Renault : comment Luca de Meo veut booster Dacia et Lada

 |  | 1034 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Dacia)
Le nouveau patron de Renault veut élargir les gammes de ses deux filiales roumaine et russe mais aussi pousser leurs clients à opter pour les options et niveaux de finition les plus élevés. Pour cela, Dacia et Lada qui développeront chacun leur propre famille de modèles, devront apprendre à être « plus cool ».

Aller plus loin ! C'est la nouvelle impulsion que Luca de Meo souhaite donner à Dacia, la marque entrée de gamme de Renault. D'après le nouveau patron du groupe automobile français, le potentiel de cette marque a été sous-exploitée, et ce, malgré son succès. Pour donner encore plus de puissance à cette impulsion, il a décidé de regrouper le label roumain avec son alter-égo russe Lada, au sein d'une même direction générale, emmenée par Denis le Vot.

Un nouveau SUV pour relancer la marque

Comme pour Renault, Dacia devra être plus offensif sur le segment C. Jusqu'ici sa gamme s'arrêtait au Duster, un SUV à cheval entre les segments B et C. Lors de la présentation du plan Renaulution, Denis le Vot a dévoilé un concept-car baptisé le « Bigster », qui doit préfigurer les lignes d'un plus grand SUV d'environ 4,60 mètres, soit 30 cm de plus que le célèbre Duster...

Mais le Bigster interroge car sur cette configuration, Dacia pourrait se positionner sur la tranche très haute du segment C puisqu'en comparaison, un Peugeot 3008, un Renault Kadjar et même un Nissan Qashqai, - soit un échantillon réprésentatif du coeur du marché du segment C -, se situent aux alentours de 4,4 à 4,5 mètres. Le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2021 à 18:27 :
On en a marre des bidules électroniques pour augmenter la facture, des laids qui rendent les autos moche comme des sapins de noel.

Arretez c'est ridicule, on veut des twingos vivent, légères, pratiques, pas cher, sans fioritures, marre des vendeurs de rayon de supermarché !
On à l'air de quoi dans nos hotwheels pour adultes ?
a écrit le 19/01/2021 à 16:19 :
Wooo plus de modèles chez Dacia ? On s’éloigne de ce qui a fait le succès de cette marque simplicité, fiabilité a un prix attractif, basé sur une communalité maximale des composants de fabrications, tirer la gamme vers le haut avec un SUV dans une Europe ultra concurrentielle avec des normes de plus en plus réductrices du potentiel du marché auto passion, une bonne idée?
Et que dire de l’idée d’une direction bicéphale Russo-Roumaine, après 3 ans dans ce magnifique pays qu’est la Roumanie, je n’ai pas croisé beaucoup de mes amis Roumains optimistes a l’idée d’un alter égo Russe… Monsieur Luca de Meo
, manque peut-être un peu de conseil en intelligence culturelle je pense…
a écrit le 19/01/2021 à 10:48 :
Dacia a du succès parce que moins cher et plus fiable que les modèles classiques européens mais le problème est que ça réduit la marge bénéficiaire de nos aliénés actionnaires qui en veulent toujours plus toujours plus vite.

Bref l'intérêt des clients attendra, ça tombe bien c'est exactement ce que cherchent les coréens et les chinois qui n'attendent que ça ! Petits actionnaires ruez vous sur les coréens et évitez les européens c'est encore un échec made in UE assuré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :