Fin de la voiture thermique : l'histoire s'accélère en Europe

Dans une semaine, la Commission européenne annoncera de nouveaux objectifs de baisse de CO2 dans l'industrie automobile. Les constructeurs automobiles s'attendent à des mesures extrêmement restrictives, et se tiennent même prêt à anticiper des échéances encore plus sévères. La fin du moteur thermique: chronique d'une accélération historique.
Nabil Bourassi

4 mn

(Crédits : DR)

Le sens de l'histoire s'accélère. La Commission européenne s'apprête en effet à donner un coup d'accélérateur au processus de décarbonation de l'industrie automobile, en proposant de durcir significativement les contraintes CO2 à horizon 2030 avant de les réduire à néant en 2035... Autrement dit, l'Europe pourrait en finir définitivement avec les moteurs thermiques à cette aune mettant fin à plus de 150 ans d'histoire.

Vers une baisse des émissions presque doublée ?

D'après l'AFP, la Commission pourrait ainsi porter la baisse des émissions du marché des voitures neuves de 60% par rapport à 2021, soit presque le double de l'objectif qui avait été arrêté en 2019 (37,5%). Deuxième lame du rasoir bruxellois, la Commission songe également à interdire les moteurs thermiques dès 2035. Toutes les discussions tournent autour de la définition du concept de moteur thermique. La Commission intégrera-t-elle strictement tous les moteurs thermiques ? C'est-à-dire moteurs hybrides compris. Car pour les constructeurs automobiles, le seul moyen d'échapper à de telles restrictions était de miser sur les hybrides qui réduisent drastiquement les émissions de CO2. Mais les ONG environnementales et certains gouvernements estiment que la performance des hybrides est surtout théorique et relevée dans des conditions laborantines.

La décision de la Commission est le fruit d'une bascule politique sans précédent en faveur de la voiture électrique. Jusqu'ici, Bruxelles était prêt à ménager l'industrie automobile dans ses efforts de reconversion, tandis que le passage au tout électrique pourrait coûter des centaines de milliers d'emplois en Europe. Sur le précédent texte adopté en 2019, Paris et Berlin avaient d'ailleurs freiné des quatre fers pour limiter les initiatives du Parlement européen qui voulaient imposer une baisse de 50%. La France et l'Allemagne, elles, tablaient sur une baisse de 30%. Finalement, c'est 37,5% qui a été arrêté avec un point d'étape de 15% dès 2025.

Lire aussi 6 mnStellantis : le cri d'alarme de Carlos Tavares contre le durcissement des règles CO2

Puis la crise du Covid, qui est survenue au moment où les constructeurs européens ont déployé une myriade de nouveaux modèles 100% électriques, a permis de créer une très forte dynamique sur le marché avec une explosion des ventes de voitures électriques. Pour la Commission européenne, il y a une fenêtre de tir à saisir. D'autant plus que les constructeurs européens ont pris du retard par rapport à la Chine. Bruxelles veut ainsi les contraindre à une reconversion à marche forcée pour repositionner l'industrie européenne dans l'électromobilité et gagner en compétitivité. Pour les aider, elle accepte de financer des gigafactories de production de batteries électriques.

Le revirement allemand...

Mais la véritable bascule est survenue en début de cette année, lorsque le groupe Volkswagen a annoncé un plan gigantesque (plus de 60 milliards cumulés) pour changer de modèle industriel et basculer dans l'électromobilité : développement de réseaux de bornes de recharge, marques entièrement électrifiées comme Audi, investissements massifs dans les logiciels de gestion des batteries... Volkswagen a pris de court tous les constructeurs et a abandonné le lobbying anti-baisse de CO2. Ce faisant, le gouvernement allemand a suivi, malgré les réticences de Daimler et BMW. Dès lors, la voie est libre pour enclencher le processus de resserrement réglementaire anti-pollution.

Lire aussi 7 mnPourquoi Volkswagen adopte le modèle révolutionnaire de Tesla dans la voiture électrique

En réalité, une autre échéance pourrait faire basculer le marché encore plus vite... La norme Euro 7 qui définit les paramètres des nouvelles motorisations thermiques et qui doit entrer en vigueur en 2025. D'après certains constructeurs, celle-ci pourrait être si contraignante qu'elle pourrait signer la fin du moteur thermique sur certains segments. Enfin, les restrictions de circulation dans les grandes agglomérations européennes vont également accélérer le processus.

Les inquiétudes de Carlos Tavares et Luca de Meo

Carlos Tavares, PDG de Stellantis, l'a récemment expliqué: "nous nous tenons prêt à de nouvelles restrictions réglementaires au cas où la situation climatique continue de se dégrader". Il a toutefois mis en garde contre les conséquences sociales et financières de cette accélération des objectifs CO2. De son côté, Luca de Meo, patron de Renault, a également exprimé son inquiétude.

"On évalue qu'une transition énergétique trop rapide mettrait 50.000 emplois à risque sur la filière de la mécanique en France, mais au contraire, bien gérée, cette transformation pourrait créer 350.000 emplois, nets de la réduction sur les filières plus traditionnelles", a déclaré Luca De Meo lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale mercredi 7 juillet.

Certains constructeurs ont d'ores et déjà décidé d'anticiper leur transition en annonçant leur bascule dans le 100% électrique dès 2030: Volvo et Fiat par exemple, Audi pour 2033. Tout porte à croire que des annonces de ce type se multiplient dans les mois à venir, poussés par des marchés désormais acquis à la cause environnementale.

Nabil Bourassi

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 29/07/2021 à 9:38
Signaler
On enterre un peu trop vite le moteur à combustion interne. Attendons de voir ce que donne la combustion de l’ammoniaque (en cours) ou l'hydrogène avant de jeter les pistons et autres vilebrequins..

à écrit le 09/07/2021 à 5:02
Signaler
C,'est malhonnête et completement idiot.

à écrit le 09/07/2021 à 3:56
Signaler
Dans le grand public, peu de monde sait à quoi s'en tenir sur les directives européennes. Que l'on sache qu'une directive n'est pas directement applicable et n'a pas la force légale d'un règlement communautaire (RCEE) transcrit en droit interne. C'es...

à écrit le 08/07/2021 à 21:10
Signaler
La commission européenne a le bras trop long et ses processus de décision manquent singulièrement de démocratie. Ce genre de choix de société doit impérativement être voté par le parlement européen.

le 09/07/2021 à 4:18
Signaler
Hélas les pays européens continuent d'aller à l'abattoir grâce à nos idéologues minoritaires de l'Union européenne......

à écrit le 08/07/2021 à 18:39
Signaler
Suis je le seul à penser que cette folie électrique a pour objectif de favoriser les pays du Nord de l'UE au détriment des pays du Sud ? Cela me fait penser aux lois Hartz qui ont détruit l'industrie des pays du Sud avec le dumping social des alleman...

à écrit le 08/07/2021 à 18:34
Signaler
Et à 30 km/h l'heure : C’est décidé ! La vitesse sera limitée à 30 km/h dans la quasi-totalité de la ville de Paris dès la fin du mois d’août, annonce ce jeudi la Mairie. Cette mesure, prise en concertation avec la préfecture de police, vise d’abo...

le 08/07/2021 à 23:59
Signaler
Que la mairie de Paris contrôle déjà l'usage des 2 roues motorisés évoluant sur le trottoir à 30+ km/h (e.g. trottinette électrique, scooter, etc) au risque de ramasser des cadavres de piétons ou de conducteurs de 2 roues traversant en trombe des ...

le 10/07/2021 à 9:26
Signaler
Paris est une toute petite ville 30% plus petite que st Hilaire de Riez, donc peut se faire entièrement à pieds, pourquoi envahir les Parisiens avec des bagnoles puantes et polluantes.

à écrit le 08/07/2021 à 18:26
Signaler
Ces pseudo - élites européennes préparent un monde en décroissance pour toute la zone , ce qui va favorisera l'émergence de la Chine ... , qui , elle se privera bien de respecter ces règles et fonctionnera au pétrole et au nucléaire ... Non content...

à écrit le 08/07/2021 à 18:12
Signaler
écologie ! est tout simplement un mouvement protéiforme qui cherche a dicter sa loi et contribue au chantier des démolisseurs

à écrit le 08/07/2021 à 18:07
Signaler
Il y a aussi presque 100 ans que le transport d'objets dans les usines et entrepots sont électriques et franchement un clarc ou fenwick récent est bien plus au point que ces bagnoles électriques qu'on essaye de nous vendre

à écrit le 08/07/2021 à 18:07
Signaler
Il y a aura plus grand monde sur les routes bientôt à part des flottes de bagnole de grands groupes et quelques privilégiés ,c'est peut-être le but d'ailleurs ,la sélection par le fric.

le 08/07/2021 à 19:13
Signaler
sera-ce un mal ? Allison ou kevin ferait bien de marcher un peu cela ne leurs fera pas de mal..

à écrit le 08/07/2021 à 17:20
Signaler
C'est la doxa actuelle et aucun contre pouvoirs, d'autant que nos ecolos sont minoritaires ! C'est un comble que de constater une pensée totalitaire venant de l'union européenne par des soi disant experts !!!!

à écrit le 08/07/2021 à 16:45
Signaler
C'est catastrophique ces effets d'annonces .Vivement que l'Europe démantele Bruxelles et que Washington prennent directement le pouvoir .Cela fera pas mal de passe plat en moins !

à écrit le 08/07/2021 à 16:34
Signaler
Et y en a qui vont s'étonner d'une nouvelle révolution intra européeene ce coup ci de gilets jaunes avec des bêtises pareilles !!

à écrit le 08/07/2021 à 14:31
Signaler
Décidément, la raison se perd !

à écrit le 08/07/2021 à 13:57
Signaler
Et on fait comment dans les habitations des "pauvres" qui ne peuvent pas recharger dans la plupart des immeubles faute de câblage prévus pour installer des bornes demandant une haute intensité. Pas un énarque ne s'est penché sur la question ? On comm...

le 08/07/2021 à 18:12
Signaler
Non je pense qu'ils supposent l'hydrogène disponible pour les piles à combustible. vous savez moteur électrique 95% de rendement, essence 32% diesel 38%, fiabilité , moteur électrique 4x un essence ou diésel

à écrit le 08/07/2021 à 13:44
Signaler
Bof, les statistiques de vente des véhicules électriques ne plaident pas en ce sens. A force de faire dans la surenchère démagogique, la Commission Européenne risque de perdre toute crédibilité...

à écrit le 08/07/2021 à 13:02
Signaler
L'histoire s' accélère. ......les prolos en velo (même electrique),ce qui libérera les routes pour les élites et les plus fortunés. C'est pas beau comme avenir?

à écrit le 08/07/2021 à 12:23
Signaler
Non, l’électrique n’est pas le "sens de l’histoire" ! Les derniers qui pensaient être "le sens de l’histoire", il s’appellent : les communistes. On a vu comment ça a fini. En réalité, des gens, qui n’ont aucune connaissance technique, sont dans leur...

le 08/07/2021 à 17:07
Signaler
le monde tourne. N oublions pas que Tesla et BYD (chine) ont brevete des batteries a plus de 1 millions de km avec recharge rapide en 15 mn. C etait en 2020. BYD et Tesla produisent deja des voitures electriques avec de telles batteries........Pour l...

à écrit le 08/07/2021 à 12:22
Signaler
Vous me voyez à 76 ans acheter une voiture electrique ? Mes batteries sont presque à plat et le seront completement avant celles de la voiture. Je conserve ma vieille lancia epsilon diesel 5 L au cent pour faire ce que je dois faire. Et vive l'europe...

le 08/07/2021 à 19:15
Signaler
76 ans il serait prudent d'arrêter de conduire. Me d'mande bien comment cela peut être autorisé.

à écrit le 08/07/2021 à 12:12
Signaler
J'espère que les bateaux portes container, Avions,camions seront eux aussi interdit de polluer.

à écrit le 08/07/2021 à 11:44
Signaler
vite quittons ce machin que l'on appelle l'europe ! comme les anglais

à écrit le 08/07/2021 à 11:43
Signaler
vite quittons ce machin que l'on appelle l'europe ! comme les anglais

à écrit le 08/07/2021 à 11:21
Signaler
La plus grande stupidité de nos politiques du 21eme siècle ….

à écrit le 08/07/2021 à 11:02
Signaler
30000€ une Capture ou une 208 hybride. dur dur pour les petits salaires et les etudiants. mais de cela pas de souci pour les technocrates de Bruxelles sous la pression d'ONG qui veulent retourner dans les grottes sauf que leurs bureaux sont dans le 1...

à écrit le 08/07/2021 à 11:00
Signaler
Nous allons finir par comprendre que le véhicule individuel type automobile est porté a disparaître par disparition des infrastructures qui lui sont nécessaire! route pont tunnel, asphalte et... inondation!

à écrit le 08/07/2021 à 10:56
Signaler
L’idée de se fixer des objectifs contraignants c’est top Il serait intéressant comment ces objectifs ont été justifier ? Pour 60% et pas 50 ou 70 ? Est-ce que l’UE va aider les entreprises dans cette transition à marche forcée ? Enfin quid du b...

à écrit le 08/07/2021 à 10:39
Signaler
Bref ils se vendaient de moins en moins de voiture neuves donc on va obliger les gens qui le peuvent encore d'en acheter et tant pis pour les autres. Ben les gars sans rapprocher le travail des salariés c'est la cata assurée votre truc là... l'empire...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.