Bientôt une pomme de terre OGM dans nos assiettes ?

 |   |  311  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chimiste allemand BASF a demandé à l'Union européenne l'autorisation de cultiver commercialement la Fortuna, une pomme de terre génétiquement modifiée (OGM) et destinée à l'alimentation humaine et animale. Une première variété, Amflora, avait été autorisée l'an dernier par la Commission européenne pour la fabrication de papier.

Verrons-nous bientôt une pomme de terre OGM débarquer dans nos assiettes ? Le chimiste allemand BASF, numéro un mondial du secteur, a en tout cas annoncé ce lundi avoir demandé à l'Union européenne l'autorisation de cultiver commercialement sa pomme de terre génétiquement modifiée (OGM), Fortuna, destinée à l'alimentation humaine et animale.

"L'introduction sur le marché est prévue pour 2014 ou 2015", a précisé le groupe. "La prochaine étape du processus d'autorisation consiste pour l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) à en tester la sécurité pour les humains, les animaux et l'environnement", a-t-il expliqué.

"Cette pomme de terre est principalement destinée à l'alimentation humaine", a expliqué un porte-parole de BASF à l'AFP. Elle est dérivée des pommes de terres "Fontane", une des variétés les plus utilisées pour la fabrication de frites.

Fortuna résiste au mildiou, un parasite très dévastateur pour les cultures de pomme de terre et qui fut notamment l'une des causes de la grande famine irlandaise au XIXème siècle. Il détruit encore jusqu'à 20% des récoltes annuelles de pommes de terre dans le monde, selon le groupe allemand. BASF explique être parvenu à utiliser deux gènes de résistance au mildiou prélevés sur une variété sauvage de patate sud-américaine.

En mars 2010, BASF avait déjà obtenu l'autorisation européenne pour une première pomme de terre OGM, Amflora, destinée à trois usages: industriel (amidon pour la pâte à papier et engrais pour le jus), alimentation animale (la pulpe) et présence de résidus jusqu'à 0,9% dans les produits pour l'alimentation humaine.

Le chimiste a également demandé l'autorisation pour Amadea, une variante plus récente d'Amflora.

Pour l'heure, outre Amflora, le maïs MON810 de l'américain Monsanto est le seul autre OGM cultivé à des fins commerciales en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2011 à 10:48 :
Les OGM semblent ne rien apporter de positif jusqu'à présent de par le monde. De plus, on ne connaît pas les effets à long terme des OGM's et imposer une nourriture suspecte aux populations pour la tester est une abomination.
a écrit le 23/11/2011 à 19:58 :
Ah ce que j'aime les OGM
J'fais pousser du maïs pour m'faire du blé !
Ah ce que j'aime les OGM
Consommateur tu te fais...transgéniquer !
a écrit le 03/11/2011 à 8:44 :
on prend les humains pour du betail : on pourrait peut être tester ces fameuses pommes de terre pour la cantine des senateurs ou lorsque l'on reçoit le G20 , attention le test sera sur les cantines scolaires !!!
a écrit le 02/11/2011 à 11:37 :
Les lobbies de l'agro-alimentaire auraient donc réussi à corrompre les politiques ???
a écrit le 02/11/2011 à 5:32 :
moi, je trouve ca génial pour lutter contre le chomage et reduire le cout des retraites.
a écrit le 01/11/2011 à 23:44 :
Avec la période de vaches maigres qui nous attend cela arrive à point nommé.
a écrit le 01/11/2011 à 22:13 :
Comme il y en a qui sont pour et d'autres qui sont contre, je propose que l'on essaye uniquement la patate OGM sur les pour afin de voir si après quelque temps ils le sont toujours. Après on avisera.
a écrit le 01/11/2011 à 19:03 :
Avec toutes les varietes existantes , aucune ne donne-t-elle directement les frites ?Le mildiou ,suivant la variete , il y a ou ,il y a pas ou beaucoup moins donc traitement moins forts ,par contre ,pour les doryphores ,quand vont-ils trouver le moyen de les éradiquer définitivement ?
Réponse de le 02/11/2011 à 9:54 :
Pas d'appel au meurtre SVP. Si vous souhaitez éradiquer les doryphores, attendez 2012 et faites le démocratiquement
Réponse de le 02/11/2011 à 13:25 :
@SRPJ : mdrrrrrr!!!!! Enfin un peu d'humour au lieu de toutes les fadaises habituelles. Merci...
a écrit le 01/11/2011 à 17:55 :
La phobie des OGM ! Il y en a qui en font leur fond de commerce. Depuis la nuit des temps l'homme a fait évoluer les plantes pour pouvoir améliorer son alimentation. Il disposemaintenant de moyens plus performants. Pourquoi les rejeter. Bien sûr il faut prendre des précautions. Tout n'est pas bon à prrendre, mais tout n'est pas à rejeter. Alors il faut savoir raison garder.
Réponse de le 01/11/2011 à 21:16 :
oui et surtout ne pas accapter des ogm dans notre alimentation ily a qu'a voir les dégats que sa fait , voir sarko qui du en manger au cours de c déplacement et qui de plus nous coute une fortune ( c déplacement bien sur)
a écrit le 01/11/2011 à 14:21 :
L'amélioration variétale a permis à l'humanité de mieux vivre et on ne peut donc que se réjouir de voir un produit de base, la pomme de terre, munie des gènes rendant les variétés sauvages résistantes au mildiou (l'ennemi juré des Kartofelln de consommation et le principal vecteur de consommation de la bouillie bordelaise et donc de l'application du cuivre dans les champs...). La notion serait toutefois mieux passée s'il s'était agit de mettre sur le marché une variété sauvage cultivable plutôt qu'un OGM vehiculant la peur de l'inconnu, telle une mutation du mildiou le rendant incontrôlable....
a écrit le 01/11/2011 à 8:46 :
Bon!! On va se lancer dans la culture de pommes de terre dans nos jardins!!
a écrit le 31/10/2011 à 22:54 :
C'est sur que tous les rétrogrades écolos ennemis du progrès vont encore hurler. Ils ne vont évidemment pas lire l'article qui explique que l'on a incorporé des gènes de variétés sauvages de pdt. Oui il s'agit d'un OGM et alors, rien de plus que ce qu'on aurait pu obtenir (en bien plus longtemps et de manière aléatoire) par des croisements classiques, sauf que le résultat est beaucoup plus efficace et rapide. Que proposent nos anti-progrès: arroser les champs de sulfate de cuivre pour lutter contre le mildiou: c'est sûr que c'est bien bio??
Réponse de le 01/11/2011 à 1:51 :
LIBERATOR si vous suiviez un petit peu le sujet vous sauriez qu'en meme temps cela fait muter le parasite.Par contre c'est peu etre l'occasion d'appeler au boycott de la pomme de terre FORTUNA(c'est un nom qui vient du marche financier?)et de montrer aux industrielles de la CHIMIE :point de profit dans l'assiette.
Réponse de le 01/11/2011 à 7:21 :
TELQUEL : +10
Réponse de le 01/11/2011 à 8:52 :
Marre de se faire refourguer n'importe quoi par les financiers, qu'ils restent en dehors de mon assiette ! Lobbys industriels qui pervertissent le monde à l'affut du moindre profit. L'Europe ne sert à rien
a écrit le 31/10/2011 à 20:50 :
Une pomme de terre inventée par le chimiste BASF, miam ça fait envie!!
a écrit le 31/10/2011 à 19:17 :
C'est à espérer que l'Europe, sinon la France interdira cette pomme de terre. Il ne serait pas admissible alors que le Bio revient dans nos assiettes de sortir ce genre de produit.
a écrit le 31/10/2011 à 16:04 :
Des pommes de terre OGM ? Ce n'est pas une nouveauté. On en a déjà plein au gouvernement.
Réponse de le 31/10/2011 à 17:21 :
Ah !!ah !!ah !! mdr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :