Merkel envisage de prolonger le moratoire sur les vieilles centrales nucléaires

 |   |  204  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La chancelière allemande estime que la date de juin prévue pour la remise en route des sept centrales arrêtées depuis la semaine dernière pourrait être remise en cause. Et elle n'exclut pas que les "examens en cours" se traduisent par une limitation ultérieure de la durée de vie des centrales.

Depuis le grave accident à la centrale de Fukushima, Angela Merkel semble marcher sur des ?ufs lorsqu'elle traite de l'avenir du parc nucléaire allemand. Ce mardi, elle a estimé ne pas pouvoir prévoir si les sept centrales nucléaires, livrées avant 1980 et dont elle a ordonné la fermeture la semaine dernière, rouvriraient en juin. Ce moratoire de trois mois intervient alors qu'un examen approfondi de l'ensemble des installations nucléaires allemandes est en cours. "Je ne peux pas exclure que l'examen aura un impact sur la durée de vie" des centrales, a d'ailleurs ajouté la chancelière.

Angela Merkel s'est enfin engagée à ce que toute autre décision portant sur des fermetures de centrales atomiques dans le pays puisse intervenir le plus tôt possible, et "non dans un délai de cinq ans". Une façon indirecte d'envisager une remise en cause de l'accord signé avec ses partenaires du FDP. La coalition au pouvoir s'était mis d'accord sur une abrogation du calendrier de sortie du nucléaire mis en place par les sociaux-démocrates et les Verts et qui prévoyait que plus aucune centrale nucléaire ne serait en service sur le territoire allemand à compter de 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2011 à 15:45 :
Je pense que la chanceliere Allemande est dans le vrai -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :