Covid-19 : 12 personnes touchées par une mutation du virus, le Danemark abat 15 millions de visons

 |  | 364 mots
Lecture 2 min.
Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit (...) Il est nécessaire d'abattre tous les visons, soit 15 à 17 millions de bêtes selon les autorités, a dit la Première ministre lors d'une conférence de presse. (Photo: un vison en cage dans un élevage de visons à Hjoerring dans le nord du Jutland, au Danemark, le 8 octobre 2020.)
"Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit (...) Il est nécessaire d'abattre tous les visons", soit 15 à 17 millions de bêtes selon les autorités, a dit la Première ministre lors d'une conférence de presse. (Photo: un vison en cage dans un élevage de visons à Hjoerring dans le nord du Jutland, au Danemark, le 8 octobre 2020.) (Crédits : Reuters)
C'est la mise au point d'un vaccin contre le coronavirus qui est menacée par cette mutation du Covid-19 observée chez le vison, car cette mutation engendre une moindre efficacité des anticorps humains, expliquent les autorités sanitaires danoises pour justifier l'abattage immédiat de la totalité du cheptel de visons du pays. Elles espèrent ainsi mettre un coup d'arrêt définitif à cette crise sanitaire dans la crise sanitaire.

Le Danemark va abattre la totalité de la quinzaine de millions de visons élevés sur son territoire à cause d'une mutation du Covid-19 déjà transmise à 12 personnes, qui menace l'efficacité d'un futur vaccin pour l'homme, a annoncé mercredi la Première ministre Mette Frederiksen.

"Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit (...) Il est nécessaire d'abattre tous les visons", soit 15 à 17 millions de bêtes selon les autorités, a dit la Première ministre lors d'une conférence de presse.

Selon les explications des autorités danoises, cette mutation ne se traduit pas par des effets plus graves chez l'homme mais par une moindre efficacité des anticorps humains, ce qui menace la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19.

Le virus muté réagit moins bien aux anticorps

Le virus muté détecté sur des visons "ne réagit pas autant aux anticorps que le virus normal. Les anticorps ont toujours un effet, mais pas aussi efficace", a expliqué le responsable de l'Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI), Kåre Mølbak.

Kåre Mølbak concluait ainsi:

"La poursuite de l'élevage de visons impliquerait un risque beaucoup plus élevé pour la santé publique, tant au Danemark qu'à l'étranger", a-t-il souligné.

Le Danemark est le premier exportateur mondial de peaux de visons, une activité qui a fait la fortune de plus d'un millier de fermes dans le petit royaume nordique. Après des premiers cas de Covid-19 chez les visons, Copenhague avait déjà lancé cet été une campagne d'abattage dans les élevages infectés.

12 cas de transmission à l'homme du virus muté par les visons

Les douze cas de transmission à l'homme du virus muté ont été détectés dans le nord du Jutland (ouest), où sont concentrés la plupart des élevages.

Selon le ministre de la santé Magnus Heunicke, "les recherches ont montré que les mutations pouvaient affecter les actuels candidats pour un vaccin contre le Covid-19".

"C'est une menace pour le développement de vaccins contre le coronavirus, c'est pour ça que nous devons mener une campagne nationale", a-t-il insisté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2020 à 23:08 :
Ces adorables pauvres petites bêtes, quelle vie on leur a fait : enfermées toute leur vie dans des petites cages par millions pour faire du fric avec leur fourrure, et finalement exterminées plus tôt que prévu ...
Quelle honte pour le Danemark, qui aime bien se donner en exemple !
N'oublions pas non plus les centaines de dauphins massacrés tous les ans aux iles Féroé, qui appartiennent au Danemark ... Carton rouge pour ce pays.
a écrit le 05/11/2020 à 14:03 :
Mais quelle horreur! Ils vont tuer 12millions detres vivants qui nont rien fait de mal mise a part detre enfermes dans des cages minuscules pour servir dr manteau à certaines p*******!
Une fois dr plus letre humain fait nimporte quoi et cest lanimal qui en paie lez consequences!

Quand les gens ouvriront les yeux et leur conscience ( je pense que la grande manorite nen a pas) et comprendront quil faut respecter les animaux et donc ne pas les manger car cela provoque des maladies (vache folle,grippe aviaire,grippe porcine).

Lhumain nest pas fait pour manger de la viande, lelevage est la principale source de pollution, de déforestation, alors basta!

Pauvres betes, pauvre etre humain qui a perdu son once de ce quon ose appeler humanité
a écrit le 05/11/2020 à 12:00 :
si j'étais le ministre de la Santé , je ferai procéder d'urgence à une enquête épidémiologique ...en Chine pour savoir si le virus du Covid-19 n'a pas muté et infecté les animaux d'élevage ( volailles et porcs en particulier ) que l'on pourrait retrouver chez nous d'ici quelques mois .
a écrit le 05/11/2020 à 11:17 :
Nous n'avons pas entendu la SPA ni notre BB nationale s'émouvoir de ce qu'ils pourraient dénoncer comme un génocide du vison.
Cela dit s'il n'y a plus de vison le virus trouvera bien un autre hôte, il est très coquin ce virus.
En fait il va falloir apprendre à cohabiter avec le virus comme nous avons appris à cohabiter avec le HIV contre lequel aucun vaccin n'a été trouvé depuis son apparition il y a 40 ans.
Il va falloir adapter nos comportements ou accepter un taux de mortalité plus élevé chez certains.
a écrit le 05/11/2020 à 9:24 :
Peut-être aussi une façon de faire fermer des centaines de petits éleveurs comme ils nous ont fait dans le sud ouest avec les canards et soit disant la grippe aviaire tandis qu'aucun cas réel n'a été confirmé ils ont massacré des milliers de bêtes dont les reproducteurs imposant de fermer des centaine de petits éleveurs n'ayant pas les moyens de s'en relever tandis qu'ils proposaient de la viande de qualité encore au profit des plus gros et de leurs méthodes agro-industrielles qui sont incapables de nous fournir de la viande de qualité ?

Nous voyons bien actuellement que le covid est plus un prétexte qu'une raison en soi.
a écrit le 05/11/2020 à 7:55 :
Au bout d'un an, la quasi totalité des gens ne croit plus à la farce du pangolin. Donc, ceux qui sont aux commandes des événements nous sortent le conte du vison. Qui sera le prochain ? Rex le chien ou Bubulle le poisson rouge ? C'est fou le nombre de problèmes qui nous tombent sur la tête depuis cette histoire... mais à chaque fois c'est pour notre bien, évidemment.
a écrit le 04/11/2020 à 22:09 :
Je suis choquée. Quand va t on enfin respecté les animaux? De quel droit s'autorise t on cette barbarie? Oui nous sommes des barbares,on élève des visons pour leur fourrure,on les tue pour se faire de l'argent,et là on les tue parce qu'on ne se donne pas la peine de trouver une autre solution. 15 millions!!! Ce chiffre me donne la nausée. Je suis choquée d'apprendre que le Danemark agit ainsi.
a écrit le 04/11/2020 à 19:35 :
Je croyais qu'en Europe ,il était interdit d'élever des animaux pour leur fourrure.
On en apprend tous les jours mais c'est lamentable.Qui utilise ces millions de peaux et pour faire quoi?
L214 vous ne pouvez rien faire?
Réponse de le 04/11/2020 à 20:39 :
C'est n'importe quoi pour une simple mutation ou soit disant les anticorps serait moins puissant conte le covid les danois veulent abattre la totalité des visons du pays, au final rien que pour ça il vont causer plus de mort que n'en cause le covid...
Réponse de le 04/11/2020 à 23:35 :
Podb, vous avez bien compris que ces 15 millions de visons seraient mort de toute manière ?

Si cet épisode met un point final à l'élevage de vison pour toujours, ce serait un mal pour un bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :