Areva et Rhodia collaborent dans les terres rares

 |   |  157  mots
Copyright Reuters
Les deux groupes français ont signé un accord pour développer et exploiter ensemble les gisements mixtes d'uranium et de terres rares.

Areva et Rhodia unissent leurs forces dans les terres rares, ces minerais présents notamment dans les téléphones multifonctions, les écrans plats, les ampoules à basse consommation, ou encore les panneaux solaires.

Le groupe nucléaire et le chimiste pourraient créer une co-entreprise destinée à exploiter des gisements mixtes d'uranium et de terres rares. C?est ce qui pourrait en effet déboucher de l?accord de collaboration signé par les deux groupes. Ces derniers expliquent dans un communiqué qu?ils apporteront "leur savoir-faire et compétences respectives pour la constitution d'offres communes pour le développement et l'exploitation de gisements combinant ces deux ressources stratégiques et jusqu'alors inexploités".

"A terme, cette collaboration pourra notamment prendre l'aspect d'audits techniques ou d'études communes sur les gisements identifiés, d'une joint-venture dédiée ou de participations conjointes dans des projets d'exploitation minières opérés par Areva ou des tiers", précisent-ils.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2011 à 15:56 :
Ben voyons ! terres rares, allez détruisez encore un peu plus la planète.
Déjà en mauvais point !
Arrêtons ces saccages !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :