Rénovation des bâtiments : les travaux engagés cet automne "éligibles" à la prime

 |  | 330 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Pixabay)
Le nouveau barème de 'Maprimerénov' sera connu au plus tard fin septembre et nous allons rendre éligibles les travaux engagés dès cet automne, a annoncé samedi la ministre chargée du logement Emmanuelle Wargon.

Les travaux de rénovation des bâtiments engagés par les ménages "dès cet automne" seront "éligibles" à la prime Maprimerénov' prévue l'an prochain par le gouvernement dans le plan de relance de l'économie, a annoncé samedi la ministre chargée du logement Emmanuelle Wargon. "Le barème (du montant de l'aide, NDLR) sera connu au plus tard fin septembre et nous allons rendre éligibles les travaux engagés dès cet automne", a indiqué la ministre sur FranceInfo.

Deux milliards d'euros sont prévus pour la prime Maprimerénov' destinée aux particuliers, dans l'enveloppe globale de près de 7 milliards d'euros mobilisée dans le plan de relance pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Telle qu'annoncée, la prime doit être accessible à tous les ménages, sans plafond de revenus, à partir du 1er janvier 2021. Calculée en fonction des revenus et en fonction du type de travaux engagés, elle pourra "aller de 2-3.000 euros jusqu'à environ 20.000 euros", a précisé la ministre: "On aide plus ceux qui ont moins", a-t-elle dit.

Le gouvernement veut surtout viser les rénovations globales, plus efficaces en terme d'économie d'énergie, ainsi que les bailleurs et les copropriétés, là où les travaux sont les plus difficiles à déclencher.

"On isole les travaux simples comme changer de chaudière ou isoler les murs, des rénovations globales, qui changent tout d'un coup", a dit Mme Wargon. En matière de mode d'emploi, elle a conseillé de "se renseigner" auprès de quelque 1.000 conseillers répartis sur tout le territoire dans des plateformes / points d'info services pour connaître les montants de la prime.

"On la demande en ligne (...) puis on fait faire des devis auprès d'entreprises qualifiées qui ont un label RGE, le système vous dit à combien vous avez droit, vous payez (les travaux, NDLR) et vous touchez la prime quinze jours à trois semaines après", a-t-elle expliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2020 à 14:06 :
Avec le réchauffement climatique, les factures de chauffage des ménages sont nettement en baisse. Et alors ? Eh bien ça permet d'épargner ses froids deniers
a écrit le 05/09/2020 à 19:53 :
Une action intelligente, on peut juste fortement regretter que la spéculation immobilière empêche financièrement les gens de pouvoir payer ces travaux de base rendant de ce fait l'argent public indispensable.
Réponse de le 06/09/2020 à 8:56 :
On peut juste regretter le manque de sens politique de nos concitoyens qui est à l’aune de nos dirigeants...
Voyagez un peu soyez moins parisien ou metro dans l’âme, plus pratique et moins dogmatique.
Les français ne sont pas tous dans des grandes villes et des logements vide et pas chers il y a en a plein dans la France des territoires
Cela demande juste de mailler ce territoire économiquement en partant de l’emploi public par exemple donc de faire de la politique.
Mais bon entre dirigeants et dogmatiques cela brasse de l’air !
Réponse de le 07/09/2020 à 9:03 :
@ simpliste: "soyez moins parisien"

Ah !? Et tu fais comment pour trouver du boulot gros ? Tu as vu l'état du marché de l'emploi en France ? Plus les villes sont grandes et moins il est impossible de trouver du taf.

Par ailleurs le dumping fiscal et sociale de l'oligarchie financière a généré une bulle phénoménale sur le logement faisant que les actifs ne peuvent pas trouver à se loger et de moins en moins, c'est pas tout ces travailleurs qui dorment de plus en plus dans leurs bagnoles qui me donne tort hein.

ET toi outre ta théorie tu as quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :