Lafarge sous le coup d'une enquête de l'Union européenne

Les autorités européennes de la concurrence enquêtent sur l'industrie cimentière européenne, a indiqué ce mardi le groupe français Lafarge

1 mn

Le groupe cimentier français Lafarge a indiqué mardi être l'objet d'une enquête des autorités européennes de la concurrence, comme les autres groupes européens du secteur, confirmant des informations publiées par le site internet du Journal des Finances.

"Les autorités européennes de la concurrence mènent une enquête sur l'industrie cimentière européenne", a déclaré à l'AFP une porte-parole de Lafarge. "Lafarge coopère avec les autorités européennes pour cette enquête. Nous ne ne ferons pas d'autre commentaire pour l'instant".

En 2000, le Tribunal de première instance de la Cour européenne de justice (CEJ) avait réduit de près de 250 millions d'euros à quelque 110 millions l'amende collective infligée par la Commission européenne à plus de 40 entreprises actives dans le ciment en Europe pour entente illégale.

Les entreprises concernées avaient été sanctionnées en novembre 1994 par la Commission européenne, qui avait constaté l'existence d'une série d'accords et de pratiques visant au partage des marchés du ciment gris et du ciment blanc en Europe.

Selon les services européens de la concurrence, l'infraction avait débuté plus de dix ans auparavant, le 14 janvier 1983. D'après eux, les parties en cause avaient notamment élaboré un principe de "respect des marchés domestiques européens".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.