Bruxelles anticipe une inexorable hausse des tarifs de l'énergie d'ici à 2020

 |   |  372  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pour atteindre les objectifs énergétiques et climatiques que s'est fixé l'Union Européenne, il va falloir investir 1.000 milliards d'euros durant la prochaine décennie. C'est ce que devrait annoncer dans les prochains jours le commissaire européen à l'Energie, Günter Oettinger. "Les prix de l'énergie seront affectés" souligne un document préparatoire cité par l'agence Reuters.

L'Europe va devoir consacrer 1.000 milliards d'euros sur les dix prochaines années pour revoir entièrement son système énergétique et lui permettre de réduire la pollution et de garantir l'offre. Voilà, résumé en une phrase, ce que devrait annoncer le commissaire européen à l'Energie, Günter Oettinger, dans les semaines à venir.

C'est en tout cas ce qui figure dans une première ébauche du programme européen "Energie 2020" que le commissaire a prévu de présenter en novembre. L'agence Reuters s'en est procuré un exemplaire. Et elle en livre quelques extraits.

"Le défi de l'énergie est l'un des plus grands tests pour l'Europe. Il faudra des années, des décennies pour mettre notre système énergétique sur la voie d'un système durable et sûr. (...). Pour atteindre les objectifs énergétiques et climatiques visés, l'investissement nécessaire est estimé à 1.000 milliards d'euros d'ici 2020" annoncent les rédacteurs de cet ambitieux plan.

Son objectif : trouver des solutions pour réduire les gaz à effet de serre et pour prévenir des crises énergétiques, comme lorsque la Russie a cessé de fournir du gaz via l'Ukraine pendant trois semaines en janvier 2009.

Cela suppose une restauration massive des bâtiments vétustes et des réseaux de distribution délabrés, la construction d'infrastructures ou encore une politique étrangère ferme pour négocier les importations d'énergie.

"Les prix de l'énergie seront affectés"

Cet investissement massif aura évidemment des conséquences pour les consommateurs. "Les prix de l'énergie seront affectés par l'augmentation des besoins d'investissement" peut-on lire dans le document. Les factures d'électricité devraient ainsi s'alourdir afin de répercuter le coût des investissements dans les énergies propres, avec notamment la construction d'éoliennes ou de panneaux solaires.

Selon un autre document européen consacré, celui-là, à la question de l'efficacité énergétique, l'Union Européenne devrait réduire sa consommation d'énergie d'environ 10% d'ici 2020, ce qui ne représente que la moitié de son objectif officiel.
Le projet de programme "Energie 2020" ne désigne pas d'objectifs obligatoires en la matière, en dépit des appels en ce sens lancés par des écologistes et des constructeurs immobiliers.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2010 à 0:24 :
C'est juste pour refaire un réseau électrique viable à travers toute l'Europe ?
Plus de surcharge à l'arriver de l'hiver pour la France ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :