Boiron : les recettes s'effondrent, le laboratoire se restructure

La fermeture fin 2021 du site loir et chérien de Boiron illustre les difficultés du laboratoire pharmaceutique homéopathique. Encore aggravées par la crise sanitaire, elles l'ont déjà conduit à se diversifier depuis plusieurs mois.

3 mn

Les installations ultra-modernes du site de Montrichard seront déménagées au siège de Boiron à Massimy (photo).
Les installations ultra-modernes du site de Montrichard seront déménagées au siège de Boiron à Massimy (photo). (Crédits : Reuters)

Via un partenariat scellé avec NG Biotech, Boiron réalise depuis avril le conditionnement et la distribution des autotests antigéniques fabriqué par cette société pionnière dans les outils de diagnostic rapide du Covid 19. Le laboratoire, dont le siège (et principal site industriel) est situé à Messimy dans le Rhône, s'est également associé à Emmac Life Sciences pour commercialiser des produits à base de plantes de cannabis thérapeutique. Boiron nourrit d'autres projets de développement sur le créneau des plantes médicinales, assure un porte-parole du groupe familial à La Tribune. Ces diversifications restent marginales pour le groupe pharmaceutique qui a développé parallèlement une gamme de compléments alimentaires et de crèmes cosmétiques. Elles s'inscrivent dans un contexte dégradé pour le premier laboratoire français dont les médicaments homéopathiques représentent environ 80% de l'activité.

Leur déremboursement progressif entamé depuis 2019 avait déjà provoqué un recul de 7,8% du chiffre d'affaires de Boiron en 2020 (513 millions d'euros). L'arrêt complet de la prise en charge de l'homéopathie depuis le 1er janvier a encore aggravé cette baisse. Les mesures de protection sanitaire, provoquées par l'épidémie de Covid 19, ont, de surcroît, fortement limité les pathologies hivernales, point fort de Boiron avec ses granules contre la grippe notamment. Le laboratoire, côté sur le marché Euronext de la Bourse de Paris, a ainsi annoncé une chute de 41% de ses recettes au premier trimestre par rapport à la même période de 2020.

Réorganisation depuis 2020

Conséquence de cette conjonction d'éléments négatifs, Boiron fermera son site de production de Montrichard en décembre. A la clé, le licenciement économique d'une trentaine de salariés sur les 64 qu'emploie le laboratoire dans le Loir-et-Cher. Les autres collaborateurs bénéficieront de mesures de reclassement au sein du groupe ou de préretraite. Les installations seront transférées au siège de Messimy avant la vente de ces locaux de plusieurs milliers de mètres carrés, propriété de l'entreprise. Mis en œuvre à partir d'octobre 2020, le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de Boiron induit également la fermeture de 12 établissements de préparation-distribution sur les 27 que compte le laboratoire dans l'Hexagone. 490 emplois sont concernés par ces mesures portant la totalité des suppressions de postes fin 2021 à 550 sur un effectif total dans le monde de 3.200 salariés.

Trésorerie solide

Boiron, qui ne comptera plus que deux sites de production en 2022, à Messimy et à Montevrain en Seine et Marne, anticipe cette année une baisse de ses recettes similaire à celle enregistrée en 2020. Pour autant, l'assise et la pérennité du laboratoire, encore détenu à 70% par la famille Boiron, ne sont pas remises en cause, selon le même porte-parole. D'une part, le groupe s'est largement développé à l'international depuis 2015. Boiron réalise désormais 50% de ses recettes hors de l'Hexagone, où la question du remboursement des médicaments est moins sensible qu'en France. Le laboratoire, dirigé par Valérie Poinsot, peut, d'autre part, s'appuyer sur une situation financière saine, grâce à une absence d'endettement et une trésorerie importante. De quoi attendre des jours meilleurs en poursuivant sa diversification pour ne plus dépendre uniquement de ses gammes de produits homéopathiques.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 07/05/2021 à 15:24
Signaler
Aucune embauches locales sur leur site Messimy. L'emploi ne profites pas aux lyonnais alors il y a des compétences.... Après, on s'étonne des retours de bâton

à écrit le 06/05/2021 à 13:54
Signaler
Je n'utilise pas l'homeopathie. Par contre,je ne comprend pas la logique de l'administration concernant le déremboursement (et pour d'autres, le non-remboursement) : Si l'administration considère qu'il n'y a pas d'effet suffisant pour être rembours...

le 06/05/2021 à 15:11
Signaler
L'homéopathie n'est pas une solution médicale au regard de la part quasi-inexistante de principe actif. Votre chauvinisme lyonnais est ridicule...

à écrit le 06/05/2021 à 13:04
Signaler
Quand on a vendu des décennies du sucre au prix du lingot d'or, la vraie vie est compliquée. Il faut mettre un terme à tous ces charlatanismes. Et surtout sévir ceux qui les propagent car le comble ce sont des médecins, des bac +++ et qui se disent ...

le 06/05/2021 à 19:28
Signaler
Ce n'est pas parce que vous ignorez que cela n'existe ou ne fonctionne pas. Votre manque d'ouverture d'esprit ne fera pas de vous ni un scientifique ni un fortuné. Vous citez la des professions/technique qui justement sont reconnus et valent l...

le 18/06/2021 à 13:07
Signaler
Eh bien dites donc ! Quelle fermeture d'esprit ! Vous ne connaissez pas l'empreinte vibratoire on dirait. La mémoire de l'eau, ça ne vous dit rien ? La connaissance évolue, essayez de vous informer un peu. Si vous préférez rester dans le "tout matièr...

à écrit le 06/05/2021 à 10:42
Signaler
Le muskus de Boiron comme ingredient de leur produits, provenent des canards, selon le porte parole de Boiron.

à écrit le 06/05/2021 à 10:02
Signaler
Boiron a arrêté le cephyl, excellente aspirine peu dosée avec cafeine et autres plantes souveraine pour rhumes et céphalées, la teinture mère rhus toxicodendron magnifique anti courbatures. 2 produits absolument fabuleux. Pourquoi : mystère.... E...

à écrit le 06/05/2021 à 9:37
Signaler
je dois avouer que j'ai du mal a comprendre le deremboursement c'est de notoriete publique que les gens demandaient alors a leur medecin le meme medicament mais ' pas homeopathique' et plus cher sans compter les interactions medicamenteuses, la sur...

le 06/05/2021 à 12:59
Signaler
J'abonde. Sans parler et c' est l' essence même de la médecine que c' est le ciboulot qui fait une grande part des maladies ( stress ) et une grande partie des guérisons. Alors quand bien même l'homéopathie " n' aurait " pas valeur scientifiq...

le 06/05/2021 à 13:08
Signaler
Prenez un morceau de sucre, il y a plus de chance qu'il y ait une substance active que dans des gélules 12CH. Je ne délire pas, renseignez vous sur le mode d'élaboration de vos gélules...

le 06/05/2021 à 18:57
Signaler
Peut importe. Je suppute que le médecin fait dans sa journée une majorité d'acte relevant plus de la bobologie que de cas d'urgence vitale. Dans cette bobologie ne vaut-il pas mieux administré une dilution infinitésimale de quelque chose ( ou de...

à écrit le 06/05/2021 à 8:53
Signaler
Les gens utilisant l'homéopathie le faisaient principalement parce que c'était remboursé en partie, ou parce que ça leur faisait du bien ? Si ça les aidait, soignait (petits problèmes pas maladie grave), pourquoi d'un coup arrêter ? Pas remboursé = p...

à écrit le 06/05/2021 à 7:50
Signaler
Dans ce milieu occidental hostile à l'homéopathie(par voie réglementaire), il serait judicieux pour survivre en attendant des jours meilleurs, de s'exiler là où on favorise ce type de médecine. L'Inde propose un cursus officiel en homéopathie; ce pa...

le 06/05/2021 à 9:21
Signaler
"...l'animal soigné ne peut être considéré comme un sujet sensible à l'effet placebo...", cette phrase est radicalement fausse. Tapez "Hans le malin" sur Qwant et regardez son histoire, vous verrez que les animaux sont très sensibles à la communicati...

le 06/05/2021 à 20:03
Signaler
Savez vous que l'homéopathie est une théorie occidentale. A vous lire elle viendrai d'ailleurs ! Elle est fondée sur des principes invérifiables à son époque... aujourd'hui c'est bien différent. Il faut vivre avec son temps ou alors vous êtes pour ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.