Hausse du prix du gaz prévue prochainement en France

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Le prix du gaz pourrait augmenter de près de 5% à compter du 1er avril, rapporte ce mardi Le Figaro. De son côté, le ministre de l'Energie, Eric Besson, a déclaré qu'un projet était à l'étude sans confirmer cette hausse.

Le ministre de l'Energie, Eric Besson, n'a pas confirmé mardi l'augmentation des prix du gaz en France à compter du 1er avril annoncée par Le Figaro. Il s'est contenté de dire qu'un tel projet était à l'étude et qu'une annonce serait faite prochainement. Cette dernière le sera le 1er mars, selon une source proche du ministère de l'Energie, rapporte l'agence Reuters.

Selon le Figaro de mardi, le prix du gaz devrait augmenter entre 4,8% et 5,2% à compter du 1er avril et affecter ainsi les factures de 10,8 millions de clients.

"Je ne confirme pas", a déclaré Eric Besson sur RTL. "C'est quelque chose qui est à l'étude et qui sera annoncé dans les semaines qui viennent."

En novembre dernier, le gouvernement avait déjà déclaré qu'il ne prévoyait pas pas de hausse de prix du gaz avant avril prochain.

Le tarif avait été gelé le 1er janvier dernier par le gouvernement après un cycle de hausse en 2010.

GDF Suez avait annoncé fin août dernier la mise en place d'un nouveau mode de calcul des tarifs du gaz en France, destiné à mieux prendre en compte les prix de marché et qui devait être appliqué à partir du 1er janvier 2011.

La mise en place de ce nouveau mode de calcul des tarifs faisait suite au constat d'un découplage sur les marchés entre les prix du pétrole et du gaz naturel. Ces derniers avaient fortement baissé en raison des effets combinés de la crise et des surcapacités au niveau mondial.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2011 à 23:27 :
Il est une vidence c'est que le cours du gaz dans le est à la baisse. Alors il serait intéressant de connaître les raisons de nos gouvernants de poursuivre l'achat de gaz à des tarifs défiant toute concurrence dans la surenchère. Cet état de fait ne date pas d'hier, puisque qu'avec François Mitterrand, nous achetions déja en exclusivité à l'algérie le gaz le plus cher du monde. Expliquez-nous?
a écrit le 22/02/2011 à 14:31 :
MMM encore une nouvelle parmis tant d autre, c est bizarre comme les industriels arrivent à repercuter tres rapidement le prix des matieres premieres CF Carburant, farine.... mais quand leur prix baisse bah bizarrement les prix ne baissent pas d autant.... ah oui c est vrai on nous vends un stock qu on a achete au prix fort à leur dire donc.... mais au final une fois le con-sommateur n ayant pas le choix s'est résigné à ce prix bah on laisse tel quel et on grossit les marges....

Dans le meme ordre d'idee regardez un peu le nouveau pret a taux zero, plus question de revenu mais de facture energetique plus il est econome plus le PTZ est important....probleme "le petit ne peuvent pas se payer" ce luxe dont PTZ pour les riches.....

Mr Trichet ne veut pas augmenter les salaires car il faut limiter l inflation, d une j aimerais connaitre son salaire et de combien il a ete augmente et de 2 d'accord pour ne pas augmenter les salaires si l inflations etait reellement de 1 ou 2%, car quand dans le calcul on prend en compte un certain nombre de bien d equipement qui certe on baisse mais qu on ne consomme pas toujours les jours le calcul est biaisé, pour calculer l inflation reelle que supporte les menages il faudrai prendre le panier moyen d'un menage et on aurais de sacrees surprise
Réponse de le 22/02/2011 à 19:40 :
Tout a fait pertinent!
On comprend maintenant le phenomene de precarite energetique
a écrit le 22/02/2011 à 12:46 :
Ce petit président n'augmente pas soi-disant les impots et surtout les salaires mais par contre l'énergie c'est l'escalade . RAZ LE BOL
a écrit le 22/02/2011 à 11:29 :
Honteux d'augmenter les prix du gaz et de l'electricite cela ne vous gene pas messieurs les politiques - ns ne vs avons pas elus pr cela mais pr gerer la FRANCE convenablement jusqu'a present ns remarquons que vs vs etes bien remplis les poches alors ns disons : ça suffit ns ns exprimerons en 2012 - c'est honteux voir votre façon de proceder -
a écrit le 22/02/2011 à 9:46 :
Spéculation, Spéculation...les banques s'en mettent plein les poches et nous nous continuons à payer. Se loger, s'alimenter, se chaufer sont des bien essentiel qui ne devrait pas être soumis à la spéculation!!!!! c'est insoutenable!!! Réveillons nous avant de nous retrouver à la soupe populaire!!!!
a écrit le 22/02/2011 à 8:56 :
la semaine derniere MR trichet critiquait une éventuelle hausse des salaires .sur l'augmentation du gaz qui sera de 20% en un an j'espére qu'il va parler tres fort.
Réponse de le 22/02/2011 à 9:49 :
explosives ces augmentations à répétition, c'est comme le salaire et le bonus des patrons des entreprises du CAC 40, dont l'entreprise en question fait partie, tout est indexé sur le prix des MP, mais sauf les salaires des pauvres et des néopauvres ou futurs pauvres (c'est à dire pas loin de 60% des français, bientôt).
a écrit le 22/02/2011 à 8:36 :
Vivement la fin des "prix politiques": nos gouvernements de droite comme de gauche n'ont en rien fait la preuve de leur capacité de gestion; qu'ils se contentent de la rente républicaine, comme nos élus d'ailleurs.
a écrit le 22/02/2011 à 8:36 :
Il faudrait tordre le cou sur le fait du prix du gaz indexé sur le prix du pétrole, c'est faux, les journalistes devraient le dire. Allez sur CNNMoney: prix du gaz -20% en 6 mois, pétrole +25%, non compris l'augmentation de ces 48 heures, mais la commission à la solde de GDF ne tient pas compte de ces chiffres.Donc l'augmentation c'est du vol.
a écrit le 22/02/2011 à 7:58 :
Encore augmentation , tout augmente mais il faut que le gouvernement fasse attention , la révolution arabe pourrait se développer en france
Réponse de le 22/02/2011 à 10:19 :
La révolution arabe " VA " se développer en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :