Les Etats-Unis aident financièrement Sanofi pour son vaccin anti-Zika

 |   |  264  mots
Sanofi avait déjà annoncé début juillet la signature d'un accord de collaboration avec le Walter Reed Army Institute of Research (WRAIR), un organisme du département américain de la Défense, pour le codéveloppement d'un vaccin contre le Zika.
Sanofi avait déjà annoncé début juillet la signature d'un accord de collaboration avec le Walter Reed Army Institute of Research (WRAIR), un organisme du département américain de la Défense, pour le codéveloppement d'un vaccin contre le Zika. (Crédits : PAULO WHITAKER)
L'autorité américaine responsable de la recherche et développement avancés dans le domaine biomédical financera à hauteur de 38,34 millions d'euros la phase II du développement du vaccin du groupe pharmaceutique français.

Le vaccin de Sanofi contre le virus Zika sera-t-il le premier à être autorisé sur le marché américain ? Sanofi Pasteur, la filiale vaccins du laboratoire français, s'était engagée en février dernier à développer un vaccin pour prévenir cette maladie, peu après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ait déclaré que l'infection représentait une urgence de santé publique. Sanofi a annoncé lundi 26 septembre que les autorités sanitaires américaines avaient donné leur accord pour financer à hauteur de 43,2 millions de dollars (38,34 millions d'euros) le développement d'un vaccin contre le virus Zika.

Sanofi pourrait obtenir jusqu'à 115,8 millions d'euros

Les fonds apportés par la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), l'autorité américaine responsable de la recherche et développement avancés dans le domaine biomédical, serviront au développement et à la production du vaccin candidat pour les essais de phase II.

Ce contrat est assorti d'une option permettant de fournir jusqu'à 130,45 millions de dollars (115,8 millions d'euros) supplémentaires pour réaliser des essais cliniques de phase III, ont précisé les autorités sanitaires américaines.

Sanofi avait déjà annoncé début juillet la signature d'un accord de collaboration avec le Walter Reed Army Institute of Research (WRAIR), un organisme du département américain de la Défense, pour le codéveloppement d'un vaccin contre le virus Zika.

Valneva, un autre Français, développe également un vaccin, pour le moment en phase I. Au total, une douzaine de sociétés sont en compétition dans ce domaine.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2016 à 19:50 :
Et l'état français payent les dégâts causés par leur incompétence, on croit rêver.

Qui ose encore parler de libéralisme svp ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :