L'Allemagne ébranlée par un nouveau scandale de ses industriels automobiles

 |   |  737  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement allemand s'est mobilisé pour tenter de circonscrire l'incendie autour des soupçons d'une immense entente des constructeurs automobiles allemands. D'après Der Spiegel, ces derniers discuteraient depuis les années 1990 pour contrôler et limiter les technologies de dépollution, mais pas seulement. La Commission européenne a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait s’intéresser de près à cette affaire qui pourrait devenir le plus grand scandale industriel de l'histoire de l'Union européenne...

Une nouvelle crise est en train de bousculer l'industrie automobile allemande... Deux ans après le retentissant scandale dit Volkswagen sur des moteurs diesels truqués, un journal allemand, Der Spiegel, a révélé que les autorités allemandes de la concurrence enquêteraient discrètement sur une entente entre les constructeurs automobiles.

80 euros économisés par voiture grâce à l'entente sur l'Ad-Blue

Cette entente durerait depuis les années 1990 et aurait conditionné un certain nombre de choix technologiques liés aux contrôles des émissions (la taille du réservoir Ad-Blue) ou encore la vitesse maximale autorisée pour ouvrir la capote d'un cabriolet. Mais bien d'autres choses encore...

Car selon Der Spiegel, plus de 1.000 réunions auraient été tenues entre les cadres et ingénieurs de Porsche, BMW, Daimler (Mercedes), Audi et Volkswagen, et près de 60 groupes de travail auraient été créés pour conduire ces ententes, bien sûr dans la plus grande clandestinité. Cette entente avait évidemment pour but de limiter les coûts - sur le réservoir d'Ad-Blue, les constructeurs ont pu économiser jusqu'à 80 euros par voiture.

Le gouvernement allemand mobilisé

En Allemagne, ces révélations ont fait l'effet d'une bombe. Le gouvernement a aussitôt mobilisé toutes ses ressources pour tenter de circonscrire l'incendie alors que la Commission européenne annonçait son intention de se pencher sur ce dossier...

« Il en va ni plus ni moins de la crédibilité et de la confiance de l'ensemble de l'industrie automobile allemande », a ainsi déclaré la ministre de l'Économie, Brigitte Zypries, qui semble avoir pris le dossier très au sérieux.

Le ministre des Transports lui a emboité le pas ne s'imaginant pas qu'une nouvelle affaire autour d'un cartel cette fois, vienne s'ajouter à la crise du diesel.

Car la Commission européenne se veut exemplaire et intraitable sur tout ce qui peut fausser la concurrence, surtout s'il s'agit d'une entente clandestine. Il y a un an, elle avait déjà infligé une amende de 2,9 milliards d'euros, record dans l'histoire de l'Union européenne, contre le cartel des camions. Sur le papier, la Commission peut aller jusqu'à 10% du chiffre d'affaires pour sanctionner une entreprise qui se serait livrée à une entente. Si on se réfère à l'exercice 2016, l'amende pourrait alors atteindre les 50 milliards d'euros... Un chiffre inimaginable, mais compte tenu des faits (une entente qui durerait depuis plus de vingt ans), les autorités européennes pourront difficilement être complaisants.

Les marchés craignent une forte volatilité

Quoi qu'il en soit, les marchés n'en anticipent pas moins et ont déjà commencé à sanctionner les titres en bourse (ce matin, -3% pour Volkswagen en Bourse, -4% pour Daimler, et -2,6% pour BMW). Les baisses sont encore limitées, mais les titres risquent d'être désormais soumis aux aléas des rumeurs de presse qui vont désormais émailler l'actualité de ce scandale. "Tant que les reproches sont vagues et restent de l'ordre de la spéculation, le cours des actions des constructeurs allemands devrait rester marqué par une importante volatilité", estiment les analystes de LBBW cités par l'AFP.

Volkswagen pourrait néanmoins échapper à une sanction. Le groupe allemand aurait effectivement décidé de s'auto-dénoncer, ce qui permet une exonération des poursuites, à l'instar de Man dans l'affaire du cartel des camions. Reste à savoir si Audi pourra bénéficier de cette immunité en tant que filiale à 100% de Volkswagen, ou si le fait que la marque soit logée dans une structure juridique séparée l'empêche d'en profiter. Même question pour Porsche, autre filiale de Volkswagen, qui est également mise en cause par l'article de Der Speigel.

BMW nie, Daimler aurait reconnu les faits...

Le groupe a convoqué pour mercredi un conseil de surveillance extraordinaire pour faire le point sur la situation.

« La direction a l'obligation d'informer cette instance de manière détaillée », a indiqué un porte-parole du comité d'entreprise à l'AFP.

De son côté, BMW a totalement réfuté les accusations véhiculées par Der Spiegel. Daimler aurait, pour sa part, rejoint Volkswagen dans sa dénonciation.

Pour les constructeurs automobiles allemands, ce n'est que le début puisque la procédure d'enquête sur cartel peut durer très longtemps. La commission européenne avait ainsi commencé son enquête sur l'entente des camions en 2011, pour prononcer sa sanction cinq ans plus tard...

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2017 à 8:23 :
On découvre que les allemands travaillent en meute et se font la courte échelle. A mourrir de rire, nous français préférons nous tirer dans les pattes.Les Renault et Peugeot par leur attitudes vis à vis de leurs fournisseurs français ne dérogent pas à cette habitude bien française.
Les allemands trichent aussi; dans mon métier sur les élements de fiches de sécurité pour réduire le classement des produits. Mais le client s en fout ,et la DGCCRF s'en fout. Alors on a plus qu'à crever tranquille dans notre coin , propres sur nous !
a écrit le 26/07/2017 à 7:10 :
Il n'y a pas que les industriels automobiles qui trichent.
Tous le succès de l'industrie allemande est basé sur la germanolatrie chronique et universelle (maladie chronique des élites).
Les gens font l'amalgame avec le succès de la Wehrmacht (Blitzkrieg 1939-40).
Ce qui prouve que de faire la guerre ça peut rapporter gros à long terme, même si on la perd !
a écrit le 25/07/2017 à 18:33 :
L Europe et son boulet diesel qui nous pourrient notre quotidien .A quand l éradication du diesel chez les constructeurs européens ?
a écrit le 25/07/2017 à 17:32 :
Vous faites mention de la taille du réservoir Ad-Blue, bon, pour les poids je connais, pour les voitures, jamais vu ???? C'est nouveau???? Cerise sur le gâteau, des dispositifs électroniques piratent le truc, ce n'est pas un secret dans l’univers professionnel, hélas ! l'Ad-Blue, c'est liquide adjoint la combustion proche de l'urine, l'urée pour être précis (ne pas rigoler ... c'est vrai) utilisé sur les poids-lourds depuis quelques années ! Perso, je n'ai mai jamais vu de station essences en vendre pour les particuliers, uniquement dans le domaine PL !
a écrit le 25/07/2017 à 17:26 :
Le plus extraordinaire, c’est le client Français du groupe VW depuis 2 ans, il avale des couleuvres avec les tricheries et ne bronche pas ou à peine, contrairement au reste du monde.
Leurs TDi deviennent après modifications : Moins performants, consomment 0.5 litres de plus, fiabilité douteuse pour la suite, accélération de la décote (un des gros arguments lors de l’achat)
Après certains disent que les Français « hautain et condescendant » !!?
Franchement, on marche sur la tête, ils font plutôt acte de soumission ou de SM.
a écrit le 25/07/2017 à 15:12 :
La pratique n'est pas nouvelle, tant il y a d'argent à gagner avant que l'arnaque soit découverte. Un reparle un peu du "diesel gate" à l'occasion de la capacité du réservoir AdBlue...et puis ce sera terminé dès Septembre. Pendant ce temps, les affaires continuent...et d'autres arnaques viendront remplacer celles caduques.
De toutes façons, pour le climat, c'est MORT. Si on veut vraiment pénaliser les constructeurs de voitures diesel, c'est en ne leur achetant pas de voitures neuves, par exemple en conservant nos véhicule plus longtemps. Si tout le monde faisait durer la même année, une année de plus son véhicule, les ventes s'écrouleraient, ce qui obligerait les constructeurs à revoir leur copie, accélérer vers les énergies propres.
Réponse de le 25/07/2017 à 16:57 :
Parce qu'on peut choisir de repousser un accident necessitant un remplacement de vehicule, bien sûr. Et oui, il est vrai que les energies propores sont une réelle alternative hein... essayez donc de discuter avec le propriétaire d'une voiture electrique et vous verez le soucis que c'est d'être constamment à la recherche d'une station de charge. On voit déjà les ennuis de certains quand il s'agit de leur smartphone. Essayez donc de partir en vacances à l'autre bout de la France en voiture electrique...et de recharger sur place en pleine cambrousse.
Réponse de le 25/07/2017 à 17:02 :
Certains vont se réjouir du truc, mais qu'en est il chez nous ?
a écrit le 25/07/2017 à 14:27 :
On avait eu le cartel des camions en Europe révélé par MAN de VW groupe en 2011, l' entente du cartel des automobiles en Espagne en 2015 dénoncé par SEAT société de VW groupe, il y a deux jours la dénonciation du cartel des constructeurs allemands porté par ce même VW ..

La question est, quand est-ce que ce groupe travaille a améliorer les rejets du VVgate au lieu de donner ses confrères pour s' attirer la clémence de la commission et se mettre à l' abri ...?
a écrit le 25/07/2017 à 13:15 :
L'Europe ça ne marche pas
Encore une preuve, les industriels allemands méritent une amende au niveau européen.
a écrit le 25/07/2017 à 12:32 :
le but de l'Allemagne est d'écraser la concurrence de ses voisins au sein de l'UE pour avoir un quasi-monopole d'où ce genre de cartel.
a écrit le 25/07/2017 à 10:31 :
je ne vois pas en quoi le fait de mettre en commun des connaissances sur la dépollution avec le système ad blue , est une tricherie envers le consommateur (système qui met le diesel au niveau de l'essence pour ce qui est de la pollution) , qui plus est , un modèle diesel consomme moins de carburant qu'un essence .D'autre part , personne n'est obligé d'acheter une voiture allemande.....mais ce sont les meilleures ..., même si les françaises sont aussi de très bonnes voitures et surtout moins chères.Donc , je ne comprend pas l'objet de cette polémique si ce n'est de vouloir faire perdre de l'argent aux autres constructeurs allemands .
Réponse de le 25/07/2017 à 17:10 :
Alors relisez l'article.
a écrit le 25/07/2017 à 10:29 :
1 000 réunions et 60 groupes de travail sur des sujets répréhensibles?
C'est prendre les allemands pour des débutants naïfs.ou des débiles profonds.

Les plus grosses ententes se passent à l'élaboration des normes et autres règlements nationaux: c'est là que se définissent les caractéristiques qui peuvent orienter les marchés, au bénéfice de ceux qui les font.
Réponse de le 25/07/2017 à 15:18 :
@Mougeon
"1 000 réunions et 60 groupes de travail sur des sujets répréhensibles? "
Ca fait beaucoup de réunions, beaucoup de monde et cela serait passé inaperçu depuis aussi longtemps?
Pourquoi ce sujet aujourd'hui sur la table?
Une réponse pourrait être que les Allemands sont à l'aube de la mise sur le marché de quelque chose que les autres n'ont pas et qu'ils ne verraient pas d'un mauvais oeil l'interdiction du diesel comme énergie pour les voitures, afin de profiter au maximum de leur "découverte".
a écrit le 25/07/2017 à 7:12 :
Quelle différence y --t-il entre entente et échange de technologies ou de stratégies commerciales ?
a écrit le 25/07/2017 à 6:58 :
Vous oubliez de parler des liens entre ces entreprises et la CDU. Ces liens seront la raison pour lequel il ne se passera rien.
a écrit le 25/07/2017 à 4:19 :
Ici, en Coree le parvenu pour montrer sa reussite roule en "allemande". C'est curieux de constater que bm, pour ne citer que cette marque pue davantage que son equivalent diesel coreen. Etonnant, non ?
Mais de la part de ces constructeurs de bagnoles, plus rien ne m'etonne.
a écrit le 24/07/2017 à 23:49 :
On ne peut pas dire que les français en profitent, RENAULT venait de passer numéro mondial sur le semestre aux dires de son Pdg...

http://www.ccfa.fr/Renault-Nissan-est-le-premier-177387
a écrit le 24/07/2017 à 22:16 :
sinon, il y a les medias allemands qui sont accusés d'avoir été particulièrement complaisants avec la politique d'accueil des migrants de Merkel (Financial Times, 24/07/2017). suite à une analyse des publications sur une année par des universitaires d'Hambourg et Leipzig.
a écrit le 24/07/2017 à 20:59 :
Les allemands ont triché sur tout. Pas payé d'armement militaire, triché sur la valorisation de l'euro et plumé les européens du sud, triché sur les voitures, triché sur le Bund, imosé des migrants à toute l'europe pour régler leur problème de démographie ...
Il faut quitter la zone Euro, la France se fait plumer
Réponse de le 24/07/2017 à 21:33 :
Je l' ai dit à mes proches à l' heure J mais plein d' andouilles pendouillantes ont préféré voter printemps, ils pleurent tous ce soir !!
a écrit le 24/07/2017 à 20:19 :
ca sent bon le pipo
on dit aussi que les objets sont progammes pour mourir, mais on n'a trouve aucun logiciel malveillant en assembleur pour faire ca ( la confusion venant du fait qu'ils sont testes pour statistiquement ne pas avoir trop de pannes avant la fin de garantie, ce qui est fondamentalement different)
a lire des conneries sur les alliances, on a l'impression qu'ils ont developpe un programme qui fait expres de polluer sans qu'on le sache.........
la propagande tourne a plein, surtout quand il s'agit de demolir l'allemagne, faut toujours affaiblir ses enn... ups pardon, ' ses amis'
analysons les firmes d'oncle sam, et trouvons leur la meme chose
europa first, comme on dit chez les yanks
Réponse de le 24/07/2017 à 21:40 :
Mon tendre garçon il vous faut admettre que le VW gate est on ne peut plus factuel et touche audi seat skoda porsche c' est à dire toutes les marques satellites du groupe qui ont disposé des technologies diesel euro 5..

Ca vous chatouille ou ça vous gratouille ?
Réponse de le 25/07/2017 à 9:29 :
"on dit aussi que les objets sont progammes pour mourir, mais on n'a trouve aucun logiciel malveillant en assembleur pour faire ca"

Il est vrai que mettre des composants sensibles à la chaleur (dans le sens où ça les dégradent) à côté de composants qui chauffent est plein de bon sens et pourtant relativement classique (TV notamment).
On sent que vos recherche ont été très poussées et que vous ne voulez absolument pas comprendre que "obsolescence programmée" ne parle pas de code informatique.
a écrit le 24/07/2017 à 20:03 :
Louons l'incroyable objectivité de Der Spiegle espérons que les médias français sauront s'en faire l'écho, au moins par solidarité, plutôt que de se taire comme d'habitude.
a écrit le 24/07/2017 à 19:02 :
Il convient de rester prudent jusqu'à ce qu'une décision de justice, ou une transaction les organes garantissant le respect des règles de concurrence sur tous les marchés concernés, acte la monumentale et prospère tricherie.
Il n'empêche qu'au jeu des supputations, dans l'hypothèse où les faits seraient confirmés, les auteurs de cet narrangement´ avec les règles n'aient pas rien à craindre tant l'amnésie des consommateurs est grande.... Surtout si on y ajoute le talent des agences de nettoyage capables de redonner une virginité à n'importe qui.
En résumé, un non-événement, sauf peut-être pour quelques ´naïfs´ assumés pu pas !
a écrit le 24/07/2017 à 18:54 :
On parle des marchés mais jamais des consommateurs acheteurs !!! Ces gens la sont des voleurs mais JAMAIS ils ne vont en prison et JAMAIS on ne rembourse les clients !!! Les actionnaires eux sont inquiets mais ne sont ils pas responsables a force de vouloir un retour sur investissement toujours plus important ??? merci les politiques de protéger ces gens la et pas les consommateurs !!!
a écrit le 24/07/2017 à 18:48 :
VW a pris l'habitude de se dénoncer , Daimler va en faire de même il est vrai que sa gamme est pour l'essentiel équipée de moteurs diesel . La clientèle férue de ce genre de motorisation faute d'une alternative efficiente risque de déchanter car désormais trop c'est trop . BMW a pris les devants avec d'intéressants moteurs hybrides et le développement de l'électricité .
Il y a d'autres marques autrement plus innovantes pour tous ceux qui veulent bien dépenser de l'argent , Jaguar , Alfa , Lexus , Infiniti , Alpine , Tesla et j'en passe qui procurent un sentiment d'exclusivité .
a écrit le 24/07/2017 à 18:24 :
Mais pourquoi s'alarmer, l'Allemagne va très bien....elle donne des leçons à toute l'Europe....
Réponse de le 24/07/2017 à 19:26 :
Ben oui ! Elle est la seule capable d'enseigner à des élèves par très studieux ou pas très doués.
a écrit le 24/07/2017 à 18:18 :
Le président d' Audi et VW Corée a choisi de retourner soigner ses bronches en Allemagne avant qu' on lui karchérise les éponges ...!
http://www.ccfa.fr/M-Thammer-fuit-la-Coree-du-Sud
a écrit le 24/07/2017 à 18:12 :
Ah la qualité allemande vantée par les bobos prêts à payer leurs voitures 50% plus chères...sans compter l'entretien !
Réponse de le 24/07/2017 à 18:34 :
Et alors ! C'est leur argent.
Réponse de le 25/07/2017 à 8:38 :
Les acheteurs de ces marques sont des receleurs...
Réponse de le 25/07/2017 à 17:03 :
Et tous ces jaloux qui aimeraient pouvoir s'en payer une!!!
a écrit le 24/07/2017 à 18:12 :
Dans combien d'années, nos trois juges d'instruction vont se prononcer concernant le groupe WW sur l'escroquerie énorme en vendant des véhicules truqués en France. Délit prévu au Code Pénal.
a écrit le 24/07/2017 à 17:33 :
Porsche et Audi font partie du groupe VW, tout comme Skoda et Seat qui utilisent des moteurs et composants VW...on peut en tirer quelques conclusions notamment sur la pollution. Un scandale qui ne semble pas perturber les acheteurs.
Réponse de le 24/07/2017 à 18:52 :
Vous avez regardé les chiffres de ventes VW grpe récemment en particulier les chiffres allemands à domicile, là où VW se casse la goule depuis le vvégate ..?
Réponse de le 25/07/2017 à 17:05 :
Quel pourcentage des acheteurs accorde de l'importance aux emissions du véhicule qu'il achète ? Ou plutôt, quel pourcentage des acheteurs accordait de l'importance aux emissions du véhicule qu'il achète avant le Dieselgate et la peur d'être (encore) taxé ?
Réponse de le 25/07/2017 à 17:06 :
Quel pourcentage des acheteurs accorde de l'importance aux emissions du véhicule qu'il achète ? Ou plutôt, quel pourcentage des acheteurs accordait de l'importance aux emissions du véhicule qu'il achète avant le Dieselgate et la peur d'être (encore) taxé ?
a écrit le 24/07/2017 à 17:32 :
M Bourrassi, merci, c' est la première fois que je vous lis ..autoallemandcritique et de ma manière objective et argumentée ...


Une adresse ? Je vous envoie des fleurs ...
a écrit le 24/07/2017 à 17:16 :
Si cela est avéré, quel impact cela a-t-il sur les données techniques communiquées au public, et comme tout le monde semble finalement le faire, cela fausse-t-il réellement la concurrence entre les marques ??
a écrit le 24/07/2017 à 17:16 :
c'est quoi le réservoir ad blue ?
Réponse de le 24/07/2017 à 17:42 :
ad blue est l additif de depolluant pour les diesels (pour limiter les rejets de NOx) https://fr.wikipedia.org/wiki/AUS_32
Réponse de le 24/07/2017 à 17:43 :
Cela n'en pleut plus d'urée !
Réponse de le 25/07/2017 à 8:39 :
La pissotière des véhicules diésel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :