 50km et a 2 a l'heure ensuite ou s'ils tentent reellement d'atteindre ces 500km...
(je suis volontairement parfaitement neutre dans mon commentaire)
Réponse de le 10/10/2014 à 17:40 :
L'autonomie réelle sur Zoé et plutôt 150 km. A moins de conduire pied au plancher.
Réponse de le 11/10/2014 à 9:42 :
Etant possesseur d'une zoe je peux affirmer que l'autonomie est bien de 150km.
Réponse de le 20/10/2014 à 13:53 :
Est que vous serez content de payer une location de batterie même si pour des raisons de force majeure elle ne roule pas pendant un an par exemple?
Et au bout de cinq ans vous avez payé combien? Et les soit disant révisions (au salon Renault disait qu'il n'y a pas) coutent combien? Qui de la garantie autre que la batterie, combien d'années? Vous espérez la garder combien d'années?
Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :