Dow Chemical : le Koweït prêt à favoriser l'acquisition de Rohm & Haas

 |   |  233  mots
Le groupe chimique américain pourrait recevoir le soutien du fonds d'investissement du gouvernement koweitien pour mener à bien le rachat de son concurrent.

Le Koweït chercherait-il à réparer les dégâts causés par l'annulation d'une coentreprise avec Dow Chemical ? Selon le Financial Times, le fonds d'investissement du gouvernement koweïtien serait ainsi prêt à intervenir pour permettre au groupe chimique américain de réaliser l'acquisition de Rohm & Haas. Cette opération, d'un montant de 15,3 milliards de dollars, n'avait pu être menée à bien, faute de financement. 

Dow Chemical comptait en effet sur les 7,5 milliards de dollars que devait lui rapporter la création de cette coentreprise dans la pétrochimie pour racheter son concurrent. Fin décembre, le gouvernement du Koweït avait annoncé l'abandon de ce projet, en raison de la fronde d'une partie de ses députés. Il chercherait depuis une solution pour ne pas ternir sa réputation auprès des investisseurs, affirme le quotidien britannique.

Ce rachat avorté fait l'objet d'une procédure judiciaire. Rohm & Haas estime que le contrat d'acquisition, signé en juillet dernier, doit être respecté alors que Dow Chemical explique que les événements ont rendu cette opération impossible. Par ailleurs, Dow Chemical souhaite poursuivre le Koweït en justice pour réclamer des réparations.

Soutenue par cette annonce, l'action Rohm & Haas a résisté au plongeon des indices new-yorkais, gagnant 1,47% à 57,11 dollars. Dow Chemical a ouvert en forte hausse avant de rentrer dans le rang, pour finalement perdre 2,82% à 10,35 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :