Développement international d'ERDF : direction Chine et Russie

 |   |  391  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
ERDF, filiale d'EDF qui gère le réseau de distribution d'électricité français, a annoncé mardi la conclusion d'un accord qui va lui permettre d'exporter son savoir-faire en Chine, et le démarrage de ses activités en Russie, confortant ainsi ses ambitions de développement à l'étranger.

A la conquête de l'Est. Dans un communiqué, ERDF filiale à 100 % d'EDF, qui gère les lignes moyenne et basse tension sur 95 % du territoire métropolitain, a indiqué avoir conclu lundi un protocole d'accord avec son homologue chinois China Southern Power Grid (CSG), qui vise "à développer la coopération industrielle entre les deux sociétés en partageant leur expertise et leurs solutions techniques".

Le document souligne que "le savoir-faire d'ERDF en la matière est particulièrement reconnu notamment en ce qui concerne la chaîne d'approvisionnement des matériels pour le développement, l'exploitation et la maintenance" des réseaux. ERDF a fait du développement à l'international un de ses principaux axes stratégiques, parallèlement au renforcement de ses investissements dans le réseau électrique français.

Un pied en Sibérie

Parallèlement, ERDF a confirmé avoir démarré ses activités en Russie, en obtenant la gestion de TRK, société de distribution d'électricité basée à Tomsk, en Sibérie, auprès de la holding russe MRSK. Le gestionnaire de réseau souligne qu'il devient ainsi le premier opérateur étranger à prendre pied dans le secteur de la distribution d'électricité en Russie. Ce contrat russe sera géré par ERDF Vostok, une filiale de droit russe créée en janvier, qui a vocation à décrocher de telles commandes dans toute la CEI (Communauté des Etats Indépendants).

De son côté MRSK a indiqué dans un communiqué distinct que ce contrat, qui a été signé ce mardi à Tomsk, confiait la gestion de TRK à ERDF "jusqu'au 31 décembre 2019", et permettra d'améliorer les performances de la compagnie russe. Les deux groupes avaient signé un accord de partenariat en mars 2010. "ERDF possède une grande expérience de travail sur de nombreux marchés étrangers, et nous plaçons beaucoup d'espoirs dans l'échange de savoirs, d'expérience et de technologies prévu dans le cadre de notre coopération", a déclaré le directeur général de la holding MRSK, Nikolaï Chvets, cité dans le communiqué du groupe russe.

MRSK et ERDF vont notamment "investir massivement dans la modernisation des équipements électriques de TRK". TRK distribue de l'électricité à environ 200.000 clients dans le périmètre périurbain et rural de Tomsk, une surface qui représente les deux tiers de la France.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2012 à 17:26 :
Attention aux échanges de savoirs et d'expérience. Comme disait l'autre (A. Allais?), "je viens d'échanger des idées avec Machin, j'ai la tête vide."
a écrit le 28/02/2012 à 18:42 :
ERDF va-t-il également exporte son comité d'entreprise et l'arnaque qui va avec ?
Ailleurs, les consommateurs sont-ils aussi "nunuches" que nous pour accepter un tel privilège et un tel surcoût ?
a écrit le 28/02/2012 à 15:38 :
Peut être que grâce à ça ERDF va apprendre à faire des branchements en France sans revenir et facturer 3 fois au particulier...
Mais je sais, je rêve... il feront comme tous les groupes français : nous sucerons pour se développer à l'international et ensuite oublieront d'où ils viennent (Renault, EDF, France Télécom, Véolia.... la liste est longue).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :