BASF prévoit une nette hausse de ses profits en 2010

 |   |  298  mots
Le chimiste allemand a souffert en 2009 en raison de la crise, mais enregistre un bénéfice net supérieur aux attentes sur les trois derniers mois, et s'attend à une reprise fragile en 2010.

BASF, premier chimiste mondial par le chiffre d'affaires, a publié jeudi un bénéfice du quatrième trimestre meilleur que prévu et compte sensiblement augmenter son bénéfice d'exploitation cette année.

Le bénéfice d'exploitation ajusté trimestriel a presque triplé à 1,48 milliard d'euros grâce à une forte demande en Asie et à la performance de sa division pétrole et gaz. Une enquête Reuters donnait un bénéfice de 1,27 milliard d'euros.

Cela fait quatre trimestres d'affilée que le chimiste dépasse le consensus, le groupe se remettant d'une crise économique qui a particulièrement touché sa clientèle dans l'automobile ou le bâtiment.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 7,9% à 13,17 milliards d'euros, ce qui dépasse là encore le consensus des analystes. Le chimiste pense que son bénéfice d'exploitation augmentera sensiblement en 2010 par rapport à un exercice 2009 marqué par la crise et durant lequel sa marge d'exploitation a touché un plus bas de huit ans.

BASF compte également augmenter son chiffre d'affaires, grâce à une croissance des ventes en volume dans des segments tels que la chimie non organique, les plastiques spécialisés et les convertisseurs catalytiques. "Nous pensons que l'économie continuera de se redresser en 2010 mais cette reprise sera sans doute lente et irrégulière", constate-t-il, jugeant que des capacités excédentaires, la cessation progressive des programmes de relance nationaux et la montée du chômage en Europe constituant autant de risques.

Comme prévu, BASF a réduit son dividende annuel pour la première fois en 16 ans, à 1,70 euro par action contre 1,95 et 1,75 attendu. Mais il compte améliorer à nouveau sa performance au niveau du coût du capital cette année, paramètre sur lequel il se fonde pour calculer le dividende.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :