Après la course aux vaccins anti Covid-19, celle pour le variant Omicron entre Moderna et Pfizer

Les deux leaders des traitements anti Covid ont commencé des tests sur un vaccin spécifique au variant du Covid-19. Ces annonces faites quasi en même temps par les deux groupes révèlent l'enjeu d'être le premier à obtenir les autorisations nécessaires avant la mise sur le marché.

3 mn

Pfizer évalue non seulement sa formule en tant que rappel, mais aussi pour la série initiale d'injections, chez des personnes auparavant non vaccinées.
Pfizer évalue non seulement sa formule en tant que rappel, mais aussi pour la série initiale d'injections, chez des personnes auparavant non vaccinées. (Crédits : Reuters)

Deux jours seulement après Pfizer-BioNTech qui a annoncé débuter l'essai clinique d'un vaccin contre le variant Omicron, c'est au tour de son principal concurrent  Moderna de faire une communication similaire. L'entreprise américaine Moderna va évaluer sur 600 adultes une dose de rappel spécifique contre Omicron. Cette course à l'adaptation des vaccins est d'autant plus féroce que ces vaccins sont tous deux basés sur la technologie de l'ARN messager. Elle permet notamment de pouvoir les mettre à jour relativement facilement pour suivre l'évolution des mutations spécifiques aux nouveaux variants.

Alors que le seul marché des vaccins est évalué à 60 milliards de dollars (contre un total de 45 milliards dollars avant l'apparition du SARS-COV-2), il s'agit d'être le premier à signer les contrats. Sur le sujet, tandis que les ténors MSD, GSK, Sanofi ont perdu du terrain, le duopole Pfizer / Moderna semble se dessiner.

Lire aussi 9 mnCoronavirus : comment le jackpot du vaccin redistribue les cartes des Big Pharma

Dans l'essai Moderna, la moitié ont déjà reçu deux doses du vaccin de Moderna il y a au moins six mois, et l'autre ont reçu non seulement ces deux doses initiales mais aussi, il y a au moins trois mois, la dose de rappel déjà autorisée. Le rappel spécifique sera donc à la fois évalué en tant que troisième, ou quatrième dose.

Moderna a également fait part de résultats portant sur l'efficacité, face à Omicron, de son rappel déjà autorisé. "Nous sommes rassurés de la persistance des anticorps contre Omicron six mois après le rappel actuellement autorisé", a déclaré dans un communiqué Stéphane Bancel, le patron de Moderna.

"Toutefois, compte tenu de la menace à long terme que représente l'évasion immunitaire d'Omicron, nous allons de l'avant avec notre rappel de vaccin candidat spécifique contre Omicron", a-t-il ajouté.

De son côté, Pfizer évalue non seulement sa formule en tant que rappel, mais aussi pour la série initiale d'injections, chez des personnes auparavant non vaccinées. L'essai clinique implique 1.420 personnes âgées de 18 à 55 ans.

La date de mise sur le marché

Pour Moderna comme pour Pfizer, il s'agit d'obtenir le premier les autorisations des agences de santé nationales, avant une mise sur le marché. Le patron du laboratoire américain Pfizer, Albert Bourla, avait déclaré début janvier que le géant pharmaceutique pourrait être prêt à demander les autorisations du nouveau vaccin, qui vise ce variant du Covid-19, dès le mois de mars.

BioNTech prévoit un chiffre d'affaires compris entre 16 et 17 milliards de dollars en 2021, alors qu'elle ne dégageait que quelques dizaines de millions de deux ans plus tôt. De son côté, Moderna table sur 15 à 18 milliards de revenus, soit mille fois plus qu'en 2019.

Pfizer risque aussi de prendre un temps d'avance grâce au Paxlovid, sa pilule curative face au Covid. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé ce jeudi avoir approuvé sa pilule anti-Covid.

Dans le même temps, plusieurs pays, dont les Etats-Unis, ont commencé à voir une baisse des cas due à la vague provoquée par Omicron, le variant le plus transmissible détecté à ce stade, mais le nombre de contaminations dans le monde continue de grimper.

(Avec AFP)

Lire aussi 3 mnLe Paxlovid de Pfizer, premier antiviral anti-Covid à obtenir une autorisation d'accès précoce en France

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 28/01/2022 à 9:32
Signaler
On leur fait confiance pour chercher à se faire un maximum de fric sur notre dos pas de souci.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.