Arkema très optimiste pour le second semestre

La marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) dépassera le milliard d'euros en 2011, avec quatre ans d'avance sur les objectifs.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Arkema)

Arkema fait mentir les Cassandre qui prédisaient à l'ancienne filiale de Total, rendue autonome en 2005, un destin aussi chaotique que celui de Rhodia. Au premier semestre, la marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 17,3% du premier chimiste hexagonal le place dans la fourchette haute du secteur, alors qu'il était en queue de peloton à sa naissance, avec 8,9% de marge au premier semestre 2005.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires a atteint 1,8 milliard d'euros (+ 10%) et l'Ebitda a crû de 33%, à 320 millions d'euros. Seule ombre au tableau : la division produits vinyliques, qui fabrique du PVC pour le secteur du bâtiment en Europe, un secteur à la peine. La rentabilité y est tout juste parvenue à l'équilibre sur le trimestre.

Contrairement à Rhodia, que son passif de près 3 milliards d'euros a contraint à un mariage de raison avec le belge Solvay au printemps dernier, Arkema présente un endettement raisonnable (moins de 11% des fonds propres à fin juin 2011) et des engagements de retraite modérés (239 millions d'euros à fin 2010). De quoi permettre au groupe de se développer seul. Il mise notamment sur l'Asie, qui représente 20% du chiffre d'affaires.

Sur l'ensemble de l'année, les dirigeants visent "une progression de l'Ebitda de l'ordre de 30%, qui devrait permettre de dépasser pour la première fois [...] le milliard d'euros d'Ebitda". Ces prévisions laissent surtout espérer un relèvement des objectifs 2015. Prévoyant un Ebitda de plus de 1 milliard et une marge de 14%, ils semblent désormais bien frileux.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.