Les actionnaires d'Areva votent l'augmentation de capital

 |   |  300  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Etat, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le fonds souverain du Koweit ont conclu un pacte d'actionnaires d'une durée de dix ans.

Les actionnaires d' Areva ont approuvé jeudi en assemblée générale l'augmentation de capital de 900 millions d'euros réservée au fonds souverain du Koweït (KIA) et à l'Etat français au prix de 32,50 euros par action ordinaire. En acquérant 4,8% du groupe nucléaire, le KIA va devenir le premier actionnaire étranger d'Areva.

L'opération, retardée à plusieurs reprises, porte sur 7,2% du capital et valorise le groupe à 11,5 milliards d'euros sur la base de ses fonds propres. Elle prélude à une cotation en Bourse des actions du spécialiste français du nucléaire d'ici la fin du premier semestre 2011, en commençant par la transformation en actions de ses certificats d'investissement qui représentent environ 4% de son capital.

L'Etat, qui contrôle aujourd'hui près de 91% d' Areva , s'était fixé comme objectif en juin 2009 de boucler une augmentation de capital de 15% auprès d'investisseurs industriels et financiers, pour un montant global de 3 milliards d'euros. Après avoir écarté les candidatures du fonds souverain du Qatar et du japonais Mitsubishi Heavy Industries, il a dû se résoudre à participer lui-même à l'opération à hauteur de 300 millions d'euros.

D'autres opérations pourraient venir la compléter ultérieurement. Areva émettra également des actions préférentielles sans droit de vote au prix de 32,17 euros par action, soit une décote d'environ un pour cent comparé au prix de souscription du fonds du Koweït (KIA) et de l'Etat français, pour un montant maximal de 38.312.025,08 euros.

Le directoire d' Areva a décidé de procéder à l'émission des titres nouveaux à l'issue de l'assemble générale. L'Etat, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et KIA ont conclu un pacte d'actionnaires d'une durée de 10 ans à compter de la réalisation de l'augmentation de capital réservée.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2010 à 22:24 :
MARINE LE PEN AVAIT RAISON DANS LE DEBAT TELEVISE ,,,,
a écrit le 23/12/2010 à 21:37 :
Si cet investissement était intéressant, pourquoi ne pas s?adresser à des volontaires, en introduisant le titre à la bourse ? S?il ne l?était pas, pourquoi, en y mettant l?argent des contribuables, y coller de pauvres gens qui n?ont jamais rien demandé ? Tout ça pour trouver un point de chute à un(e) X, ENA ou autre à recaser par le pouvoir ? Ce n?est ni bien raisonné économiquement ni bien moral politiquement.
a écrit le 23/12/2010 à 20:31 :
Si cet investissement était intéressant, pourquoi ne pas s?adresser à des volontaires, en introduisant le titre à la bourse ? S?il ne l?était pas, pourquoi, en y mettant l?argent des contribuables, y coller de pauvres gens qui n?ont jamais rien demandé ? Tout ça pour trouver un point de chute à un(e) X, ENA ou autre à recaser par le pouvoir ? Ce n?est ni bien raisonné économiquement ni bien moral politiquement. Même si c'est l'habitude chez nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :