Nigéria : une cimenterie Lafarge sort indemne d'une attaque de Boko Haram

Selon des témoins, des hommes armés sont entrés dans la ville "en scandant "Allahu Akbar"" (Dieu est le plus grand). Ils auraient volé plusieurs véhicules du cimentier, sans causer aucun dégât ni victime.
Ils se sont dirigés vers l'usine de ciment et ils y ont volé des véhicules, a déclaré à l'AFP Samail Adnan, un habitant.
"Ils se sont dirigés vers l'usine de ciment et ils y ont volé des véhicules", a déclaré à l'AFP Samail Adnan, un habitant. (Crédits : reuters.com)

L'usine "continue de tourner". Déjà prise pour cible par les islamistes en novembre, la cimenterie Lafarge située au nord-est du Nigéria a subi jeudi 4 décembre une nouvelle attaque, selon des témoins. Localisée à Ashaka, le site ne déplore "ni victimes ni dégâts", a affirmé à l'AFP une porte-parole du groupe, faisant état de "troubles" dans la région, sans confirmer l'attaque. Il explique :

"Selon les informations dont nous disposons, des troubles se sont produits dans la zone de l'usine et les assaillants ont été repoussés par les forces militaires."

Des véhicules auraient été volés

Selon des témoins, des hommes armés sont entrés dans la ville "en scandant "Allahu Akbar" (Dieu est le plus grand) et en tirant dans tous les sens, après avoir été chassés de Bajoga, à cinq km de là, par les forces de l'ordre nigérianes.

"Ils se sont dirigés vers l'usine de ciment et ils y ont volé des véhicules", a déclaré à l'AFP Samail Adnan, un habitant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 04/12/2014 à 20:02
Signaler
Hourrraaaaaahhhhh !!!

à écrit le 04/12/2014 à 17:49
Signaler
et le PLUTON cela pourrait servir

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.