Que changerait un déremboursement des lunettes par la Sécurité sociale ?

 |   |  1119  mots
Le déremboursement de l'optique, gage d'efficacité ou risque de système de santé à deux vitesses? (Photo Reuters)
Le déremboursement de l'optique, gage d'efficacité ou risque de "système de santé à deux vitesses"? (Photo Reuters) (Crédits : REUTERS)
La Cour des comptes suggère le déremboursement de l'optique correctif et de l'équipement auditif par l'Assurance maladie. Si la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a assuré que cette option n'était pas au programme, la question de l'impact éventuel d'une telle mesure mérite pourtant d'être posée.

 Pour faire baisser le budget lunettes, une refonte du système de remboursement pourrait peut-être permettre d'y voir plus clair. C'est en tous cas ce qu'affirme la Cour des comptes, dans son rapport remis ce mardi. De toutes les propositions, celles qui consiste à "réexaminer" l'articulation entre le rôle de l'Assurance maladie obligatoire et des complémentaires a fait le plus de bruit. Les Sages de la rue Cambon vont en effet jusqu'à suggérer d'abandonner le remboursement des lunettes, lentilles (et prothèses auditives) par l'Assurance maladie obligatoire. 

>> Pourquoi la Cour des comptes suggère de revoir les remboursements d'optique

"Il n'y aura pas de déremboursement", a très vite réagi Marisol Touraine, la ministre de la Santé. Si cette option politiquement explosive n'est pas au programme, le débat qu'elle suscite remet en lumière des dysfonctionnements du marché de l'optique en France dénoncé depuis plusieurs mois par certaines associations de consommateurs. Dès lors, quel serait l'impact d'un déremboursement des lunettes (et lentilles)? Réponse de certains acteurs du secteur. 

  • 1 - Un faible coût, mais des gains d'efficacité

Il s'agit de l'un des principaux arguments de la Cour des comptes. Pour une monture pour adulte, entre 1,5 et 3% seulement du prix de l'équipement optique est remboursé par l'Assurance maladie. Cela représente entre 2,29 euros pour des verres correcteurs simples, et 24,54 euros pour des verres progressifs. Comparé au prix moyen des lunettes complètes, entre 299 euros pour des verres unifocaux et 621 euros pour une monture avec verre progressif (les moyennes calculées par GFK-Que Choisir), c'est peu. 

Surtout, si cette mesure est accompagnée d'autres pour tenter de réguler le marché, l'effet attendu pourrait avoir pour conséquence de faire baisser les prix. C'est en tous cas ce qu'espère la Cour des comptes (et certaines associations comme l'UFC Que Choisir) qui mise sur la constitution de "réseaux de soin". Ces derniers consistent à empêcher certaines dérives. Les rédacteurs du rapport sur la Sécurité sociale en ont détaillées certaines:

Une pratique très fréquente des distributeurs, dite de 'l'ajustement', consiste à conduire le client à faire converger son panier d'achat vers le remboursement maximum prévu par son contrat d'assurance maladie complémentaire (voire à surfacturer les verres, fréquemment mieux remboursés que les montures) ; cette pratique permet aussi de faire profiter les clients d'avantages divers, présentés comme des 'cadeaux'. (...) Une autre pratique contestable consiste à rappeler au client qu'il peut se faire rembourser un équipement d'optique chaque année, en lui suggérant de 'revenir au mois de janvier' pour un renouvèlement alors qu'il n'y a pas de nouveau besoin médical ou pour faire prendre en charge le coût de lunettes de soleil.

Pour éviter ce type de pratiques, la Cour des compte préconise par exemple d'imposer un plafonnement des remboursements et de réduire la fréquence des renouvellements autorisés. 

2 - Un risque de "système à deux vitesses"

Bien sûr, les opticiens ne voient pas du tout les choses du même œil. Le symbole que représente le remboursement par la Sécurité sociale, certains y tiennent fermement.  Un déremboursement signalerait un "basculement vers une privatisation de la Sécu", s'inquiète ainsi Philippe Peyrard, le patron d'Atol. Avec des complémentaires qui "mettront en coupe réglée les professionnels" et qui "achèteront de la santé au kilo", il s'effraie d'un système "à deux vitesses", où certains salariés pourront s'offrir des prestations bien plus haut de gamme que ceux dont le système de complémentaire coûte moins cher à leur employeur. Une situation qui est d'ailleurs déjà dénoncée par la Cour des comptes...

Philippe Peyrard estime en outre qu'une baisse des prix risque d'être répercutée sur le personnel au détriment de la qualité du service. "Une ex-vendeuse de chez Bata reconvertie en opticienne" sans la formation adéquate serait incapable de faire les calculs nécessaires pour offrir la monture adapté aux yeux du client, craint-il par exemple. 

Aux critiques adressées contre des marges élevées pratiquées (60% de marge brute), la profession rétorque que l'équipement nécessaire impose des investissements et rend en fait la marge nette bien moins impressionnante. 

Son concurrent Krys, pointe en outre le fait que les Français eux-même seraient majoritairement opposés au déremboursement : "91% des Français son contre", clame même un sondage réalisé pour son groupe et cité dans un communiqué. 

3 - Un changement de rapport de forces

Justement, si cette participation "symbolique" la de Sécurité sociale est si faible, pourquoi la supprimer? Peut-être parce qu'elle pourrait permettre de modifier les rapports de forces entre les principaux acteurs du marché. La Cour des comptes apporte clairement son point de vue sur la question dans son rapport:

Si symbolique que soit devenue la participation de l'assurance maladie obligatoire, elle facilite entre les acteurs un jeu de renvoi de responsabilités sur qui doit assumer une gestion véritablement active du risque, jeu dont les assurés sociaux en définitive payent le prix. 

D'après des professionnels du secteurs, si les opticiens refusent net le déremboursement, c'est d'abord parce qu'ils craignent le renversement du rapport de force. En se trouvant face à un seul type d'interlocuteur, plus fort, ils seraient moins à même de peser sur les prix. 

A noter: tous les opticiens ne sont pas contre cette idée. Le très médiatique Alain Afflelou plaidait ainsi fin 2012 pour le déremboursement, le jugeant obsolète par rapport aux pratiques d'autres pays européens.

 >> Pourquoi le prix des lunettes est-il aussi élevé en France

4 - Quel gain d'efficacité?

Du côté des associations de consommateurs, l'UFC-Que choisir juge qu'une révision du rôle de chaque organisme permettrait d'améliorer l'efficacité du système. S'il ne se prononce pas sur la question du déremboursement, l'organisme juge plutôt positivement certains aspects des suggestions de la Cour des comptes.

"Faire en sorte que l'argent public ne soit pas saupoudré sur tous en très faible quantité mais concentré sur ceux qui en ont le plus besoin (enfants, personnes âgées etc)", serait plus efficace, explique ainsi Mathieu Escot, chargé de mission au sein de l'UFC.

Les 200 millions d'euros alloués par l'Assurance maladie au remboursement des lunettes et lentilles pourraient ainsi être utilisés en priorité pour les bénéficiaires de la CMU. A moins qu'il ne s'agisse finalement d'une (petite) économie supplémentaire parmi bien d'autres, pour tenter de réduire le déficit de la Sécurité sociale... 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2013 à 15:47 :
La sécu a dû se poser la question de l'utilité de bien voir, pour dérembourser les lunettes, elle a conclu que vu l'état actuel du monde valait mieux ne rien voir. A moins que ce soit au nom de la justice sociale! Citoyens qui avaient 10 sur 10 bientôt une nouvelle taxe!
a écrit le 19/09/2013 à 10:00 :
Allez, les ophtalmos " vendraient les lunettes" via des monteurs prothésistes; on choisirait sa monture comme on choisit sa couronne et vlouf les opticiens rabattraient leur caquet!! voir l'arrogance des pubs, le train de vie pour la plupart des commerçants _opticiens etc...
Il y a une trentaine d'années des ophtalmos sérieux dénonçaient déjà ces abus, même si certains d'entre eux attaquaient le laser sans résultats probants, pour mieux s'engraisser...
On dirait que les dérives enfin se découvrent: il en a fallu du temps!!
a écrit le 18/09/2013 à 23:01 :
Le hic est que la vue est un grand outil de travail. Bien des gens ont besoin de lunettes pour travailler. La même paire permet de s'offrir des loisirs après.
a écrit le 18/09/2013 à 22:18 :
Et le médicament placebo "homéopathie"...vu le CA de BOIRON,il sera intéressant de se poser la question de l'utilité réelle ? et son déremboursement.!
a écrit le 18/09/2013 à 19:59 :
De toute façon, tout ce qui est à grignoter est bon à prendre, alors on racle les fonds. Par contre l'argent pour les guerres coule à flot. Ségolène avait prévu la suppression des 1 euro de franchise de la consultation chez le médecin ainsi que celle des 50 centimes par boîtes de médoc, son Ex fait tout l'inverse. Et Hollande se dit de gauche !
a écrit le 18/09/2013 à 16:01 :
le changement serait que seules les clandestins immigres et cmu seraient remboursés
a écrit le 18/09/2013 à 15:45 :
la SECU ,,,, mettre fin aux niches fiscales dont 2,2 milliards d'exonération de cotisation d'assurance maladie des professionnels libéraux de la santé . A quel titre en Sont-ils exemptés et pourquoi avoir tenu dans l'ombre cette non cotisation ?(cf figaro économique d'aujourd'hui)
a écrit le 18/09/2013 à 14:06 :
Voilà une initiative hautement symbolique de la politisation de la Sécu. Notre gouvernement préfère la gratuité de tout ce qui touche aux activités du bas ventre et des conséquences de son utilisation que de rembourser ce qui s'use avec l'âge! Une vision pas très nette de la philosophie qui a fondé notre système!
Reste à espérer pour lui que ceux qui représentent les 29% d'opinions favorables ne portent pas de lunettes!
a écrit le 18/09/2013 à 13:23 :
Si la sécu ne rembourse plus les lunettes cela ne changera pas grand chose. En 2OO7 la
sécu m'a remboursé 11,44 euros pour 276,12 euros , par contre si la TVA aurait été de 5,5 %
j'aurais eu plus. Les Gouvernants lancent des "affaires" en attendant de voir les réactions.
Si il n'y avait eu l'affaire de la Tunisie, je serais allé dans ce pays les renouveler, J'ai acheté
mes lunettes dans une officine Mutualiste ?
a écrit le 18/09/2013 à 12:13 :
Effectivement la sécu ne rembourse rien sur des verres correcteurs, sur les prothèses dentaires pas terribles non plus, et les appareils auditifs également. L'état nous veut malvoyant, mal nourri et malentendant, ainsi il serait tranquille !!!!!!!!!!!!!!! Quand je lis que sur internet on peut avoir des lunettes à 16 euros ou à 30 euros, je trouve cela lamentable, car elles ne sont pas vraiment bien adaptées à votre vue, les corrections de branches ou le placement bien équilibré des verres progressifs ne peut être fait correctement et plus tard vous vous en mordrez les doigts; c'est peut-être bien pour une légère perte qui ne nécessiterait peut-être même pas de correction !!! C'est comme partout, il y a des professionnels qui abusent et d'autres non; moi je vais chez un opticien agréé par ma mutuelle et il n'y a pas de problème, les prix sont tout à fait corrects... Quant à diminuer les remboursements pour augmenter les gains de la CMU pour aider les NON COTISANTS alors là pas d'accord..................
a écrit le 18/09/2013 à 12:03 :
quels sont les coûts du fonctionnement de la sécu ! ? ... au boulot les journalistes !
a écrit le 18/09/2013 à 10:02 :
c'est une hérésie qui démontre encore une fois que Mme la ministre ne connait pas son sujet, je viens de changer mes lunettes qui avaient 12 ans (je suis myope) facture du 19 juillet 2013 un VERRE FACTURE 90 euro REMBOURSE SECU 1,37 euro oui vous avez bien lu 1 EURO et 37 CTS
La MONTURE : 195 euro le REMBOURSEMENT SS :1,70 euro l'opticien pour 1 euro supplémentaire m'a donné cette paire de lunette en double. CE N'EST PÄS MA MYOPIE QUI FAIT LE TROU DE LA SECU.Nitrame
Réponse de le 18/09/2013 à 12:12 :
"l'opticien pour 1 euro supplémentaire m'a donné cette paire "... je doute que cette paire coûte 1euro ... comme à une certaine époques les téléphones portables pour 1euro .... donc dans la 1ere paire vous avez payé la deuxième ! y' a également de l'ordre à remettre ! .... à la sécu aussi !
Réponse de le 18/09/2013 à 12:28 :
je pense à petite cure en thalassothérapie ... au chaud !
Réponse de le 18/09/2013 à 13:09 :
Tchin-Tchin, pas de remboursement par la sécu ? Fini la 2éme pour le prix d'une, ce sera une demi-paire de lunettes pour le prix d'une, soit un monocle !!!
Réponse de le 18/09/2013 à 22:06 :
... La MONTURE : 195 euro ...
qui revient à 5 ou 10? pour l'opticien
et la deuxième paire est montée en asie avec un petit délai de 3 semaines
Réponse de le 28/09/2013 à 17:13 :
je travaille dans un afflelou et la 2e paire n'est pas faite en asie. arrêtez de dire n'importe quoi... les verres viennent de chez le même verrier que pour la première paire (accord commerciaux) et sont taillés dans l'atelier du magasin. Penchez vous plus sur les réseaux de mutuelle (mma, maaf...) qui vous force à aller chez tel ou tel opticien car ils vous imposent le type de verre pour engranger le plus de bénéfice possible sur votre santé.
a écrit le 18/09/2013 à 9:39 :
Moi ce qui m'enerve le plus , c'est ce sens unique de la Sécu qui peut à volonté décider de ne plus rembourser tel ou tel article, sans même revoir tous les prélèvements sur notre salaire (euh... si pardon mais à la hausse uniquement : encore un sens unique). Quand aurons nous le choix de décider à qui nous désirons verser nos cotisations.. sûr qu'alors ce serait la gestion de la sécu d'être apurée...
a écrit le 18/09/2013 à 9:27 :
Le comique dans cette histoire c'est d'écouter ce matin sur France Inter le président de la Cour des Comptes qui indique qu'a aucun moment la Cour n'a préconisé le déremboursement par la Sécurité Social mais qu'au contraire il était anormal que ce volet de la santé soit abandonné par la protection sociale publique avec des remboursements insignifiants. La France est un pays où l'on débat avec acharnement, y compris par un ministre, sur un sujet dont on n'a pas pris connaissance!
a écrit le 18/09/2013 à 8:55 :
Comique! voila ce que représente la proposition de non remboursement des lunettes....à moins que l'on cherche le moyen de rendre la vue des Français plus courte.
La sécu meurt des abus sur des postes beaucoup plus important que "les lunettes"; Lorsque le centre anticancéreux de Montpellier dépense plus de 300 000? pour changer son nom et sa charte graphique cela fait un gros paquet de lunettes!
Tant que les hôpitaux seront des instrument des politiciens qui les dirigent ils coûteront "la peau des fesses"
Tant qu'il suffira à des étranger d'accoucher en France pour faire un petit Français et toucher des allocations à vie on en sortira pas (plusieurs centaines par mois )
Mais toutes ces remarques ne sont pas politiquement correctes....pardonnez moi
Réponse de le 18/09/2013 à 14:25 :
Tout à faire d'accord avec vous. Ceci dit la politique française n'a plus rien de "correct" depuis longtemps.
a écrit le 18/09/2013 à 8:43 :
Si nous arrêtions déjà d'abuser du système ? Depuis hier je n'arrête pas d'entendre que c'est la faute des opticiens. Ils ne sont pas les seuls à blamer. Qui ne connait dans son entourage au moins une personne qui avec la complicité d'un opticien, se fait rembourser ses lunettes de soleil (sans correction) ? Ou arranger la facture pour être mieux rembourser sur sa monture de marque. D'accord le remboursement est surtout l'affaire des mutuelles. Sauf que voilà, le tarifs des mutuelles seraient naturellement augmenté dans le cas d'une prise en charge totale. Personne n'est jamais responsable dans ce pays.
a écrit le 18/09/2013 à 8:21 :
La sécu ne rembourse pas bien les lunettes. Mais avec les mutuelles haut de gamme en complément, vous pouvez en changer tous les 4 mois et pas forcement pour des lunettes de vue. Pour calmer les abus il faut surtout intituler la fin de la gratuité. Laisser systématiquement 5 euros à la charge du patient par exemple (même si il possède la meilleure mutuelle au monde). Ou alors qu'il passe à 100% par une mutuelle privée pour ses remboursements, sans apport de la sécu. comme semble le suggérer la cour des comptes.
Réponse de le 18/09/2013 à 8:58 :
Sur les 5 malheureux euro de remboursement sécu, ca ne changera pas grand chose au déficit des comptes sociaux. Par contre, sur les arrêts de travail, je propose de passer pour TOUS à 5 jours de carence, dont 3 ou 4 à la charge du salarié et 1 ou 2 à la charge de l'employeur SANS que qui que ce soit ( mutuelles, employeurs voulant acheter la paix sociale type EDF, ...) ne puisse modifier cette répartition de charges ! C'est fou les économies qui seront réalisées : il n'y a qu'à voir la baisse de l'absentéisme des fonctionnaires pendant les quelques mois où ils ont subi UN malheureux jour de carence !! Là, ca aura un effet sur le budgets de la sécu ! Pour les cures thermales, au minimum une participation du salarié via un décompte des jours de cure sur les jours de congés, et vous verrez que bon nombre de curistes vont préférer partir en vacances plutôt que se soigner en cure finalement pas si indispensable, pas si efficace, ....
a écrit le 18/09/2013 à 0:42 :
On prend vraiment les gens pour des cons. Genre le fait de ne plus rembourser les lunettes (qui son remboursées une misère une fois par an). Mais pour avoir bossé dans une caisse MSA je peux vous dire que si il y avait des audits auprès de toutes les AMO là on commencerait à avancer dans le bon sens.

Sinon je suis d'accord qu'il faudrait réglementer les opticiens et tant qu'à faire les dentistes aussi car il est tout bonnement scandaleux qu'une même couronne (même labo) soit facturée du simple au double.
Réponse de le 18/09/2013 à 8:34 :
les couronnes sont royales ... en France ! concernant la sécu, on ne nous parle pas des frais de fonctionnement .... bizarre !
Réponse de le 18/09/2013 à 8:46 :
j'oubliais .... avec la loi Taubira ... j'irai pas en taule !
Réponse de le 18/09/2013 à 9:33 :
Pour les couronnes vous avez le choix :fabriquées en France (près de chez vous souvent dans un atelier de prothésiste), à l'Ile Maurice ou plus loin. (Posez la question à votre dentiste, pensez que sa marge à lui est peut-être encore plus importante avec un produit moins cher). Alors qui préférez-vous que vos cotisations fassent vivre ? Si ce n'est pas votre voisin prothésiste, attendez-vous à payer des cotisations supplémentaires : celles de l'assurance chômage. Notez, votre chir-dent lui roulera peut-être en Maserati. Tout ça aura au moins fait un heureux.
a écrit le 18/09/2013 à 0:37 :
Cela ne changera rien; et certainement pas la nécessité de mettre un terme à la SS, la reconstruire sur d'autres bases en libérant le système et en limitant les remboursements à la richesse réelle collective, le reste devant être à la charge des patients. Avoir alimenté le "pot" de la SS, par de l'emprunt, pour draguer les électeurs, est une faute grave politique, marquant plus la démagogie des dirigeants que le sens de la responsabilité, ou du devoir politique. Cette dérive et dysfonctionnement de la SS, que n'avait probablement pas voulu le général de Gaulle, a eu deux conséquences majeures : creuser l'endettement et implanter un esprit d'assistance abyssal, faisant croire que l'économie de la santé, ne fonctionnait pas comme toutes les autres économies de la vie, mais aussi que tout était dû.
Aucune société, y compris les plus primitives, sont contraintes par un niveau de ressource, par un seuil de richesse. Le "j'ai droit", tellement prisé par la Gauche, est un mensonge; certes agréable à entendre et à croire, mais 40 ans d'illusion dans l'économie de la santé, nous ont conduit à la situation actuelle...On ne traite pas un dysfonctionnement structurel, sans tout reconstruire, en évitant les mêmes erreurs de l'étatisation dogmatiques de la santé.
a écrit le 18/09/2013 à 0:19 :
Retirer le remboursement des lunettes pour augmenter la CMU ? C'est volontairement provocateur ? Nan, parceque ça y ressemble...
Réponse de le 18/09/2013 à 8:38 :
La CMU et le RSA ... et 2 hectares de cannabis ... une porsche tout va bien !!!! pour les lunettes je choisis des rayban !
a écrit le 18/09/2013 à 0:14 :
attendons quelques jours et l équipe de flambi va enterrer tous ca
Réponse de le 18/09/2013 à 8:17 :
c est du vol pourtant porter des lunettes n est pas un luxe pour beaucoup .....tout comme soigner ses dents il est urgent de faire cesser ses méthode en période de crise .je compte sur la gauche pour y mettre bon ordre
a écrit le 17/09/2013 à 23:00 :
Une paire de lunettes de vue coute 16 euros achetée sur Internet. Cette même paire est revendue 850 euros chez un opticien en France. Cherchez l'erreur ?
Réponse de le 18/09/2013 à 6:46 :
A ce prix là, vous avez des lunettes "Mickey" sans les verres ?
Réponse de le 18/09/2013 à 8:50 :
Il faut raison garder. Vous ne pouvez pas souhaiter une paire de lunettes à 16? et espérer un tissu économique domestique en bonne santé, avec un marché du travail équilibré. Entre 16 et 850?, il y a certainement un juste prix, permettant à l'opticien d'obtenir une confortable marge.
Réponse de le 18/09/2013 à 9:01 :
... chez eurodisney optic !
a écrit le 17/09/2013 à 22:40 :
En France le système est devenu fou: les mutuelles remboursent sans rechigner les lunettes facturées à prix d'or par les opticiens. Les prix explosent (20 à 30%) plus chères que dans d'autres pays européens. Payer une simple paire de lunette le prix d'un réflex bourré d'électronique, est-ce bien raisonnable ?
Réponse de le 18/09/2013 à 9:05 :
Est-ce la même paire de lunette et avec les mêmes services ? Par ce qu'il me semble que la différence entre la France et d'autres pays, c'est surtout que la prise en charge mutualiste permet aux Français de monter en gamme dans leurs achats de lunettes ! Par contre, on pourrait faire des économies en permettant que le renouvellement de lunettes puisse se faire sans passer par l'ophtalmo (quasi tous en dépassement d'honoraires, et avec des délais ubuesques)... seul un changement de vue (l'opticien a la formation et l'appareillage pour le détecter : on peut lui imposer cette obligation) justifierait un passage chez l'ophtalmo !!!
a écrit le 17/09/2013 à 21:49 :
La guillotine va devoir bientôt ressortir du musée.... ça urge!!!!!
a écrit le 17/09/2013 à 21:36 :
Pardi, une belle petite augmentation des cotisations des mutuelles de santé.

Quelle aubaine pour elles !
a écrit le 17/09/2013 à 21:23 :
Et un audit de la gestion de la Sécu, c'est pour quand ?
a écrit le 17/09/2013 à 20:27 :
Décidemment, les modérateurs, vous modérez tout.......sauf les conneries que vous mettez en ligne !
Réponse de le 18/09/2013 à 0:17 :
Et ta connerie , tu l as mets en ligne ?
a écrit le 17/09/2013 à 20:19 :
remboursement sécurité sociale sur le pris d'une paire de lunette = 3%=20 euros , qu'on supprime la secu elle ne sert plus a rien , qu'on supprime la CSG(prevue à l origine pour quinze ans ? MAIS LE TROU EST LA ET TOUJOURS LA) mais l'argent ne rentra pas à la sécu mais dans les poches de nos politiciens ou est donné à tous va pour les aides de nos immigrés ou assités
Réponse de le 18/09/2013 à 10:14 :
pour donner suite à mes lunettes la monture de la paire n°1 facturée 195 euro la SS m'a remboursé 1,70 euro soit 60% du tarif de base qui est de 2,20 euro.
LA PAIRE N° 2 est donnée pour un euro supplémentaire.
MA MUTUELLE M A REMBOURSE la SOMME GLOBALE de 175 euro
a écrit le 17/09/2013 à 20:18 :
Ca changerait rien. La SS ne rembourse pas les lunettes, les opticiens se gavent et les mutuelles remboursent sur option. En fait, quand les gens verront un peu plus loin que le bout de leur nez, ils iront commander leur lunette sur certains sites spécialisés pour 30? avec les verres inclus. A ce prix là j'ai même pas besoin de mutuelle, et je dois dire que c'est assez jubilatoire de ne pas participer à cette petite sauterie collective.
a écrit le 17/09/2013 à 20:16 :
remboursement securité sociale = 3% = 20 euros , ils ne servent à rien , qu'on supprime la CSG (qui était prévu à sa création pour quinze ans)l'argent ne rentre pas dans les caisses de la sécu mais plutôt dans les poches de nos politiciens
a écrit le 17/09/2013 à 20:07 :
Ben voyons qui va encore trinquer??
" oh la la ca coute cher a la secu les lunette ! Donnons les sous a ceux qui ne travail pas ca sera mieux" la secu est financée en partie avec les taxes des salaires je crois? Et le reste avec des differents impots payé par ceux qui travail non ?? C est avec ce genre de chose que vous poussez les français vers les extreme !
a écrit le 17/09/2013 à 19:56 :
Déremboursement SS: le véritable problème est que les mutuelles étant complémentaires de la SS, si celle-ci ne rembourse plus l'optique, les mutuelles non plus. Donc tout sera à charge du patient, et çà on ne le dit pas !
Réponse de le 17/09/2013 à 20:30 :
Un peu plus, un peu moins......
Réponse de le 18/09/2013 à 0:19 :
On s en fout de ce que tu penses ...
a écrit le 17/09/2013 à 19:47 :
quand on voit le nombre d'opticiens dans une ville c'est sur que ça rapporte gros et que les marges sont impressionnantes, d'ailleurs aucune boutique vétuste dés que le décors n'est plus a la mode hop des travaux ..tout ceci c'est le patient qui le paye que ce soit a travers la sécu, sa mutuelle et son porte monnaie en complément...alors a quand des opticiens low coste sans deuxième paire gratuite etc
a écrit le 17/09/2013 à 19:46 :
Pour Ours brun.Bien sur, jamais vous ne ferez soigner votre vision,elle est vraiment trop courte.Non il vaudrais mieux les supprimer a la naissance tout ces retraités au moins il ne resterait que les ours bruns.
a écrit le 17/09/2013 à 19:44 :
Messieurs les journalistes, une question :
Votre mutuelle vous rembourse sur quelle base vos lentilles, vos lunettes et le reste ?
Réponse : heu zut il y a en un qui y pense grrrrr

Et oui sur un % de taux de remboursement sécurité sociale, donc si nos a....s de sage de la cour des comptes (pour pas écrire autre chose) ne savent pas ou pire n'envisage pas que les mutuelles ne rembourseront plus leur adhérent et bien nous sommes tombés bien bas !

En 2014 la France risque de devenir un bien triste pays où

Les jeunes avec des diplôme digne des marks de la république de whiemart, n'aurons pas d'avenir,
Des classes moyennes, que de noms qui se déchireront pour garder une miette,
Des vieux qui seront de plus en plus pauvre,

Ah ça ça ira,
ça ira, les parlementaires à la lanterne,
Ah ça ira ça ira,
les parlementaires, vous connaissez la suite...
a écrit le 17/09/2013 à 19:43 :
Pas grand chose! car la sécu ne rembourse déjà, vraiment pas grand chose! lamentable !
a écrit le 17/09/2013 à 19:18 :
Alors vous voyez mes retraités : comme a son habitude Touraine n a pas l intention de suivre les recommandations de la CdC .
Les socialistes sont les meilleurs defenseurs de vos interets vous pourrez continuer a piller les caisses de la sécu sur le dos vos enfants .
c est pour ca que la France se réforme jamais, chacun refuse de faire un effort et reporte sur l autre la faute
Réponse de le 17/09/2013 à 19:55 :
c'est marrant ... il y a tellement de gens qui sont sur le territoire et qui ne bosse pas et eux ils ont la secu gratos, et la c'est à nous de payer ... bizarre, non ?
Réponse de le 17/09/2013 à 20:03 :
c est ceux qui cotisent pas qui les pillent
les socialistes preferent les rsa auyx travailleurs
Réponse de le 17/09/2013 à 20:19 :
arretter de payé l RSA c bon la ss seras en benefice?
Réponse de le 17/09/2013 à 21:43 :
Si comme vous le préconisez on arrête de payer le RSA aux misérables, ils iront voler vos lunettes à la première occasion (ce qui n'est pas très compliqué).
Réponse de le 17/09/2013 à 22:58 :
Si on supprimait le rsa, la sécu et qu'on baissait les charges pour tous. Ne serait il pas une bonne chose? Plutôt que de rechercher des économies de bout de chandelle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :