Grippe A : GSK propose à son tour de renégocier son contrat avec la France

 |  | 228 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après Sanofi-Aventis ce dimanche, le laboratoire britannique GlaxoSmithKline se dit prêt à négocier certaines conditions de son contrat portant sur l'achat de 50 millions de doses. Au 31 décembre, il n'en avait livré que 13 millions.

Après Sanofi-Aventis, c'est au tour de GlaxoSmithKline (GSK) de proposer au gouvernement de renégocier le contrat d'achat de son vaccin contre la grippe A. "Sur le principe, s'il fallait négocier certaines conditions, on est prêt à le faire", assure un porte-parole du laboratoire britannique avant de préciser que "cela devrait être à l'initiative du gouvernement". Au 31 décembre, GSK a livré 13 millions de doses vaccinales sur les 50 millions qui lui ont été commandés par la France. La renégociation du contrat porterait donc en toute logique sur le nombre de doses restant à livrer.

Ce dimanche, Sanofi Pasteur avait proposé une même porte de sortie honorable au gouvernement qui lui commandé 28 millions de doses à la division vaccin du groupe Sanofi-Aventis. Le ministère de la Santé a confirmé ce dimanche que la France avait commencé à revendre des surplus de vaccins à l'étranger.

La campagne de vaccination a repris son cours normal après deux semaines de vacances qui ont ralenti l'activité dans les centres où les Français peuvent se faire injecter la dose nécessaire à leur protection contre la grippe A. Selon le dernier décompte officiel, qui date de ce dimanche, 4.953.704 personnes ont été vaccinées. "Le cap des 5 millions de personnes vaccinées devrait donc être franchi ce lundi 4 janvier", a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2010 à 17:25 :
Nous sommes toujours tres fort pour donner le score d'un match
a écrit le 04/01/2010 à 15:51 :
il faut etre honnete dire apres et critiquer c est facile....IMAGINEZ le contraire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :