General Electric se renforce dans les services pétroliers

 |   |  252  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le conglomérat américain rachète le fabricant de flexibles britannique Wellstream pour près d'un milliard d'euros.

La troisième offre aura été la bonne. Après avoir essuyé deux refus, General Electric est finalement parvenu à convaincre le groupe de service pétrolier britannique Wellstream de se laisser racheter, pour 800 millions de livres sterling (955 millions d' euros). L'offre du conglomérat a été recommandée à l'unanimité par le conseil d'administration de Wellstream. Elle représente une prime de 29% par rapport au cours de clotûre de Wellstream du 20 septembre, à veille du jour où ce dernier avait annoncé avoir été approché.

Points chauds

Wellstream, concurrent du Français Technip sur son activité de conduites flexibles pour l'industrie pétrolière, possède en particulier une usine au Brésil, considéré comme l'un de ses plus beaux actifs. Avec ses découvertes de gisements anté-salifères et le colossal programme d'investissements prévu pour les exploiter,  le pays est devenu l'un des points chauds du globe en termes d'hydrocarbures.

L'acquisition de Wellstream représente la deuxième acquisition récente de GE dans le secteur de l'énergie. Le groupe avait déjà racheté en octobre le Texan Dresser, spécialiste des moteurs à gaz, pour trois milliards de dollars. Le groupe a doublé son chiffre d'affaires dans le secteur de l'énergie sur les cinq dernières années, à 30,2 milliards de dollars en 2009. Récemment, General Electric a annoncé qu'il pourrait investir jusqu'à 30 milliards de dollars  dans des acquisitions au cours des deux ou trois prochaines années tout en continuant à augmenter son dividende et à racheter ses propres actions.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :