Stellantis, jour 1

 |  | 166 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Regis Duvignau)
La fusion entre le Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles, qui doit mener à la création de Stellantis, a pris effet ce jour.

Le constructeur automobile français PSA et son concurrent italo-américain Fiat Chrysler ont officiellement conclu leur fusion, donnant naissance à Stellantis, le nouveau quatrième groupe automobile mondial, ont annoncé samedi les deux sociétés. "La fusion entre Peugeot S.A. (Groupe PSA) et Fiat Chrysler Automobiles N.V. (FCA), qui doit mener à la création de Stellantis N.V. (Stellantis), a pris effet ce jour", ont déclaré PSA et FCA dans un communiqué commun. L'action du nouveau Stellantis, qui sera dirigé par l'actuel président du directoire de PSA Carlos Tavares, fera ses débuts à la Bourse de Paris et de Milan lundi, puis sur la place new-yorkaise le lendemain. En espérant qu'à moyen terme, la France n'aura pas de regrets...

Les marques Fiat, Opel, Peugeot, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Jeep ou Maserati sortiront désormais des usines du quatrième groupe automobile mondial. Les 14 marques du groupe représentent environ 9% du marché automobile mondial, pour 8 millions de véhicules vendus en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2021 à 9:54 :
La question est qui mange l'autre ? Il serait quand même incroyable que FCA coquille de plus en plus vide ( monoculture de la 500 , chrysler à l'agonie , RAM pas prêt pour les baisses de consommation , fiabilité FCA et valeurs résiduelles très faibles...) soit sur un pieds d'égalité ou pire devienne le chef.
a écrit le 16/01/2021 à 19:13 :
La japonais avec leurs voitures fiables et bien finies nous ont fait beaucoup de mal, l'automobile européenne a été incapable de réagir et maintenant ce sont les coréens qui sont rentrés sans frapper d'ailleurs proposant également de bons véhicules fiables mais à des prix correctes eux..

Je sais pas si Tavares pourra réveiller le truc, la tâche parait surhumaine vu les propriétaires de capitaux et d'outils de production européens mais sur le papier en tout cas il y aurait de quoi faire et bien faire en exposant une pluralité particulièrement dans l'air du temps du fait d'internet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :