Le deuxième patient muni d'un coeur artificiel Carmat est mort

 |   |  287  mots
Alain Carpentier, concepteur du coeur Carmat.
Alain Carpentier, concepteur du coeur Carmat. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le patient a survécu près de 9 mois à la greffe de son coeur artificiel. La société Carmat a annoncé avoir procédé à une troisième greffe début avril.

Le deuxième patient qui avait reçu en août au CHU de Nantes un coeur artificiel Carmat est décédé samedi, a annoncé lundi le groupe dans un communiqué.

Il avait été hospitalisé vendredi à Nantes en raison d'une "insuffisance circulatoire", selon le groupe. Une équipe médico-chirurgicale a constaté "une dérive fonctionnelle de la prothèse" greffée en août. Une nouvelle prothèse lui a été implantée mais le patient est décédé en raison de complications post opératoires.

Il y a encore quelques semaines, le patient se portait bien. Aux médias, cet homme de 69 ans avait expliqué se sentir revivre depuis le "premier jour" de sa greffe.

"Je marche, je me lève et je me penche dix à quinze fois chaque jour, sans problème. Je garde mon équilibre. Je ne suis pas dérangé. Je n'y pense même pas", avait-il confié au Journal du Dimanche début avril.

Carmat est resté très prudent

La société Carmat a toujours affiché une grande prudence quant à l'évolution de son dispositif médical. Le premier patient n'avait survécu que deux mois et demi à sa greffe tandis que ce patient a tenu pratiquement 9 mois. La société française cherche toujours à multiplier les essais auprès de patients volontaires afin de perfectionner son dispositif. Pour l'instant, les essais sont encore insuffisants pour envisager une véritable analyse statistique nécessaire à une homologation.

La semaine dernière, la société Carmat a annoncé l'implantation le 8 avril d'un troisième patient. "L'implantation s'est bien passée. Les choses évoluent favorablement", avait déclaré à l'AFP le chirurgien Daniel Duveau qui participait à l'intervention. Selon lui, d'autres implantations pourraient suivre.

Le coeur artificiel carmat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2015 à 21:02 :
Très mauvaise pub pour la boîte. R.I.P.
Réponse de le 05/05/2015 à 16:20 :
C'est tout à quoi vous pensez???
a écrit le 04/05/2015 à 21:01 :
Un cœur, un vrai, c'est bien plus qu'une pompe si sophistiquée soit elle. C'est vivant et en échange et liaison constants avec nos organes vitaux qu'il irrigue et avec lesquels il communique (poumon, reins, foie, rate etc).
Réponse de le 05/05/2015 à 10:22 :
Étant professionnel de santé je peux vous dire que la société Carmat est entrain de faire de véritables miracles. Entreprise dirigée par Monsieur Pr Carpentier, elle est de loin dirigée par une personne des plus qualifiée en ce qui concerne la compréhension cardiaque.

Ne minimisez pas ce cœur artificiel à l'image que vous avez d'une simple pompe, elle est de loin la plus fidèle au modèle d'origine.

A savoir que le cœur n'est pas l'organe le plus complexe à reproduire (cf rein, foie, rate), je vous laisse la liberté de comprendre ces derniers dans les détails.
a écrit le 04/05/2015 à 20:38 :
Bizarre que la tribune participe avec BFM a ce Cinema

Il n y a. pas de marche
C'est de la recherche le coeur est trop gros
Réponse de le 05/05/2015 à 8:15 :
Et en avoir le coeur trop gros c'est toujours dangereux pour la santé…. ;-)
a écrit le 04/05/2015 à 19:11 :
Déjà très beau ce qui a été fait, il ne faut pas s'arrêter là, la réussite passe par des échecs! Meme si le mot échec semble trop fort.
Réponse de le 05/05/2015 à 10:38 :
Je respecte les avis différents, mais là force est de constater qu'ils m'ecoeurent ... Seul Greg reste digne face à cette chance . Qu'aurions nous dire pour les autres médicaments sur le marchés qui ont passés les phase1 plus ou moins avec succès mais qui améliorent la vie des gens et familles. Je ne vous souhaitent pas d'avoir besoin de traitements lourds ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :