BMW parie sur la conduite assistée, boostée à la 5G

 |   |  332  mots
(Crédits : BMW)
Le groupe allemand a dévoilé ses ambitions dans la voiture autonome qu'il souhaite commercialiser dès 2021. S'il estime que la voiture sans volant n'est pas pour demain, il juge néanmoins que le niveau 3 est porteur d'innovations et de valeur ajoutée. Un pari colossal.

BMW veut reprendre la main ! Au CES de Las Vegas, le groupe automobile allemand a dévoilé une série d'innovations qui préfigurent sa vision de la voiture du futur. Le principal enseignement de ces annonces, c'est que le constructeur veut sortir des promesses utopiques de la voiture autonome. Néanmoins, BMW estime que ce niveau d'autonomie, qui permettra de lâcher durablement le volant dans certaines conditions (sur autoroute, par exemple), est déjà à même d'accueillir une série d'innovations.

« Notre vision de la mobilité de demain est celle d'une expérience immersive grâce aux nouvelles technologies, notamment la 5G", a ainsi résumé Klaus Fröhlich, membre du comité de direction de BMW en charge de la R&D. Avec Ease, BMW a présenté un conceptcar, notamment autour de l'interaction homme-machine. Jusqu'ici, le groupe était connu pour ses dispositifs poussés de commandes tactiles et gestuelles, mais également ses assistants vocaux.

Expérience immersive

Cette fois, il veut aller plus loin en s'aidant de l'intelligence artificielle et analyser le regard du conducteur. Ease compile toutes les informations liées à ce dernier, mais également à son environnement (climat, circulation...), et veut améliorer l'expérience immersive à bord : température intérieure, volume sonore, cartographie, commerces à proximité... Mais la principale annonce de BMW reste toutefois sa stratégie 5G. L'entreprise a annoncé que sa gamme iNext, dont les premiers modèles seront lancés en 2021, en sera équipée. C'est le premier groupe au monde à se positionner aussi clairement sur cette technologie. Celle-ci sera absolument nécessaire pour permettre d'optimiser la conduite autonome, sans laquelle le projet d'expérience immersive ne sera pas possible.

BMW Ease Concept

Le groupe automobile allemand joue gros avec des investissements conséquents. Car, si les innovations sont séduisantes sur le papier, il devra néanmoins prouver qu'il existe une vraie demande pour les nouveaux usages en matière de connectivité et de voiture autonome. À condition, bien sûr, que la réglementation l'y autorise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2020 à 17:51 :
La voiture autonome un rêve de marketing.
La 5G, une antenne tous les kilomètres, déjà que la 4G n'est pas implanté partout.
Pas de réseau, en campagne par exemple, c'est bien connue en France il n'y a que des villes. elle fait comment la voiture autonome.
La 5G pourquoi faire ? Netflix en 4k ? Super de voir un film en 4k sur un téléphone portable qui ne fait pas 4k.
Les IoT, chez moi en campagne j'ai la fibre + WiFi et c'est largement suffisant.
Une arnaque cette 5G qui n'apporte pas rien.
a écrit le 22/01/2020 à 17:06 :
Le danger de la 5G tres nocive il faudra beaucoup plus de reemetteur plus puissant un four micro Onde en pleine Air

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :