Monsanto snobe l'offre de Bayer

Le numéro un mondial des semences Monsanto voudrait obtenir un prix plus élevé que celui proposé par l'allemand Bayer, qui a offert 122 euros par action.
Monsanto reconnaît qu'une telle opération présente une logique industrielle mais fait aussi confiance à sa stratégie autonome.
Monsanto reconnaît qu'une telle opération présente une logique industrielle mais fait aussi confiance à sa stratégie autonome. (Crédits : © Tom Gannam / Reuters)

Monsanto va rejeter l'offre de rachat à 62 milliards de dollars proposée par l'allemand Bayer. Le numéro un mondial des semences va en effet chercher à obtenir un prix plus élevé, rapporte mardi 24 mai l'agence de presse Reuters citant deux sources proches des débats internes au groupe américain.

Monsanto reconnaît qu'une telle opération présente une logique industrielle et considère qu'elle serait approuvée par les autorités de la concurrence. Il a toutefois aussi confiance dans sa stratégie autonome et estime que ses actionnaires méritent une meilleure offre, ont affirmé ces sources.

Lire: "L'intérêt pour Bayer d'un rachat de Monsanto est la complémentarité des portefeuilles"

Le prix réclamé ignoré

Bayer a formulé une offre à 122 dollars par action. On ignore en revanche quel prix réclamerait Monsanto. Aucun représentant des deux groupes n'a pu être joint dans l'immédiat, précise Reuters.

Mardi, au lendemain de l'annonce de l'offre de Bayer, l'action Monsanto a accentué sa progression à Wall Street, gagnant 2,22% à 108,35 dollars à 10h46 heure locale, tandis que le titre Bayer réduisait ses gains à Francfort, prenant (à 16h46 heure locale) 3,30% à 87,23 euros, alors qu'il était monté un peu auparavant à quasiment 88 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 25/05/2016 à 16:10
Signaler
II/ La filière agro-chimique est en pleine mutation. D'aucuns ont souligné que la France s'était goinfrée avec les subventions agricoles de Bruxelles, ...pas exactement. Si les allemands ont accepté ces fortes subventions à notre agriculture c'est bi...

à écrit le 25/05/2016 à 15:31
Signaler
Monsanto est donné comme compensation au deal Dow-Dupont, l'opération va donc se faire. La seule question est celle du prix, Bayer a-t-il fait l'erreur de proposer trop d'emblée. Pas certain tant l'on sait la limite haute qui ne peut être dépassée sa...

à écrit le 25/05/2016 à 10:34
Signaler
suprenant cette affirmation d'une supposée croyance en sa propre capacité alors que le groupe est en perte de vitesse sur le marché des semences et risque bien de voir son produit phare interdit sur le marché européen, sans parler des ogms qui se tro...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.