Jean-Philippe Imparato lâche Peugeot pour aller sauver Alfa Romeo

 |  | 985 mots
Lecture 5 min.
Jean-Philippe Imparato a pris la tête d'Alfa Romeo le 19 janvier
Jean-Philippe Imparato a pris la tête d'Alfa Romeo le 19 janvier (Crédits : Reuters)
Celui qui a participé à faire de Peugeot l'une des marques automobiles les plus rentables du monde, vient d'être parachuté à la tête d'Alfa Romeo. La marque italienne souffre d'un cruel déficit de stratégie produit qui se traduit par des ventes décevantes, et ce, malgré une notoriété premium intacte. Cette nomination fait partie de la série de nomination annoncée mardi pour le premier jour de Stellantis, la nouvelle structure issue de la fusion entre FCA et PSA.

La rumeur courait depuis quelques jours déjà... Jean-Philippe Imparato était donné sur le départ pour franchir les Alpes à la faveur de la fusion FCA-PSA. On sait désormais que celui qui dirige Peugeot depuis cinq ans maintenant va effectivement prendre les rênes d'Alfa Romeo, l'une des marques-phares de l'ancien groupe FCA. Cette nomination a été annoncée mardi dans la foulée d'un vaste remaniement managérial qui suit la naissance de Stellantis, la nouvelle entité issue de cette fusion industrielle géante. C'est Lynda Jackson, ancienne patronne de Citroën, qui reprend le volant de Peugeot.

Pur produit Tavares

Jean-Philippe Imparato incarne à lui-seul la méthode Carlos Tavares, du nom du patron de PSA désormais PDG de Stellantis: repositionnement de la marque, pricing power (capacité à défendre ses prix), reprise en main du réseau de distribution... Tout à fait ce qu'il faut à la marque italienne premium qui manque cruellement de stratégie de gamme et doit revoir sa distribution pour accélérer son internationalisation. Alfa Romeo a vendu environ 80.000 voitures en 2019, loin... très loin des 240.000 immatriculations enregistrées en... 1989, dernier...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2021 à 18:13 :
En perspectives moins de vente des voitures Peugeot, puisqu'ils sont tous sur le même créneau.
a écrit le 21/01/2021 à 18:01 :
Faché à vie avec cette " marque ". Trop chère et compliquée à entretenir.
Pièces et main d'oeuvre hors de prix
Ne vaut rien à la revente.
Ne se vend meme plus en neuf : réputation faite, comme Lancia

Qu'il la pourvoie plutot, de plate-forme et mécanique Peugeot
( la fusion Fiat-Peugeot )
a écrit le 21/01/2021 à 8:30 :
Une bonne initiative il est évident que vu la médiocrité de la concurrence allemande reposant son succès sur un énorme malentendu il ya de quoi faire et de quoi bien faire, Alfa c'est quand même autrement plus classe hein. Lancia également d'ailleurs...
a écrit le 21/01/2021 à 2:25 :
Excellentess voiture mais un défaut majeur : Trop Chères
Réponse de le 22/01/2021 à 12:52 :
Je ne trouve pas alfa Romeo trop chere, au contraire, ils sont plutôt bien placé face à leur concurrence. Un Stelvio est plus un concurrent d'un X5 que d'un 3008.
a écrit le 20/01/2021 à 21:08 :
J'ai eu des Alfa pour le moteur, le son, mais ça ne suffit pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :