Carmat s'effondre en Bourse après un reportage de France 2

 |   |  408  mots
Carmat a mis au point le premier coeur artificiel qui doit encore être confirmé par de nouveaux essais.
Carmat a mis au point le premier coeur artificiel qui doit encore être confirmé par de nouveaux essais. (Crédits : REUTERS/Benoit Tessier)
Truffle Capital dément avoir vendu "la moitié de sa participation" dans le capital du fabricant de coeurs artificiels. L'action accuse une très forte volatilité. Le reportage à l'origine de l'incident intitulé "Le business de l'homme réparé" est passé sur France 2 hier soir.

Malentendu ou désinformation? Ce matin, les investisseurs ont lourdement sanctionné l'action Carmat après un reportage d'Envoyé Spécial jeudi soir sur France 2. L'action du fabricant français de cœurs artificiels a accusé une chute vertigineuse de 15% à l'ouverture des échanges à Paris (sur un marché stable), puis 6% en milieu de matinée.

"Le business de l'homme réparé"

Le reportage intitulé "Le business de l'homme réparé" pose le sujet de la conjonction entre recherche médicale et intérêt financier. La gérante d'une société de gestion affirme que Truffle Capital aurait vendu "la moitié de sa participation" dans le capital de Carmat. Elle ajoute que le fonds d'investissement "désinvestit au moment où il dit que l'avenir est radieux pour la société". Ainsi d'après le documentaire, l'actionnaire est accusé de valoriser l'intérêt qu'il porte à l'entreprise en ayant vendu 11 millions d'actions et porter sa participation à 26% du capital

Le ferme démenti de Truffle Capital

Sauf que Truffle Capital a démenti ces informations ce vendredi matin sur la radio BFM Business. Le docteur Philippe Pouletty, directeur général du fonds d'investissement déclare être toujours actionnaire à hauteur de 74,5% du capital de Carmat. "Nous avons vendu parce qu'on a des FCPI à échéance fixe (Fonds communs de placement dans l'innovation, ndlr) (...), nos nouveaux fonds ont racheté des actions avant l'été", s'est-il justifié. Il a indiqué avoir une "confiance très grande en Carmat" et que sa position actuelle dans le capital est la même qu'en 2008 lors de la fondation de Carmat.

Une action volatile, une communication surveillée...

Il faut dire que le mouvement brutal de l'action Carmat ce matin est aussi amplifié par la très forte volatilité de l'action, une caractéristique des PME innovantes. Ainsi, l'action perdait déjà 4% mardi et 3,75% mercredi. Depuis le début de l'année le cours dévisse de 31%, mais progresse de 6% sur un mois...

Carmat est une des sociétés les plus en vue pour sa technologie des coeurs artificiels. Après un premier essai au printemps, elle a programmé plusieurs nouveaux essais. Carmat a choisi de rester discret sur ses essais afin de se conformer aux réglementations de communication des sociétés cotées. La semaine dernière, Libération a toutefois révélé que Carmat avait procédé à une nouvelle transplantation de coeur artificiel sur un patient dans le courant de l'été.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2014 à 9:54 :
Le titre racoleur "Carmat s'effondre en bourse" est démenti par l'article qui annonce une baisse de 6%. cela n'a rien d'un effondrement, c'est juste une baisse. C'est courant pour des start-up technologiques qui ont des cours volatils.
a écrit le 14/09/2014 à 13:41 :
Cette entreprise file un mauvais Carma.
a écrit le 13/09/2014 à 14:55 :
Il ne faut pas laisser ces innovateurs se faire démonter ainsi. Il faut protéger cette pépite afin qu'elle se développe en France. Dans le cas contraire, l'issue est toute connue : une boite américaine reprendra le flambeau et en fera un succès industriel, social et financier.
Tout comme le téléphone, l'ordinateur individuel etc ... et nombre d'inventions Françaises qui ont fini par profiter à d'autres qu'à leurs géniteurs.
a écrit le 13/09/2014 à 9:02 :
Trufffle est une société d'amorçage et d'investissement. La société prend un risque en finançant des start up (médicale et environnement) des leur début. La société accompagne le développement et se rémunère lors d'une introduction en bourse. C'est un processus coûteux et long. Rémunérateurs lors de succès. Néanmoins personne n'oserait attendre si longtemps et prendre un tel risque chez les particuliers. Si Truffle sort c'est simplement normal !!
a écrit le 13/09/2014 à 8:52 :
J'ai vu le reportage en question, et je ne vois pas pourquoi il a fait chuter les action. Pour une "première" se cœur est pas mal. Le seul reproche qu'on peut lui faire est son arrêt dû à un problème technique qui sur un essai comme celui la n'aurait jamais dû arriver. Mais bon là c'est un problème humain et surtout d'humain de cette société. Donc si l'action perd c'est bien a cause de la politique de cette société!
a écrit le 12/09/2014 à 20:33 :
Le prochain modèle qui sera présenté au salon du coeur, est un diesel 4 cylindres à échappement libre.
a écrit le 12/09/2014 à 15:14 :
Les journalistes en mal de sensations fortes vont apprendre que certains sujets sont sérieux et ne laissent aucune place à l'arrondi ! Ce genre de bêtise relève du pénal.
Ils peuvent êter accusés de manipulation de cours.
a écrit le 12/09/2014 à 14:52 :
vraiment sans cœur ces journalistes
Réponse de le 12/09/2014 à 15:14 :
Peut-être qu'ils avaient quelque chose sur le coeur, ces journalistes....lol
a écrit le 12/09/2014 à 14:43 :
le problème avec les journalistes (surtout) télé c'est qu'ils "enquêtent " 2 semaines sur un sujet qu'ils ne connaissent pas du tout, auquel souvent ils ne comprennent rien...et puis passent a un autre sujet....qualité de l'information "moyenne" un jour on va avoir...notre grande enquête de 3 semaines avec toute notre équipe rédactionnelle : Dieu existe t il ..?
Réponse de le 12/09/2014 à 15:06 :
Vous avez des actions ?
a écrit le 12/09/2014 à 14:01 :
Dans le reportage on parlait surtout de la présentation de l eSsais sur le malade décédé l hiver dernier
D après carmat tous était bien il parlait avec sa famille eetc
La famille dit que c est faux et qu il n est jamais sorti du coma
Si vous ajoutez des médecins et des investisseurs qui refusent de répondre ça sent pas très bon
Surtout que l investisseur annonce un potentiel de 1000000 malades alors que 1000 serait plutôt le vrai chiffre

Si vous voulez soutenir la recherche achete carmat sinon pour les bénéfices il faudra vivre comme Jeanne calmant
Réponse de le 12/09/2014 à 16:06 :
C'est plutôt de l'ordre de 70 cas/an d'implantation de ce coeur loin des 100000/an avancé par la communication Carmat. De plus, la première transplantation d'un coeur total artificiel a été faite en 1982...
Réponse de le 12/09/2014 à 17:53 :
400 millions d euros de valorisation boursieres c est peut etre un peu chere lol !!

merci aux donnateurs pour la recherche
a écrit le 12/09/2014 à 13:45 :
Le vrai problème est que cette technologie arrive 20 ans trop tard.
On connait maintenant les causes des cardiopathies et potentiellement on peut les traiter par voie médicamenteuse.
En plus dans les cas ou le traitement arrive trop tard, la technologie qui consiste à recréer des morceaux d'organes avec les tissus du malade semble plus prometteuse, même si elle n'est pas disponible immédiatement.
Réponse de le 12/09/2014 à 13:55 :
avec un bon pastis au comptoir en refaisant le monde et en donnant son avis sur tout
Réponse de le 12/09/2014 à 15:10 :
Vrai, c'est un coeur mécanique très lourd, alors qu'à notre époque on commence à recréer des organes en laboratoire, avec l'adn du patient. Mais cette technologie arrivera elle-même sans doute trop tard quand les gens commenceront à se cloner et transférer leur esprit dans un corps jeune, les riches vivront éternellement, enfin, l'argent battra la grande égalisatrice, la mort.
Réponse de le 12/09/2014 à 15:18 :
au café du commerce
ou bien avec un ouzo avec des oilives de Kalamata c'est le Pérou On suavera la terre entière de la WW III
a écrit le 12/09/2014 à 13:43 :
Soit les journaliste ou raison et dans ce cas c'est facile a prouver. Soit il ont tort et dans ce cas, ils doivent payé une amende pour diffusion de fausses informations. En tout cas une petite plainte a L'AMF serait une bonne façon d'y voir plus claire. Ensuite C'est vrai l'innovation de coute rien. Peut-etre qu'un jour ceux qui critique seront bien content de trouver un coeur artificiel pour les trouver. Et si ca marche et que ca emploi des gens de haute formation en France qui paieront des impots des cotisations. De toute facon le francais n'est jamais content. On rale contre le riche.. Ou rale contre une PME innovante, bref, il faut raler : Conformité AMF : je n'ai pas d'interets dans CARMAT.
a écrit le 12/09/2014 à 13:34 :
Truffle a vendu , en tout, pour 38 millions d'€ depuis le début.
a écrit le 12/09/2014 à 12:48 :
Les reportages d'Envoyé Spécial, c'est l'alternance du bon et du carrément mauvais journalistiquement pas.
Hier on a eu droit à des:
"le mécontentement des actionnaires est palpables : dixit le forum de Boursorama" (véridique).
"C'est une honte: une société qui ne rapporte rien et pour laquelle son action est très élevée": Facebook, Oculus Rift et autres entrées fracassante chez les chouchous Américains, ça vous parle un peu???

Bref, aucun élément objectif, avec des intervenants inconnus (la fameuse "experte" de la société des gestions qui semble-t-il, se serait donc un peu fourvoyée).
a écrit le 12/09/2014 à 12:23 :
Encore un autre scandale cependant moins planétaire que celui des prothèses mamaires PIP ? à suivre.
Réponse de le 12/09/2014 à 12:48 :
Quel est le rapport avec les prothèses PIP. Ici, on parle de essais cliniques!!!! Faut se renseigner et lire un peu!
Réponse de le 12/09/2014 à 14:17 :
Faut pas faire tout un formage avec le "made in France", y a pas mal de camelotte là dedans....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :